Henri Andréani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andréani.
image illustrant un acteur image illustrant français
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un acteur français et un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Henri Andréani
Description de l'image Image manquante.jpg.
Nom de naissance Gustave Alix Sarrus
Naissance
La Garde-Freinet, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Nationalité Flag of France.svg Française
Décès (à 59 ans)
Paris, Île-de-France
Profession Acteur, réalisateur

Henri Andréani, né Gustave Sarrus le à La Garde-Freinet[1] et mort le à Paris[2], est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute comme secrétaire de Charles Pathé, puis devient acteur et assistant pour les réalisateurs Ferdinand Zecca et Gaston Velle[3]. Entre 1908 et 1928, il réalise des films à sujets bibliques ou historiques, dont David et Goliath (1910), Le Jugement de Salomon (1912) avec Berthe Bovy, Les Enfants d'Edouard (1913), ou à thèmes « populaires » : L'Homme qui assassina (1913), Les Cinq Sous de Lavarède (1913), L'Autre Aile (1924), avec Charles Vanel.

En 1910, il fonde sa propre maison de production, Le Film Biblique.

Il réalise son dernier film, La Pente, en 1928, puis l'avènement du parlant met fin à sa carrière. Il n'a jamais réalisé de film parlant[4]. Il décède dans le dénuement et la misère, dans l'indifférence de ses contemporains[3].

Les Rivaux d'Arnheim (version Pathé-Baby), 1912.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives du Var, Commune de La Garde Freinet, acte de naissance no 17, année 1877 (page 23/89)
  2. Les gens du cinéma
  3. a et b Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les oubliés du cinéma français, Éditions du Cerf, 1999, p. 17 à 20
  4. (en) Philippe Rège, Encyclopedia of French Film Directors, , 1488 p. (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]