Beaumont Saint-Cyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Beaumont Saint-Cyr
Beaumont Saint-Cyr
Vue générale de Beaumont-Saint-Cyr depuis les hauteurs de Beaumont. On distingue La Tricherie dans la vallée et au loin Saint-Cyr et son lac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Vienne
Arrondissement Châtellerault
Canton Jaunay-Clan
Intercommunalité Grand Poitiers
Maire
Mandat
Nicolas Réveillault
2017-2020
Code postal 86130
86490
Code commune 86019
Démographie
Gentilé Beaumontsaintcyriens, Beaumontois
Population
municipale
3 035 hab. (2017)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 44′ 18″ nord, 0° 25′ 46″ est
Altitude Min. 56 m
Max. 151 m
Superficie 36,47 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Vienne
Voir sur la carte administrative de la Vienne
City locator 14.svg
Beaumont Saint-Cyr
Géolocalisation sur la carte : Vienne
Voir sur la carte topographique de la Vienne
City locator 14.svg
Beaumont Saint-Cyr
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont Saint-Cyr
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont Saint-Cyr
Liens
Site web beaumontsaintcyr.fr

Beaumont Saint-Cyr est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle regroupe les communes de Beaumont et de Saint-Cyr qui deviennent des communes déléguées, le [1]. Son chef-lieu se situe à Beaumont.

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située sur l'axe Paris-Bordeaux, comprenant notamment l'autoroute A10, et surtout l'ancienne route nationale RN 10 ainsi que les voies ferroviaires au village de La Tricherie reliant Paris au Sud-Ouest. Beaumont-Saint-Cyr est située environ à mi-chemin de Châtellerault (15 kilomètres) et de Poitiers (20 kilomètres).

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le Clain à La Tricherie sur la commune de Beaumont-Saint-Cyr.

Beaumont est un bourg perché sur une butte-témoin dominant la vallée. La région de Beaumont présente un paysage de plaines vallonnées plus ou moins boisées, de plaines de champs ouverts, de terres viticoles et de vallées. Le terroir se compose[2] :

  • d'argilo (pour 35 %) et de tuffeau jaune (pour 26 %) sur les collines et les dépressions sableuses des bordures du bassin parisien,
  • de champagnes ou aubues (pour 27 %) qui sont des sols gris clair, argilo-limoneux, sur craie et donc calcaires, sur les autres collines,
  • de calcaire (pour 12 %) dans les vallées et les terrasses alluviales.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Clain entre Beaumont et Saint-Cyr.

La commune est traversée par 5,3 kilomètres de cours d'eau, avec comme rivières principales le Clain sur une longueur de 4,1 kilomètres et la Palu sur une longueur de 1,2 kilomètre.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est océanique avec des étés tempérés.

D’une manière générale[3], le temps est assez sec et chaud pendant l’été, moyennement pluvieux en automne et en hiver avec des froids peu rigoureux.

La température moyenne est de 11 °C. Juillet est le mois le plus chaud (maximale absolue 40,8 °C en 1947). Janvier est le mois le plus froid (minimale absolue – 17,9 °C en 1985). 9 °C à peine sépare les moyennes minimales des moyennes maximales (cette séparation est de 6 °C en hiver et de 11 °C en été). L’amplitude thermique est de 15 °C.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est située sur l'axe Châtellerault-Poitiers relié par l'ancienne route nationale RN 10, l'autouroute A10, et les voies de chemin de fer reliant Paris à Bordeaux. Cet axe, pôle économique du département de la Vienne (86), connait une forte urbanisation.

La Tricherie faubourg de Beaumont-Saint-Cyr sur la route nationale 10

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La place du bourg de Beaumont avec vue sur le monument aux morts et la salle des fêtes de la commune.

Beaumont-saint-Cyr regroupe plusieurs villages comme Brétigny, Beaudiment, Longève, Pineau, La Tricherie, Moncouard, Rouhet, Puy-Gachet, La Ballonière, Traversay et Saint-Cyr

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville proviendrait du latin bellus qui signifie joli et de mons pour le mont. Le nom évoquerait sa situation dominante sur les vallées des environs.

Histoire[modifier | modifier le code]

A Saint-Cyr, l'ancienne commune accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la liberté, symbole de la Révolution. Il devient le lieu de ralliement de toutes les fêtes et des principaux événements révolutionnaires[4]. Un peu plus tard, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour La Constitution[5].

Par arrêté du du préfet de la Vienne, la commune est fusionnée avec la commune de Saint-Cyr pour former la commune de "Beaumont Saint-Cyr" à partir du [6]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Beaumont
(siège)
86019 CC du Val Vert du Clain 21,44 1 913 (2014) 89


Saint-Cyr 86219 CC du Val Vert du Clain 15,03 1 098 (2014) 73

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie sur la place du bourg de Beaumont.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
5 janvier 2017[7] En cours Nicolas Réveillault SE Dirigeant de société
Maire de Beaumont (2014 → 2016)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2017, la commune comptait 3 035 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017
3 0453 0743 035
(Sources : Insee à partir de 2015[8].)

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Selon la direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Poitou-Charentes, il n'y a plus que 12 exploitations agricoles en 2010 contre 44 en 2000[9].

