Halle Tony-Garnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Halle.
Halle Tony Garnier
Description de cette image, également commentée ci-après

La Halle en 1914, alors dénommée « Palais de l'industrie ».

Type Salle de concert
Lieu Lyon
Coordonnées 45° 43′ 48″ nord, 4° 49′ 30″ est
Architecte(s) Tony Garnier
Inauguration 1988 (réhabilitation)
Capacité 17 000
Protection  Inscrit MH (1975)
Patrimoine XXe s.
logo de Halle Tony Garnier

Logo de Halle Tony Garnier.

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Halle Tony-Garnier

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Halle Tony-Garnier

La Halle Tony Garnier est une salle de concert située dans le quartier de Gerland à Lyon. Avec une capacité de 17 000 places, elle est l'une des plus grandes de France.

La Halle Tony Garnier est inscrite à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1975[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Dès 1905, l'architecte Tony Garnier se voit confier par les maires Jean-Victor Augagneur puis Édouard Herriot, de nombreux travaux tels que les abattoirs de La Mouche, l'hôpital Grange-Blanche, le stade de Gerland, le Monument aux morts du Parc de la Tête d'Or, l'École de Tissage de la Croix-Rousse, ou enfin le quartier des États-Unis, alors l'un des plus importants chantiers du monde[réf. nécessaire].

Devenue le « Bercy » de Lyon depuis sa transformation en 1988 en salle de concerts et d'expositions, la Halle Tony Garnier abrite d'abord le marché aux bestiaux de l'agglomération. Elle reprend de manière plus industrielle le principe structurel de la « salle des Machines » créée à Paris pour l'exposition universelle de 1889. Tony Garnier et l'ingénieur Bertrand de Fontviolant s'en inspirent pour concevoir la grande halle du marché aux bestiaux des abattoirs de la Mouche. Inaugurée en 1914 pour l'exposition internationale urbaine de Lyon, elle est réquisitionnée comme usine d'armement lors de la Grande Guerre. Rebaptisée par la suite Halle Tony Garnier, elle reste la plus éloquente trace de la Cité industrielle esquissée par Tony Garnier. De tous les bâtiments des abattoirs, seule la halle fut conservée lors de la rénovation en 1988.

La Halle Tony Garnier est rénovée une seconde fois en 2000.

Logo des 100 ans de la Halle Tony-Garnier.

En 2014, la Halle Tony-Garnier fête ses cent ans. À cette occasion, une série de dix concerts « labellisés » ont lieu, parmi lesquels Shaka Ponk, Peter Gabriel et The Black Keys[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Sa superficie de 17 000 m2 équivaut à pas moins de deux terrains de football mis bout à bout, et, prouesse technique, la charpente métallique de son édifice est d'un seul tenant, sans pilier central. Mis au point par l'Atelier de la Rize, le scénario dispose d'une salle modulable dont les gradins et la scène peuvent adopter différentes configurations et s'escamoter entièrement en sous-sol afin de faire table rase. Décomposés en plateaux de 210 m2 (et 200 tonnes), les nouveaux gradins mobiles reposent sur des pieds repliables à deux positions.

La particularité de la Halle Tony Garnier est que pour les concerts, cette salle est modulable en fonction du nombre de spectateurs. La salle peut ainsi accueillir de 5 000 à 18 000 personnes (assis et debout confondus).

Exemples de grandes manifestations[modifier | modifier le code]

  • Salons :

Mahana (tourisme), L'Étudiant, Vignerons Indépendants (Vignobles qui présentent leurs vins)

  • Concerts importants passés ou à venir :

