Andrea Solari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Andrea Solari
Naissance
Décès

Milan
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Mouvement
Fratrie
Parentèle
Œuvres principales
Charles d'Amboise ; La Vierge au coussin vert
La Vierge au coussin vert vers 1507, Musée du Louvre.

Andrea Solari ou SolarioAndrea di Bartolo[1], (1460 à Milan - 1524), est un peintre italien de la Renaissance, membre de la famille Solari, qui fut une dynastie d'architectes et d'artistes. (référencé aussi Andrea Solario 1475-1515 ? )

Il se forme dans ce milieu lombard ouvert aux apports nordiques, sensible à la proximité de Venise[2]. Il fut un des plus importants peintres de l'école de Léonard de Vinci. La dernière œuvre d'Andrea était un retable représentant l'Assomption de la Vierge pour la Chartreuse de Pavie, laissé inachevé à sa mort et achevé par Bernardino Campi vers 1576[3]. Son frère Cristoforo Solari a été son premier professeur. Il est un des tout premiers italiens à s'expatrier en France de 1507 à 1510 avant la venue de Rosso et du Primatice que François Ier attire à Fontainebleau à partir de 1530[2]. Andrea Sabbatini a été de ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Retour à Milan, après 1510[modifier | modifier le code]

  • La Joueuse de luth, v.1510, huile sur bois, 65 × 52 cm, Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome
  • San Gerolamo nel deserto, 1510-1515
  • San Giovanni Battista; Sant'Antonio Abate, 1512
  • La Mort de Cléopâtre, 1514, collection privée
  • Repos pendant la fuite en Égypte, 1515, bois, 77 × 55 cm, Museo Poldi Pezzoli, Milan
  • Salome recevant la tête de saint Jean-Baptiste, 1507-1509, huile sur bois, 57 × 47 cm, Metropolitan Museum of Art, New York
  • Salome avec la tête de saint Jean Baptiste, début 16e, huile sur bois, 59 × 58 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne
  • Cristo benedicente, 1524
  • Christ portant sa croix, 1513, papier collé sur bois, 144 × 34 cm, Musée de Nantes
  • Marie-Madeleine, v. 1524, huile sur bois, 75 × 59 cm, Walters Art Museum, Baltimore

Sources[modifier | modifier le code]

  • Notice du musée du Louvre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice du Louvre
  2. a et b Henry-Claude Cousseau, Le Musée des Beaux Arts de Nantes, Paris/Nantes, Fondation Paribas, , 125 p. (ISBN 2-907333-09-7, BNF 35475626), p. 18
  3. « Sacrestia Nuova », sur www.museo.certosadipavia.beniculturali.it, (consulté le )
  4. Jean Philippe Breuille, « De Leonard de Vinci à Raphaël », Le Monde de la Peinture, no 3,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Laura Angelucci, Françoise Barbe, Marc Bormand, Agnès Bos, Pascale Bourgain, Geneviève Bresc-Bautier, Jean-Pierre Changeux, Dominique Cordellier, Vincent Delieuvin, Pascal Dubourg Glatigny, Élisabeth Foucart-Walter, Hélène Grollemund, Philippe Lorentz, Sophie Makariou, Philippe Malgouyre, Cécile Scailliérez, Roberta Serra, Dominique Thiébaut, Pascal Torres, Christel Winling (préf. Henri Loyrette & Xavier Dectot), Renaissance : révolutions dans les arts en Europe, 1400-1530, Lens & Paris, Musée du Louvre-Lens & Somogy éditions d'art, , 360 p., 23 cm × 29 cm (ISBN 978-2-36838-000-0 et 978-2-7572-0577-8), p. 69. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens externes[modifier | modifier le code]