Une nuit en enfer : la Série

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série télévisée. Pour le film original de Robert Rodriguez, voir Une nuit en enfer. Pour l'adaptation en jeu vidéo, voir Une nuit en enfer (jeu vidéo).
Une nuit en enfer : la Série
Titre original From Dusk till Dawn: The Series
Autres titres
francophones
Une nuit en enfer (Titre DVD et BD)
Genre horreur, drame
Création Robert Rodriguez
Production Mark McNair
Acteurs principaux D. J. Cotrona
Zane Holtz
Eiza González
Jesse Garcia (en)
Madison Davenport
Musique Carl Thiel
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine El Rey
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 30
Durée 42 à 48 minutes
Diff. originale
Site web http://fdtd.elreynetwork.com

Une nuit en enfer : la Série (From Dusk till Dawn: The Series) est une série télévisée américaine créée par Robert Rodriguez, diffusée depuis le sur la chaîne El Rey[1] ainsi qu'au Canada et en Europe sur Netflix[2]. Elle est éditée en coffret sous le titre : Une nuit en enfer

Cette série est une adaptation du film Une nuit en enfer de 1996 (La Nuit la plus longue au Québec) réalisé par Robert Rodriguez et écrit par Quentin Tarantino d'après une histoire de Robert Kurtzman. La série développe davantage les histoires des personnages du film : les frères Seth et Richie Gecko, la famille Fuller, ainsi que Santanico Pandemonium[3].

En France, la série est diffusée depuis le sur Netflix[4]. Néanmoins, elle reste inédite dans les autres pays francophones.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les deux frères criminels Seth et Richard « Richie » Gecko sont recherchés par le FBI et les Texas Rangers, après un braquage sanglant. Alors qu'ils se dirigent vers le Mexique, les deux frères prennent en otage l'ancien pasteur Jacob Fuller et ses deux enfants, Kate et Scott, pour traverser la frontière. Le petit groupe décide alors de s'arrêter un moment dans un club de strip-tease, le Titty Twister...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Anciens personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version Française (VF) sur AlloDoublage[7] et DSD[8]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le 27 octobre 2015, à la suite de la diffusion de la finale de la deuxième saison, la chaîne annonce le renouvellement de la série pour une troisième saison.[9]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La série est tourné à Los Angeles

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages d'Une nuit en enfer.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2014)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 d'Une nuit en enfer.
  1. Pilote (Pilot)
  2. Frères de sang (Blood Runs Thick)
  3. La Maîtresse (Mistress)
  4. La Fuite (Let's Get Ramblin’)
  5. À la frontière (Self-Contained)
  6. Place des routes abandonnées (Place of Dead Roads)
  7. Pandemonium (Pandemonium)
  8. La Conquista (La Conquista)
  9. Boxman (The Boxman)
  10. Les Démons (The Take)

Deuxième saison (2015)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 d'Une nuit en enfer.

Le , la série a été renouvelée pour une deuxième saison de dix épisodes[10], diffusée aux États-Unis dès août 2015.

  1. La Soirée d'ouverture (Opening Night)
  2. En des temps obscurs (In a dark time)
  3. L'Attaque de Sex Machine (Attack of the 50 Ft. Sex Machine)
  4. Les Protégées de la maison close (The Best Little Horror House In Texas)
  5. Liens de sang (Bondage)
  6. Contes étranges (Bizarre Tales)
  7. Apportez-moi la tête de Santanico Pandemonium (Bring Me the Head of Santanico Pandemonium)
  8. La Dernière Tentation de Richard Gecko (The Last Temptation of Richard Gecko)
  9. There Will Be Blood (There Will Be Blood)
  10. Santa Sangre (Santa Sangre)

Troisième saison (2016)[modifier | modifier le code]

Le 27 octobre 2015, la série a été renouvelée pour une troisième saison de dix épisodes, diffuse aux États-Unis et en France dès le .

  1. Jeux d'esprit (Head Games)
  2. La reine (La Reina)
  3. Protéger et servir (Protect and Serve)
  4. Les Fanglorious (Fanglorious)
  5. Bienvenue à Shady Glen (Shady Glen)
  6. Camisole de force (S.O.B.)
  7. La Llorona (La Llorona)
  8. Rio Sangre (Rio Sangre)
  9. Matanzas (Matanzas)
  10. Le côté obscur du soleil[11] (Dark Side of the Sun)

Sortie en vidéo[modifier | modifier le code]

La série sort en vidéo sous le titre de Une nuit en enfer. La première saison sort en coffret DVD et Blu-ray en France le , édité par Wild Side[12].

Clins d’œil et références[modifier | modifier le code]

Le personnage d'Earl McGraw, incarné ici par Don Johnson, a été tenu par Michael Parks dans deux films de Robert Rodriguez (Une nuit en enfer et Planète Terreur) et dans deux autres de Quentin Tarantino (Kill Bill volume 1 et Boulevard de la mort).

Dans l'épisode 3 de la saison 1, Seth Gecko se rend chez Big Kahuna Burger. Cette chaine de restauration rapide fictive a été créée par Quentin Tarantino. Elle est citée par l'acteur Samuel L. Jackson dans le film Pulp Fiction. George Clooney, dans le film Une nuit en enfer, porte un sac sur lequel apparaît le logo. Dans son film, Boulevard de la mort, Tarantino évoque cette marque dans un dialogue prononcé par Kurt Russell.

Robert Patrick, qui incarne ici Jacob Fuller, interprétait Buck dans Une nuit en enfer 2 : Le Prix du sang sorti en 1999.

Dans le sixième épisode de la première saison, on peut entendre la chanson Malagueña Salerosa de Chingón, le groupe du réalisateur Robert Rodriguez. Elle était avant cela présente dans Kill Bill volume 2 de Quentin Tarantino, ami de Robert Rodriguez.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]