Alanis Morissette (2012), Laura Pausini (2012), Dire Straits (1992 x4), Mark Knopfler (2001, 2005), U2 (1992), Beyoncé (2007), The Cure (1992, 1996, 2004), AC/DC (1996), Simple Minds (1991, 1995), Marilyn Manson (2007), Hubert-Félix Thiéfaine (2011), Scorpions (2011, 2015), Usher (2011), Shakira (2010), Tokio Hotel (2007, 2010), Lady Gaga (2010), Jean-Michel Jarre (2010), Metallica (1996, 2010), The Cranberries (2002, 2010, 2012), Matthieu Chedid (2010 (3 fois)), Muse (2001, 2003, 2006, 2009), Peter Gabriel (2003), Rammstein (2009, 2013), Paul McCartney (1989), Tina Turner (1990), Spice Girls (1998), Depeche Mode (1990, 1993, 2001, 2006, 2009, 2014), Coldplay (2005, 2008), Kylie Minogue (2008), Nightwish (2008, 2012), Alicia Keys (2008, 2010, 2013), Justin Timberlake (2007), Lionel Richie (2007), Red Hot Chili Peppers (2007), Placebo (2006, 2009), Les Enfoirés (1989, 2001, 2006, 2012), Green Day (2005), Britney Spears (2004), Rihanna (2010, 2011, 2013), Mika (2010), Vanessa Paradis (2007), Motörhead (2007, 2010), Christophe Maé (2010), Alice Cooper (2011), ZZ Top (2011), Toto (2011, 2018), Jean-Louis Aubert (2011), Patrick Fiori (2011), Justice (2012), Michel Sardou (1998, 2001, 2004, 2005, 2007, 2011, 2013), LMFAO (2012), David Guetta (2012-2015), The Black Keys (2012-2015), Lorie (2006-2008), Patricia Kaas (1994, 1998, 2005, 2013), Indochine (2003, 2006, 2007, 2009 (2 fois), 2010 (2 fois), 2013 (2 fois), 2014 (2 fois)), System of a down (2005, 2007, 2015), Miley Cyrus (2014), Thirty Seconds To Mars (2014), Tal (2014 (2 fois)), Black M (2014), Violetta Live (2015), Katy Perry (2015), Nightwish (2015), Violetta Live (2015), Imagine Dragons (2015), Maître Gims (2015), Bruce Springsteen and the E Street Band (1999), Francis Cabrel (2016), Julien Doré (2017), Bruno Mars (2017), Ariana Grande (2017).

Mylène Farmer (le 10 octobre 1989, le 15 juin 1996, les 12, 13 et 15 juin 2009 et les 24, 25, 27, 28 septembre 2013).

La tournée Âge tendre, la tournée des idoles, passe chaque année dans la Halle depuis 2006.

  • Spectacles d'humour importants passés ou à venir :

Jean-Marie Bigard (2001), Élie Semoun (2008), Nicolas Canteloup (2010, 2011), Florence Foresti (2012), Jamel Debbouze (2012), Laurent Gerra (2013), Muriel Robin (2013, 2014), Gad Elmaleh (2014), Comte de Bouderbala (2014), Arnaud Tsamere, Jérémy Ferrari et Baptiste Lecaplain (2014), Kev Adams (2014), Franck Dubosc (2015), Éric Antoine (2015).

  • Spectacles :

Lord of the Dance, Holiday on Ice, Riverdance, Le Roi Soleil, Cléopâtre, Mozart l'opéra rock, Les Restos du cœur (en 1989, 2001, 2006, 2012), Alegria du Cirque du Soleil, ... et plein d'autres encore.

  • Cinéma :

Festival Lumière (soirée d'ouverture, séance pour enfants le mercredi après-midi, nuit thématique du vendredi au samedi, et séance de clôture).

  • Émissions TV :

Téléthon (1989), Dance Machine (M6 - 1998), L'odyssée des Enfoirés (TF1 - 2001), Night of the Proms (France 2 - 2003), Le Village des Enfoirés (TF1 - 2006), Night of the Proms (France 2 - 2007), Le Bal des Enfoirés (TF1 - 2012)...

  • Sport :

TNA Wrestling Maximum impact Total Nonstop Action(Catch) (2011), Raw DX Invasion Tour World Wrestling Entertainment (Catch) (2009).

Captations - Tournages DVD Live[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • 17 000 places en capacité maximale (grands concerts), avec un parterre (places assises ou debout)[3], le gradin arrière utilisé au maximum
  • 210 m de long, 80 m de large, 21 m de haut au faîtage
  • 17 000 m2 sans pilier
  • 4 appentis de 100 m2 dont 2 équipés en loges/bureaux
  • 1 Bâtiment de Production de 1 400 m2 de stockage et de loges pour les artistes
  • 7 400 places assises en gradins, aménagement possible pour jauge de 1 500 à 8 000 places entièrement assises.
  • 5 salles de réunion annexes de 15 à 60 personnes
  • les places de stationnement sur le site sont réservées aux équipes de production. 1 500 places pour les spectateurs à proximité.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Le tramway de la ligne T1, devant la Halle Tony Garnier.

La Halle est accessible en transports en commun :

  • Métro de Lyon Ligne B à l'arrêt Debourg.
  • Bus en mode C Ligne C7 à l'arrêt Place des docteurs Mérieux; Bus en mode C Ligne C22 et Bus TCL Ligne 60 à l'arrêt Halle Tony-Garnier.
  • Tramway de Lyon Ligne T1 à l'arrêt Halle Tony-Garnier.
  • Stations Vélo'v: Avenue Tony Garnier angle voie nouvelle (Halle Tony-Garnier) - Place de l'École (Angle rue de St Cloud)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :