Jaunay-Marigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jaunay-Marigny
Jaunay-Marigny
Église Saint-Denis à Jaunay-Clan.
Image illustrative de l’article Jaunay-Marigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Vienne
Arrondissement Poitiers
Intercommunalité Grand Poitiers
Maire
Mandat
Jérôme Neveux
2020-2026
Code postal 86130 et 86380
Code commune 86115
Démographie
Population
municipale
7 600 hab. (2019)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 11″ nord, 0° 22′ 15″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 154 m
Superficie 48,29 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Poitiers
(banlieue)
Aire d'attraction Poitiers
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Jaunay-Marigny
(bureau centralisateur)
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jaunay-Marigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jaunay-Marigny
Géolocalisation sur la carte : Vienne
Voir sur la carte topographique de la Vienne
City locator 14.svg
Jaunay-Marigny
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Jaunay-Marigny
Liens
Site web https://www.jaunay-marigny.fr/

Jaunay-Marigny est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est née de la fusion des communes de Jaunay-Clan et de Marigny-Brizay.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Jaunay-Marigny est située à 15 km environ au nord de Poitiers. Les communes limitrophes sont Saint-Georges-les-Baillargeaux, Saint-Martin-la-Pallu, Dissay, Chasseneuil-du-Poitou et Avanton.

Située entre Poitiers et Châtellerault, la commune bénéficie de l'affluence du Parc du Futuroscope. Très bien desservie par la RD910 (ancienne N10) et de l'autoroute A10, elle est facile d'accès.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique altéré », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[1]. En 2020, la commune ressort du même type de climat dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000[Note 1]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[1]

  • Moyenne annuelle de température : 11,6 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 2,4 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 6,7 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 2] : 14,8 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 3] : 684 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 10,7 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 6,4 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[5] complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. La station météorologique de Météo-France installée sur la commune et en service de 1991 à 2014 permet de connaître l'évolution des indicateurs météorologiques[7]. Le tableau détaillé pour la période 1981-2010 est présenté ci-après.

Statistiques 1981-2010 et records MARIGNY BRIZAY (86) - alt : 120 m 46° 45′ 00″ N, 0° 23′ 06″ E
Statistiques établies sur la période 1991-2010 - Records établis sur la période du 01-05-1991 au 31-12-2014
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,2 2,5 4,2 6,2 9,8 12,6 14,2 14,3 11,2 9 4,9 2,4 7,8
Température moyenne (°C) 5,1 6,2 8,9 11,3 15,2 18,4 20,2 20,4 16,8 13,2 8,2 5,2 12,5
Température maximale moyenne (°C) 8 9,9 13,5 16,3 20,6 24,2 26,3 26,4 22,4 17,4 11,6 8 17,1
Record de froid (°C)
date du record
−12,5
07.01.09
−13,5
12.02.12
−10,1
01.03.05
−2,6
07.04.08
0,9
07.05.97
4,8
01.06.06
7,5
12.07.00
6
30.08.93
2,5
25.09.02
−3,9
30.10.97
−8
22.11.93
−10,7
29.12.96
−13,5
2012
Record de chaleur (°C)
date du record
16,2
05.01.99
22,4
20.02.98
25,3
19.03.05
29,7
30.04.05
32,7
27.05.05
37,4
22.06.03
36,9
18.07.06
40,7
06.08.03
33,8
03.09.05
29,8
02.10.11
22
02.11.11
18,5
07.12.00
40,7
2003
Précipitations (mm) 47,9 38 42,8 48,6 50,4 52,8 47,7 44,5 52,7 63,1 69,3 56,2 614
Source : « Fiche 86146001 » [PDF], sur donneespubliques.meteofrance.fr, édité le : 06/01/2022 dans l'état de la base


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Jaunay-Marigny est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 4],[8],[9],[10]. Elle appartient à l'unité urbaine de Poitiers, une agglomération intra-départementale regroupant 8 communes[11] et 131 499 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[12],[13].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Poitiers dont elle est une commune de la couronne[Note 5]. Cette aire, qui regroupe 97 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[14],[15].

Risques majeurs[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Jaunay-Marigny est vulnérable à différents aléas naturels : météorologiques (tempête, orage, neige, grand froid, canicule ou sécheresse), inondations, mouvements de terrains et séisme (sismicité modérée). Il est également exposé à un risque technologique, le transport de matières dangereuses[16]. Un site publié par le BRGM permet d'évaluer simplement et rapidement les risques d'un bien localisé soit par son adresse soit par le numéro de sa parcelle[17].

Risques naturels[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du territoire à risques importants d'inondation (TRI) de Châtellerault, regroupant 17 communes concernées par un risque de débordement de la Vienne et du Clain. Les événements antérieurs à 2014 les plus significatifs pour la Vienne sont les crues de février 1698 (1 670 m3/s à Châtellerault), de juillet 1792 (1 520 m3/s), de mars 1913 (1 500 m3/s), de décembre 1944 (1 510 m3/s) et de janvier 1962 (1 500 m3/s). Les crues historiques du Clain sont celles de 1873 (330 m3/s à Poitiers) et de décembre 1982 (330 m3/s). Des cartes des surfaces inondables ont été établies pour trois scénarios : fréquent (crue de temps de retour de 10 ans à 30 ans), moyen (temps de retour de 100 ans à 300 ans) et extrême (temps de retour de l'ordre de 1 000 ans, qui met en défaut tout système de protection)[18],[19]. La commune a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues en 1982, 1983, 1992, 1993, 1995, 1999, 2001, 2010, 2013 et 2016[20],[16]. Le risque inondation est pris en compte dans l'aménagement du territoire de la commune par le biais du plan de prévention des risques (PPR) inondation (PPRI) de la « vallée du Clain », approuvé le , puis par le nouveau PPRI « Vallée du Clain », prescrit le [21].

Carte des zones d'aléa retrait-gonflement des sols argileux de Jaunay-Marigny.

Les mouvements de terrains susceptibles de se produire sur la commune sont des affaissements et effondrements liés aux cavités souterraines (hors mines) et des tassements différentiels[22]. Afin de mieux appréhender le risque d’affaissement de terrain, un inventaire national permet de localiser les éventuelles cavités souterraines sur la commune[23]. Le retrait-gonflement des sols argileux est susceptible d'engendrer des dommages importants aux bâtiments en cas d’alternance de périodes de sécheresse et de pluie[24]. 50,9 % de la superficie communale est en aléa moyen ou fort (79,5 % au niveau départemental et 48,5 % au niveau national)[25]. Depuis le , en application de la loi ÉLAN, différentes contraintes s'imposent aux vendeurs, maîtres d'ouvrages ou constructeurs de biens situés dans une zone classée en aléa moyen ou fort[Note 6],[26].

La commune a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par la sécheresse en 1989, 1991, 2003, 2005, 2011 et 2017 et par des mouvements de terrain en 1999 et 2010[16].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est née du regroupement des communes de Jaunay-Clan et de Marigny-Brizay, qui deviennent des communes déléguées, le [27] Son chef-lieu se situe à Jaunay-Clan.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Jaunay-Clan
(siège)
86115 CC du Val Vert du Clain 27,48 6 025 (2014) 219


Marigny-Brizay 86146 CC du Val Vert du Clain 20,81 1 326 (2014) 64

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 janvier 2017[28],[29] En cours Jérôme Neveux UDI-FED Responsable presse et relations extérieures du Futuroscope
Vice-président du Grand Poitiers (2017 → )
Maire de Jaunay-Clan (2014 → 2016)
Conseiller départemental depuis 2021

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2019, la commune comptait 7 600 habitants[Note 7].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018 2019
7 3977 4747 5307 5877 600
(Sources : Insee à partir de 2015[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Avec 7530 habitants en 2017[31], il s'agit de la quatrième commune la plus peuplée du département de la Vienne[32].

Sports[modifier | modifier le code]

Le club du Grand Poitiers Handball évolue en Nationale 2 chez les garçons et chez les filles.

Le club de tennis TC Val Vert compte plus de 350 adhérents. Ses équipes féminine et masculine évoluent en championnat national : https://sites.google.com/site/tcvalvert

Le club du Valvert-TT (Tennis de Table) évolue en Régionale 1.

Le club de football accueille plus de 200 enfants dans son école de foot et près de 400 licenciés dans le club en font un club phare du département de la Vienne. École féminine de football et école de football labellisés par la FFF : http://www.usjc.fr

Économie[modifier | modifier le code]

La commune concentre une partie du vignoble de l'AOC "Haut-Poitou"[33].

Depuis 1964 la ville (initialement Jaunay-Clan) accueille au mois de mars la plus grande foire aux vins de l'ex-région Poitou-Charentes, devenue depuis la "Foire Vins et Miels"[34].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les normales servent à représenter le climat. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies. Après les normales 1971-2000, les normales pour la période 1981-2010 ont été définies et, depuis 2021, ce sont les normales 1991-2020 qui font référence en Europe et dans le monde[3].
  2. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  3. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[4].
  4. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  6. Dans les zones classées en aléa moyen ou fort, différentes contraintes s'imposent :
    • au vendeur d'informer le potentiel acquéreur du terrain non bâti de l’existence du risque RGA ;
    • au maître d’ouvrage, dans le cadre du contrat conclu avec le constructeur ayant pour objet les travaux de construction, ou avec le maître d'œuvre, le choix entre fournir une étude géotechnique de conception et le respect des techniques particulières de construction définies par voie réglementaire ;
    • au constructeur de l'ouvrage qui est tenu, soit de suivre les recommandations de l’étude géotechnique de conception, soit de respecter des techniques particulières de construction définies par voie réglementaire.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  3. 2021 : de nouvelles normales pour qualifier le climat en France, Météo-France, 14 janvier 2021.
  4. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  5. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  6. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Nouvelle-Aquitaine », sur nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr, (consulté le )
  7. « Fiche du Poste 86146001 » [PDF], sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Unité urbaine 2020 de Poitiers », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  12. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  13. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  14. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Poitiers », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  16. a b et c « Les risques près de chez moi - commune de Jaunay-Marigny », sur Géorisques (consulté le )
  17. BRGM, « Évaluez simplement et rapidement les risques de votre bien », sur le site de l'observatoire national des risques naturels (consulté le )
  18. « Cartographie des risques d'inondations du TRI de Châtellerault », sur le site de la DREAL Centre-Val de Loire (consulté le )
  19. « La cartographie du risque d’inondation sur les Territoires à Risque Important (TRI) du bassin Loire-Bretagne », sur le site de la DREAL Centre-Val de Loire (consulté le )
  20. « Dossier départemental des risques majeurs de la Vienne », sur le site de la préfecture de la Vienne (consulté le ), chapitre Risque inondation.
  21. « Les plans de prévention des risques naturels (PPRN) dans la Vienne », sur le site de la préfecture de la Vienne (consulté le )
  22. « Dossier départemental des risques majeurs de la Vienne », sur le site de la préfecture de la Vienne (consulté le ), chapitre Mouvements de terrain.
  23. « Liste des cavités souterraines localisées sur la commune de Jaunay-Marigny », sur le site de l'observatoire national des risques naturels (consulté le )
  24. « Retrait-gonflement des argiles », sur le site de l'observatoire national des risques naturels (consulté le )
  25. « Cartographie interactive de l'exposition des sols au retrait-gonflement des argiles », sur infoterre.brgm.fr (consulté le )
  26. « Sols argileux, sécheresse et construction », sur www.ecologie.gouv.fr (consulté le )
  27. « recueil des actes administratifs de la Vienne » (consulté le ).
  28. « Jaunay-Marigny a élu son nouveau conseil municipal », sur jaunay-marigny.fr, (consulté le ).
  29. « Jérôme Neveux de nouveau maire », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne).
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  31. « Dossier complet − Commune de Jaunay-Marigny (86115) | Insee », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  32. « Jaunay-Marigny, entre tradition et modernité », sur jaunay-marigny.fr (consulté le ).
  33. « Jaunay-Marigny, entre tradition et modernité. », sur jaunay-marigny.fr (consulté le ).
  34. « Foire aux vins Jaunay Clan - Histoire », sur www.foire-aux-vins-jaunay-clan.com (consulté le ).
  35. « Eglise Saint-Denis », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le )