Les surfaces agricoles utilisées ont, toutefois, augmenté et sont passées de 1 103 hectares en 2000 à 1 207 hectares en 2010[9]. Ces chiffres indiquent une concentration des terres sur un nombre plus faible d’exploitations. Cette tendance est conforme à l’évolution constatée sur tout le département de la Vienne puisque de 2000 à 2007, chaque exploitation a gagné en moyenne vingt hectares[10].

62 % des surfaces agricoles sont destinées à la culture des céréales (blé tendre essentiellement mais aussi orges et maïs), 15 % pour les oléagineux (colza et tournesol) et 3 % pour le fourrage[9]. Une coopérative agricole (La Tricherie) est en activité sur son territoire.

Beaumont est également reconnu pour ces vins faisant partie du vignoble AOC Haut-Poitou.

Les élevages de chèvres (496 têtes), d'ovins (17 têtes ) et de volailles (579 têtes ) qui existaient en 2000, ont disparu en 2010.

Industrie[modifier | modifier le code]

Une usine de papeterie (La papeterie du Poitou) dans les anciens locaux d'une centrale d'achats Système U à la sortie de La Tricherie en direction du village de Longève et de la commune de Dissay sur la route nationale 10.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le lac de Saint-Cyr avec vue sur les hauteurs de Beaumont

La base de loisirs de Saint-Cyr avec son lac, près du village de Traversay, a connu une très bonne saison estivale 2013 avec un nombre d’entrées qui a augmenté de 15 % par rapport à la saison 2012 (soit 53 000 entrées enregistrées – entrées payantes)[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

La tour de Beaumont
  • Les ruines de la tour de Beaumont. À quelques centaines de mètres du bourg de Beaumont, sur une hauteur, aujourd'hui au milieu des vignes, le château était un excellent poste d'observation dominant la vallée du Clain à plus de 140 m. Le château est en deux parties. D'abord : le donjon féodal carré à contreforts rectangulaires Xe siècle/XIIe siècle. L'épaisseur des murs et les massifs arrondis des angles les plus exposés aux attaques soulignent son rôle défensif. Puis au XVe siècle, une tour carré, abritant un escalier à vis est accolée au donjon primitif. Cette construction a pour but de transformer le château féodal en une demeure plus confortable. Toutefois, des tourelles de 5 m de diamètres ont aussi été construites à cette époque. Elles sont pourvues de canonnières. Toutefois, leur fonction défensive reste énigmatique dans le mesure où elles ne communiquent pas entre elles, limitant ainsi les possibilités de déplacement des défenseurs. Le donjon a été détruit au XVIIe siècle. À une centaine de mètres devant la tour de Beaumont se trouve une motte castrale avec un second donjon roman effondré et remblayé. Seul un angle de mur reste visible. En dessous de cet ensemble subsiste un souterrain aménagé auquel on peut accéder par la carrière de pierre qui l'a capturé au XIXe siècle[12].
  • Château de Beaudiment XVe siècle/XVIe siècle, restauré au XIXe siècle.
  • Château ruiné de Rouhet : tour carrée à mâchicoulis XVIe siècle/XVIe siècle/XVIIe siècle. Sa tour est inscrite comme Monument Historique depuis 1931.
  • Château du Puy-Chevrier XVIIe siècle.
  • Ruines de l'ancienne aumônerie des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, à Longève.
  • Le menhir de Pierre-Fitte est classé comme monument historique depuis 1932. Il est en grès rose. Il mesure 4,5 m x 3 m x 0,5 m. C'est un des rares exemples de menhir du département de la Vienne.
  • Le tumulus de la Haute Flotte, inscrit comme monument historique depuis 1991.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

La croix du Bail.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La forêt de Moulière[modifier | modifier le code]

Forêt de Moulière : d'une superficie de 5 000 ha, elle est située au nord-est de Poitiers et couvre neuf communes : Bignoux, Bonneuil-Matours, La Chapelle-Moulière, Dissay, Liniers, Montamisé, Saint-Georges-lès-Baillargeaux et Vouneuil-sur-Vienne.

Le site des Bois Brulés est protégé au titre des espaces naturels sensibles (ENS) et il couvre 7 % de la surface communale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « site de la préfecture de la Vienne » (consulté le 11 juillet 2016).
  2. Chambre Régionale d'agriculture de Poitou-Charente - 2007
  3. Livret simplifié de la carte des pédopaysages de la Vienne – Novembre 2012, édité par la Chambre d’Agriculture de Poitou-Charentes
  4. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 186
  5. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002 [1], consulté le 18 novembre 2008
  6. « Arrêté du 16 juin 2016 portant création de la commune nouvelle de Beaumont Saint-Cyr », Journal officiel de la République française, no 0248,‎ (ISSN 0373-0425, lire en ligne)
  7. « Nicolas Reveillault élu maire de Beaumont-St Cyr », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016 et 2017.
  9. a b et c Fiches communales 2000 - 2010 de la Vienne
  10. Agreste – Enquête Structure 2007
  11. Bilan sur l’activité touristique de 2013 - Agence Touristique de la Vienne
  12. Piboule (P.), « Relations entre souterrains et fortifications : exemples en Poitou-Charentes », Aquitania, no supplément 4,‎ , p. 193-195


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée