Demi Lovato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Demi Lovato
Description de cette image, également commentée ci-après
Demi Lovato en 2020.
Informations générales
Nom de naissance Demetria Devonne Lovato
Naissance (28 ans)
Albuquerque, Nouveau-Mexique, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanson, composition, actorat, mannequinat
Genre musical Pop, electropop, pop rock, dance-pop, RnB, soul
Instruments Voix, piano, guitare, batterie[1]
Années actives Depuis 2002
Labels Hollywood Records, Safehouse Records, Island Records
Site officiel demilovato.com
Signature de Demi Lovato

Demi Lovato, de son nom de naissance Demetria Devonne Lovato, est une personnalité auteure-compositrice-interprète et actrice américaine, également mannequin et entrepreneur, de genre non-binaire, née le à Albuquerque (Nouveau-Mexique). Lovato fait ses débuts dans la comédie très jeune en jouant dans la série pour enfants Barney en 2002 mais c'est en 2008 que sa reconnaissance grandit avec le rôle principal dans le téléfilm de Disney Channel Camp Rock, et en 2009, dans la série à succès de la même chaîne, Sonny with a chance. En 2008, Lovato signe avec le label Hollywood Records et sortent ensuite six albums : Don't Forget (2008), Here We Go Again (2009), Unbroken (2011), Demi (2013), Confident (2015) et Tell Me You Love Me (2017), qui ont tous fait leurs débuts dans le top cinq du Billboard 200.

Sa carrière prend un tournant avec son troisième album, Unbroken, sorti en 2011, qui arrive à la quatrième place du Billboard 200 et dont sont extraits les singles Skyscraper et Give Your Heart A Break qui ont connu un grand succès critique et commercial. En 2013, son quatrième album intitulé Demi sort, dont est extrait le single Heart Attack qui s'écoule à plus d'un million d'exemplaires en moins de quatre semaines et est considéré comme un des plus grands succès commerciaux de l'année. En 2015, Lovato rejoint aussi le label Island Records, mais tout en restant chez Hollywood Records, fonde le label Safehouse Records en partenariat avec Universal, et son cinquième album, Confident, sort la même année, atteint la deuxième place du Billboard 200, et obtient une nomination dans la catégorie « meilleur album pop » lors de la 59e cérémonie des Grammy Awards. En 2017 sort son sixième album Tell Me You Love Me dont est extrait son plus grand succès Sorry Not Sorry.

Entre 2012 et 2013, Lovato fait partie des jurés de l'émission The X Factor[2]. S'impliquant en faveur de plusieurs associations humanitaires, Lovato soutient notamment City Of Hope, Free The Children ou encore Lovato Treatment Scholarship Program en hommage à son défunt père et s'implique en particulier dans des causes comme la lutte pour les droits des LGBT, contre le harcèlement scolaire et pour l’aide aux personnes atteintes de maladies mentales. Lovato souffre de deux maladies psychiques : l'addiction aux psychotropes et les troubles bipolaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts de carrière (1992-2007)[modifier | modifier le code]

Naissant à Albuquerque, au Nouveau-Mexique[3], Demetria Devonne Lovato est l'enfant du musicien et ingénieur Patrick Martin Lovato (10 août 1960 - 22 juin 2013)[4] et de la pom-pom girl des Cowboys de Dallas[5], Dianna De La Garza (née Dianna Lee Smith le 8 août 1962)[6]. Demi Lovato a pour sœur Dallas Lovato (née le 4 février 1988)[7], pour demi-sœur côté maternel l'actrice Madison De La Garza (née le 28 décembre 2001), connue pour son rôle de Juanita Solis dans la série Desperate Housewives[8] et pour demi-sœur côté paternel Amber (née le 28 avril 1983), rencontrée pour la première fois, alors que Demi avait 20 ans, à l'enterrement de leur père[9],[10]. Son père est d'origine mexicaine tandis que sa mère a des ascendances anglaises et irlandaises[11],[12],[13].

À la fin de l'été 1994, peu de temps après son deuxième anniversaire, les parents de Demi Lovato divorcent après plus de dix ans de mariage[14]. Lovato grandit ensuite à Dallas au Texas[15]. En 1997, sa mère se remarie avec James Edward "Eddie" De La Garza (né le 15 février 1961) que Lovato considère comme son père[16]. L'enfant commence à jouer du piano à l'âge de 7 ans et de la guitare vers l'âge de 8 ou 9 ans et prend aussi des cours de danse, de chant et de comédie[17],[16]. Durant cette période, Lovato participe à de nombreux concours de beauté, commence à y chanter et passe aussi de nombreuses auditions[16]. En 2002, Lovato tient le rôle d'Angela dans la série Barney, série dans laquelle figurait aussi Selena Gomez[18].

À l'école, Demi Lovato est victime de harcèlement scolaire et commence à avoir une relation malsaine avec la nourriture, à se mutiler et, à partir de l'âge de 17 ans, à se droguer[19],[16]. Des cours par correspondance suivis à partir de l'âge de 12 ou 13 ans à partir du 7e grade (équivalent de la sixième en France) lui permettent de décrocher son diplôme de fin d'études en avril 2009[20],[21].

En 2004, Lovato fait ses débuts dans la musique en interprétant le single Moves Me. Durant cette période, Lovato apparaît dans des publicités[16], et en 2006, dans un épisode de la seconde saison de Prison Break, puis en 2007 dans la sitcom Jordan en tenant le rôle de Nicole[22]. En 2007 et 2008, Lovato joue le rôle de Charlotte Adams dans la saison 1 de la mini-série de Disney Channel, Trop la classe ! (version américaine de Quelli dell'Intervallo) ; pour la série, Lovato enregistre plusieurs chansons, dont le titre Shadow[23].

Camp Rock et Don't Forget (2008)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato avec les Jonas Brothers en septembre 2008.

Durant l'été 2007, Demi Lovato auditionne pour le Disney Channel Original Movie Camp Rock et pour la nouvelle sitcom de Disney Channel Sonny dans la même journée et obtient les deux rôles[24]. Pour Camp Rock, Lovato envoie une cassette vidéo de l'audition et Gary Marsh, le président de Disney Channel, lui a demandé de chanter[25]. Lovato chante Ain't No Other Man de Christina Aguilera et le vice-président du label Hollywood Records, Bob Cavallo, déclare que leurs « mâchoires sont tombées[25]. » Lovato obtient le rôle principal de Camp Rock[25] ainsi qu'un contrat avec le label Hollywood Records en début d'année 2008, à seulement 15 ans[26], avec pour manager Phil McIntyre qui était aussi le manager des Jonas Brothers[16]. Le film est diffusé pour la première fois sur Disney Channel le et réunit plus de 8,9 millions de téléspectateurs[27]. À cette époque, Camp Rock est le deuxième téléfilm le plus vu de la chaîne, juste après High School Musical 2[28].

La bande originale de Camp Rock sort le 17 juin 2008 et se classe à la 3e place du Billboard 200 en se vendant à 188 000 exemplaires dès la première semaine de sortie[29] ; Lovato y chante quatre chansons : We Rock, Who Will I Be?, Our Time Is Here et This Is Me qui arrivé à la 9e place du Billboard Hot 100[30]. En juin et , Lovato est en tournée, le Demi Live! Warm Up Tour pour la promotion de son premier album Don't Forget[31]. De juillet à , Lovato assure la première partie du Burnin' Up Tour pour les Jonas Brothers[32].

Le 23 septembre 2008, Lovato sort son premier album, Don't Forget. La plupart des chansons de l'album est écrite avec les Jonas Brothers qui ont également produit l'album avec John Fields[33]. L'opus se place en seconde place au Billboard 200, après s'être vendu à 89 000 exemplaires la semaine de sa sortie[34] et reçoit des certifications dans plusieurs pays, il est notamment disque d'or aux États-Unis[35]. Le premier single, Get Back, sort le 12 août 2008[36]. Le clip est sorti le 22 août 2008[37]. Le deuxième single est La La Land, sorti le 10 avril 2009 et dont le clip sort le 19 décembre 2008, on peut y voir ses partenaires dans Sonny et sa sœur Dallas[38].

Here We Go Again et Sonny (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato à l'avant-première d’Hannah Montana, le film en avril 2009.

Le 8 février 2009 est diffusé le premier épisode de la sitcom de Disney Channel Sonny, où Lovato interprète le personnage central de Sonny Munroe, qui déménage du Wisconsin pour Hollywood avec sa mère car Lovato a eu un rôle dans une émission[39]. La série est un succès, et la performance de Lovato reçoit des critiques positives, recevant des comparaisons avec la star d’Hannah Montana, Miley Cyrus[40],[41]. Le 16 mars 2009, Lovato sort le troisième et dernier single de son album, du même titre que ce dernier Don't Forget[42]. En juin 2009, on retrouve Lovato dans un autre Disney Channel Original Movie, Princess Protection Program, aux côtés de sa meilleure amie de l'époque Selena Gomez[43]. Le film est le troisième Disney Channel Original Movie le plus vu avec 8,5 millions de téléspectateurs lors de sa première diffusion sur Disney Channel[44]. Pour le film, Selena et Demi enregistrent la chanson One and the Same[45].

Le 21 juin 2009, Lovato entame une tournée d'été Demi Lovato: Live in Concert, qui s'achève à Hartford le 28 mai 2010 à Rio de Janeiro, pour la promotion de son deuxième album Here We Go Again, sorti le 21 juillet 2009[46]. L'album est en tête du Billboard 200 en se vendant à plus de 108 000 exemplaires dès sa première semaine de sortie[47]. Le son de l'opus est plus acoustique que son premier album[48] et reçoit des critiques favorables[49],[50]. AllMusic place Here We Go Again comme l'un des meilleurs albums pop de 2009[51]. Le sort le premier single intitulé comme l'album, Here We Go Again qui reçoit des critiques positives et Lovato est comparée à son idole Kelly Clarkson[52],[53],[50] et se classe à la 15e place du Billboard Hot 100[54]. Le clip est dévoilé le 26 juin 2009, juste après l'avant-première du film où Lovato joue, Princess Protection Program[55]. Le 17 novembre 2009, Lovato sort le deuxième single de l'album, Remember December, qui reçoit des critiques positives et dont le clip est lancé le 12 novembre 2009[56]. Lovato rejoint plus tard les Jonas Brothers en invitée pour leur tournée Jonas Brothers Live in Concert[57].

En septembre 2009, Lovato commence le tournage de Camp Rock 2 qui est diffusé pour la première fois sur Disney Channel le 3 septembre 2010[58] et réunit plus de 8,9 millions de téléspectateurs[59]. En 2010, le film devient le programme le plus regardé à la télévision[60],[59]. La même année, Lovato joue dans un épisode de la saison 6 de la série dramatique Grey's Anatomy où Lovato joue le rôle de Hayley May ; sa prestation est acclamée par la critique pour sa véracité[61].

La bande originale de Camp Rock 2 sort le 10 août 2010 et se place troisième au Billboard 200[62]. Pour la promotion de l'album, Lovato part en tournée avec les Jonas Brothers et le reste du casting pour le Jonas Brothers 2010 World Tour/Camp Rock 2 Tour, qui débute le 7 août 2010[63]. La bande originale de Sonny sort le 5 octobre 2010 et un single promotionnel en est extrait, Me, Myself and Time est sorti en août 2010[64].

Unbroken et The X Factor (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato et Britney Spears lors du tournage de la troisième saison de The X Factor en 2012.

En 2011, Lovato ne participe pas à la troisième saison de Sonny à cause de problèmes de santé[65]. Finalement, Disney crée un spin-off intitulé Sketches à gogo ! avec les mêmes acteurs et actrices[66], spin-off qui s'arrête finalement après une saison[67]. En avril 2011, Lovato déclare ne pas penser que retourner dans la série serait bon pour sa convalescence et déclare être triste qu'un « un chapitre de [sa] vie se termine » mais que c'est le bon moment de « passer à autre chose » ainsi que de se concentrer sur sa carrière musicale[68].

Le 20 septembre 2011, Demi Lovato sort son troisième album intitulé Unbroken, arrivé à la 4e place du Billboard 200[69]. L'album est certifié à de nombreuses reprises et devient son troisième album consécutif à être disque d'or aux États-Unis[70]. Lovato a commencé à travailler sur cet opus en juillet 2010, juste avant de partir en centre de réadaptation, avant de reprendre en février 2011[71],[72] et décrit cet album comme ayant un nouveau son plus R&B, en continuant la pop[73], citant Keri Hilson et Rihanna comme ses influences principales[74]. Dès son retour du centre de réadaptation, le producteur de musique Timbaland a déclaré vouloir travailler avec Lovato[75], qui a travaillé aussi avec notamment Ryan Tedder, Rock Mafia ou encore DreamIab[76],[77]. L'album reçoit des critiques positives et l'évolution de sa voix est louée[78],[79], il atteint la 7e place du classement des meilleurs albums de 2011 par Entertainment Weekly[80].

Demi Lovato dans Good Morning America en juillet 2012.

Le premier single, Skyscraper, sort le 12 juillet 2011 et connaît un succès commercial et critique[81],[82],[83]. Il se hisse à la 10e place du Billboard Hot 100 et reste pendant 17 semaines dans ce même classement[84]. Le clip est dévoilé le 13 juillet 2011[85]. La chanson remporte le prix de la « meilleure chanson de l'été » aux Teen Choice Awards 2011[86] et celui du « meilleur clip avec un message » aux MTV Video Music Awards 2012[87]. Dans le but de promouvoir l'album, Lovato démarre la tournée A Special Night with Demi Lovato le 16 novembre 2011 à Détroit, terminée le 27 mars 2013 à Moscou[88].

Le 23 janvier 2012, sort le deuxième single de l'album, Give Your Heart a Break[89],[90], dont le clip officiel est lancé le 20 mars 2012[91],[92]. Le single se place 16e au Billboard Hot 100[84]. La chanson se vend à plus de trois millions d'exemplaires aux États-Unis où Lovato est certifiée triple disque de platine[93],[94]. En mai 2012, Lovato devient juge dans la deuxième saison de The X Factor, aux côtés de Simon Cowell, Britney Spears et L.A. Reid, où Lovato coache les 17-24 ans[95]. Cette saison est remportée par Tate Stevens[96] et a été suivie par plus de 8,7 millions de téléspectateurs[97].

Demi et troisième saison de The X Factor (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Le 12 février 2013, le single Heart Attack sort, il se place 10e au Billboard Hot 100[98] et à la première place du Hot Dance Club Songs[99], avec plus de 215 000 copies vendues dès la première semaine, il est le troisième single ayant le meilleur démarrage de 2013, juste après Suit & Tie de Justin Timberlake et The Way d'Ariana Grande[100],[101]. Le clip vidéo sort le . La chanson remporte le prix du « meilleur single par une artiste féminine » aux Teen Choice Awards 2013[102] et est nommé dans la catégorie « meilleur clip d'une artiste féminine » aux MTV Video Music Awards 2013[103].

Demi Lovato au Dignity Gala en octobre 2013.

Le 10 mai 2013, Lovato sort son quatrième album baptisé Demi, arrivé à la troisième place du Billboard 200 ; il se vend à plus de 110 000 exemplaires en une semaine, son meilleur démarrage depuis le début de sa carrière[104]. Il reçoit des critiques positives[105] et se classe à la 8e place du classement des meilleurs albums de 2013 par Alter The Press![106]. Cet opus atteint la première place au Brésil et au Canada[99],[107] et reçoit des certifications dans de nombreux pays et est son quatrième album consécutif certifié disque d'or aux États-Unis[108]. Le deuxième single de cet album, Made in the USA sort le [109] précédé du clip le 2 juillet 2013[110]. En août 2013, Lovato participe à la bande originale de The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres avec la chanson Heart By Heart[111].

Le 11 septembre 2013, la saison 3 de The X Factor est lancée avec Simon Cowell, Kelly Rowland, Paulina Rubio et Demi Lovato comme juges, où cette dernière coache les filles[112],[113] ; son salaire est doublé[114]. Cette saison est remportée par Alex & Sierra[115] et a été suivie par 6,4 millions de téléspectateurs[116]. À la rentrée 2013, Lovato rejoint le casting de la série Glee pour quatre épisodes de la saison 5[117] ; Lovato y interprète le rôle de Danielle, une femme homosexuelle et déclare se sentir honorée de pouvoir représenter cette communauté et de pouvoir « inspirer les gens avec [son] personnage à être qui ils sont sans peur ni honte »[118].

En octobre 2013, Lovato apparaît sur la bande originale du film Disney La Reine des neiges, avec la version single du titre Let It Go qui apparaît lors du générique de fin[119]. Le 19 novembre 2013, Lovato sort le livre Staying Strong: 365 Days a Year qui comprend 365 citations de Demi et d'autres personnes connues, Lovato se dévoile aussi sur son combat et sur ses moments difficiles. Il a atteint la première place du classement des best-sellers du New York Times[120],[121]. Le même jour sort le troisième extrait de l'album intitulé Neon Lights, dont le clip sort le [122] et qui se classe à la 36e place du Billboard Hot 100[84]. En décembre 2013, Lovato confirme son départ de l'émission The X Factor pour se consacrer à sa carrière musicale[123].

Lovato entame sa tournée The Neon Lights Tour le 9 février 2014 à Vancouver qui s'achève le 17 mai 2014 à Monterrey au Mexique[124],[125].

Le 20 mai 2014, Lovato sort le quatrième single de son album, Really Don't Care en duo avec Cher Lloyd, qui est arrivé à la 26e place du Billboard Hot 100[99],[126]. Le clip sort le 26 juin 2014[127]. La chanson remporte le prix de la « meilleure chanson de l'été » aux Teen Choice Awards 2014[128]. Le 18 mai 2014, Lovato sort un duo avec le groupe anglais The Vamps, Somebody To You, dont le clip est sorti le 9 juin 2014[129]. Le 29 mai 2014, Demi annonce sa cinquième tournée, le Demi World Tour, qui débute le à Baltimore aux États-Unis[130] et qui s'achève au Viêt Nam à Hô-Chi-Minh-Ville devant 50 000 personnes[131]. En parallèle, Lovato assure la première partie d'Enrique Iglesias pour son Sex & Love Tour, durant huit dates en Europe en novembre 2014[132].

En décembre 2014, Lovato lance sa marque de cosmétique Devonne By Demi aux États-Unis[133]. Le même mois, Lovato sort sa ligne d'extensions capillaires, Secret Color[134]. Le , Lovato sort une version deluxe de son album Demi contenant trois nouvelles chansons dont Let It Go, I Hate You Don't Leave Me et Up en duo avec Olly Murs, qui est présente sur l'album Never Been Better de ce dernier et dont le clip est sorti le 11 décembre 2014, mais aussi trois chansons live[135]. Le même mois, Lovato apparaît sur l'album éponyme de Nick Jonas avec le titre Avalanche[136].

Confident (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato à la convention démocrate d'Hillary Clinton en juillet 2016.

En avril 2015, Lovato et son ami Nick Jonas cofondent un label commun : Safehouse Records, un projet monté en collaboration avec Hollywood Records, le label de Demi, Island Records, le label de Nick ainsi que le groupe Universal et réalisé avec le producteur Phil McIntyre[137]. Jonas annonce dans un communiqué de presse que le label est conçu comme « un environnement sûr, protégé, où la créativité de l’artiste est soutenue » et dans le but de « mettre les artistes dans le contrôle de leur art en leur fournissant les meilleurs outils pour gérer leur carrière[138]. » Il est annoncé que le cinquième album de Lovato sortira sous trois labels: Hollywood Records et ses deux nouveaux labels: Safehouse Records et Island Records[139].

Lovato sort son cinquième album, intitulée Confident, le 16 octobre 2015[140]. L'opus reçoit des critiques positives[141] et a atteint la deuxième place du Billboard 200, se vendant à 98 000 exemplaires dès sa première semaine de sortie[142]. Le premier single, sorti le et intitulé Cool for the Summer, a atteint la 11e place du Billboard Hot 100[30]. La chanson a été nominé dans la catégorie « meilleure chanson de l'été » aux MTV Video Music Awards 2015 ainsi qu'aux Teen Choice Awards 2015[143],[144]. Le second single, du nom de l'album, Confident, sort le 18 septembre 2015[145] et est porté par un clip sorti le 9 octobre 2015[146]. Toujours en octobre 2015, Lovato collabore avec le groupe Fall Out Boy pour le remix du titre Irresistible présent dans leur sixième album American Beauty/American Psycho[147]. Le même mois, Lovato signe avec l'agence de mannequinat, Wilhelmina Models[148].

Le 6 février 2016, Lovato sort le troisième et dernier single de son album, Stone Cold[149]. Le 29 juin, Lovato commence sa tournée commune avec Nick Jonas, Future Now Tour à Atlanta aux États-Unis[150], qui s'est achevée le 19 octobre 2016 à Monterrey au Mexique, les dernières dates de la tournée ont été assurées par Lovato seulement[151]. Le , Lovato sort un single Body Say pour la promotion de la tournée[152].

Tell Me You Love Me (2017)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato en concert au Grammy Museum le 16 septembre 2017.

Lors de la 59e cérémonie des Grammy Awards en février 2017, Lovato obtient sa toute première nomination dans cette cérémonie dans la catégorie « meilleur album pop » pour Confident[153],[154]. Le même mois, Lovato produit un documentaire, Beyond Silence, qui suit plusieurs personnes parlant de l'expérience sur les problèmes mentaux[155]. Le 31 mars 2017, Lovato sort une collaboration avec Cheat Codes, No Promises[156]. Le mois suivant, Lovato fait partie de la liste du magazine Time des 100 personnes les plus influentes de l'année[157],[158]. Le 8 mai 2017, Lovato sort une collection en collaboration avec la marque de vêtements de sport Fabletics afin de soutenir la campagne Girl Up de la Fondation des Nations unies[159]. Le 16 juin 2017, Lovato sort une collaboration avec Jax Jones et Stefflon Don intitulée Instruction[160].

Son sixième album sort le 29 septembre 2017 et est intitulé Tell Me You Love Me[161]. Il reçoit des critiques positives et atteint la troisième place du Billboard 200 en se vendant à 75 000 exemplaires lors de sa première semaine d'exploitation[162],[163]. Sur iTunes US, il devient le troisième album qui a plus rapidement atteint la première place du classement de l'histoire d'iTunes[164]. Le premier single Sorry Not Sorry sort le 11 juillet 2017[165], le clip suit le 19 juillet 2017[166] et se classe à la 6e place du Billboard Hot 100[98]. Le mois suivant, Lovato interprète l'hymne national américain lors du combat entre Floyd Mayweather et Conor McGregor, surnommé le « combat du siècle »[167]. Lovato réalise un documentaire Simply Complicated sur YouTube[168], le 17 octobre 2017.

Le 14 novembre 2017 sort le deuxième single du nom de l'album Tell Me You Love Me accompagné d'un clip le 1er décembre 2017 avec l'acteur Jesse Williams[169],[170]. Le 16 novembre 2017, Lovato sort une collaboration avec le chanteur Luis Fonsi Echame la culpa. Le clip sort le même jour et est la première collaboration et le cinquième clip qui atteint le plus rapidement les 100 millions de vues sur YouTube[171],[172]. Le single atteint la 6e place en France[173]. Début mars 2018, le clip atteint le milliard de vues un peu moins de quatre mois après sa mise en ligne. Il s'agit du premier clip de Demi à atteindre le milliard de vues sur la plateforme et le second pour Luis Fonsi après Despacito.

Le 8 mars 2018, Lovato sort une collaboration avec DJ Khaled, intitulée I Believe, pour la bande originale du film A Wrinkle in Time. Le clip sort le même jour[174]. Demi Lovato participe aussi au nouvel album de Christina Aguilera, Liberation sur la chanson Fall in Line sortie le 16 mai 2018[175], dont le clip est sorti le 23 mai 2018[176]. Le 18 mai 2018, Lovato sort une collaboration avec Clean Bandit, intitulée Solo, qui est suivie par son clip le 31 mai 2018[177],[178].

Le 21 juin 2018, Lovato sort le single Sober dans lequel Lovato révèle avoir récemment rechuté dans ses addictions après six ans de sobriété[179].

Le 11 mai 2019, Lovato annonce avoir signé avec un nouveau manager, Scooter Braun après avoir été avec Phil McIntyre depuis le début de sa carrière. Braun est notamment le manager de Ariana Grande ou encore Justin Bieber[180].

Dancing with the Devil... The Art of Starting Over & Dancing With The Devil (Documentaire) (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

Demi Lovato lors d'une interview en 2020.

Après plusieurs mois loin des projecteurs. Le mois suivant son overdose de juillet 2018, Demi Lovato fait son retour sur scène lors de la 62e cérémonie des Grammy Awards le [181]. Lovato y interprète son nouveau single Anyone, écrit quelques jours avant son overdose[181]. Le single entre directement à la 34e place du Billboard Hot 100 dans la semaine suivant sa sortie, devenant le 14e single de l'artiste à entrer directement dans le Top 40[182]. Le single est également streamé sept millions de fois et téléchargé 40 000 fois, entrant directement à la 1re place des charts digitaux[182].

Le , Lovato chante The Star-Spangled Banner, l'hymne national américain, lors du lancement du Super Bowl LIV[183]. Des articles font remarquer que dix ans auparavant, le , la chanteuse avait prédit qu'un jour, Lovato chanterait l'hymne national au Super Bowl[184].

Un mois plus tard, Lovato sort une nouvelle chanson I Love Me, sur l'amour de soi[185]. Le clip fait notamment référence à son overdose, à ses problèmes de troubles alimentaires et la rupture de ses fiançailles quelques mois plus tôt[185]. Le single débute à la 18e place du Billboard Hot 100[186]. le sort le clip et le single de I'm Ready, un duo avec Sam Smith[187]. Le clip est réalisé par Jora Frantzis et montre les deux artistes concurrents dans plusieurs épreuves olympiques aux côtés de plusieurs artistes LGBT et de drag queens, dont Valentina et Gigi Goode[187]. La chanson atteint la 36e place du Billboard Hot 100[188].

Le , journée mondiale de prévention contre le suicide et en association avec Hope For The Day (en), Demi Lovato sort le single OK Not to Be OK en duo avec Marshmello[189]. Le clip se termine notamment avec des informations à propos de Hope For The Day (en) et des ressources sur la prévention du suicide[190]. Le single atteint la 32e place du Billboard 200.

Son single Commander in Chief est une critique du président Donald Trump écrit avec Julia Michaels, Finneas, Justin Tranter et Eren Cannata[191]. Face aux critiques sur le côté très politique de la chanson, Lovato répond préférer donner son avis en tant qu'Américaine plutôt que de seulement faire plaisir à ses fans[191]. Lovato performe la chanson pour la première fois lors des Billboard Music Awards le [192].

Lorsque le groupe All Time Low décide de créer une nouvelle version de leur chanson Monsters avec Blackbear, ils invitent Demi Lovato à l'interpréter avec eux[193].

Le 13 janvier 2021, l'artiste annonce sur ses réseaux sociaux la sortie d'un documentaire en quatre épisodes Dancing With The Devil où Lovato y racontera sa vie depuis la production de son Tell Me You Love Me World Tour en 2018[194]. Les deux premiers épisodes, réalisés par Michael D. Ratner, sont prévus sur la page YouTube officielle de la chanteuse le [194]. En décembre 2018, Lovato avait déjà annoncé parler de cet évènement publiquement un jour[195].

En février 2021, il est annoncé que Lovato tiendra le rôle principal de la nouvelle série de NBC, Hungry, qui traitera des troubles alimentaires chez les jeunes, série dont Lovato est également à la production exécutive[196]. Ce sera son premier rôle principal dans une fiction depuis Camp Rock 2 : Le Face à face en 2010[196]. En parallèle, Lovato sort une nouvelle chanson avec le chanteur Sam Fisher intitulée What Other People Say, le 5 février 2021[197].

Image publique[modifier | modifier le code]

Demi Lovato aux American Music Awards en novembre 2009.

En mars 2009, Lovato déclare que son premier amour est la musique, et que jouer la comédie est un passe-temps[198]. Lovato est de religion chrétienne et prie avant chaque représentation[199],[200]. Lovato se décrit comme étant féministe[201].

En 2010 et 2011, son nom est cité dans le top des meilleurs artistes de moins de 21 ans par Billboard[202]. Toujours en 2011, Lovato reçoit le titre de « femme de l'année » par VH1 et fait partie du classement des femmes les plus sexy de l'année par FHM et en 2012, Lovato atteint la troisième place du top des artistes les plus sexy d'après Billboard[203] et des femmes les plus sexy du monde d'après Complex où Lovato apparaît à nouveau en 2013[204]. En 2014, Lovato fait partie du classement des plus belles femmes du monde par Maxim, MTV et VH1[205]. Par ailleurs, durant la même année, Lovato atteint la deuxième place du classement par le magazine Seventeen des femmes de moins de 21 ans les plus puissantes au monde[206]. En décembre 2014, Lovato est la célébrité la mieux habillée par le magazine Latina[207]. Le 23 décembre 2011, Lovato critique un épisode de la série de Disney Channel, Shake It Up, jugeant qu'ils se moquaient des troubles alimentaires. La chaîne s'est excusée quelques heures plus tard en s’adressant à Demi et avant de retirer les épisodes en question[208],[209].

Lovato a rencontré à plusieurs reprises le président américain Barack Obama ; l'artiste chante plusieurs fois devant la famille présidentielle, notamment en janvier 2009 lors du Kids’ Inaugural: We Are the Future devant Michelle Obama et ses filles[210] et en décembre 2012 en interprétant All I Want for Christmas Is You et Silent Night au concert Christmas In Washington[211]. En juillet 2014, Lovato dîne avec le président, dîner organisé par Robert Rodriguez auquel Jessica Alba, Wilmer Valderrama et Rosario Dawson ont été conviés[212],[213].

Lovato fait la couverture de nombreux magazines, comme celle de People en juillet 2009 en compagnie de Selena Gomez[214], celle de Capricho en février 2011[215] ainsi que celle d’Elle en septembre 2011[216]. En février 2012, Lovato pose pour Irish Daily Mail[217] avant de poser pour Self en août 2012[218]. En août 2013, c'est pour la revue Fashion (en)[219], avant d'être en couverture de Glamour (Mexique) en novembre 2013[220], de Nylon en janvier 2014[221] ainsi que de Fitness Magazine en décembre 2014[222]. Lovato fait la couverture de Teen Vogue à plusieurs reprises, notamment en août 2009 avec Joe Jonas[223], en novembre 2012[224] et en novembre 2013[225]. L'artiste pose pour Seventeen en avril 2009[226], en février 2012[227] ainsi qu'en août 2014[228], puis fait également la couverture de la revue Latina pour l'édition de décembre 2011/janvier 2012[229] et pour celle de décembre 2012/janvier 2013[230]. Lovato est aussi en couverture de Cosmopolitan en juillet 2012[231] en août 2013[232] et en septembre 2015[233]. Lovato fait la page de couverture de Complex pour l'édition d'octobre/novembre 2015[234]. Durant l'année 2016, Lovato a fait la couverture de Allure en février 2016[235], Latina pour l'édition de juin/juillet[236], de Billboard en compagnie de Nick Jonas et de Americain Way tous les deux en juillet 2016[237],[238], de Elle (Canada) en septembre 2016[239] et de Glamour en novembre 2016[240].

Influences[modifier | modifier le code]

Lovaro déclare être grandement fan de Kelly Clarkson, Britney Spears, Christina Aguilera, Whitney Houston, Beyoncé, Jennifer Lopez, Aretha Franklin, Gladys Knight, Billy Gilman, Billie Holiday[241],[242] ainsi que de Rihanna qui a déjà félicité son travail sur Twitter[243], et déclare de John Mayer, ayant déjà travaillé avec lui, qu'il a eu une grande influence sur son propre travail[244]. Demi Lovato a également révélé être fan de Job For A Cowboy, Bring Me The Horizon, Maylene and the Sons of Disaster, Paramore et Dimmu Borgir depuis son adolescence[245].

Voix[modifier | modifier le code]

Demi Lovato lors du A Special Night with Demi Lovato en août 2012.

Demi Lovato est soprano et sa voix couvre quatre octaves[246]. L'artiste reçoit des compliments pour sa voix tout au long de sa carrière. Nick Levine de Digital Spy déclare que « ses performances vocales corsées sont toujours impressionnantes[247] ». Sophie Schillaci de The Hollywood Reporter écrit que Lovato « a une voix qui peut faire taire les critiques les plus dures[248] ». À propos de l'album Here We Go Again, Jeff Miers de The Buffalo News écrit que Lovato « sait vraiment chanter » ; il rajoute que Lovato n'a pas besoin d'utiliser Auto-Tune pour masquer un manque de capacité vocale[249]. Ryan Tedder, qui a auparavant déjà collaboré avec Beyoncé, Adele, Madonna ou encore Kelly Clarkson et qui a travaillé avec Demi pour Unbroken et Demi déclare que Lovato est « peut-être le chanteur ou la chanteuse pop avec la voix la plus puissante avec qui j'ai travaillé »[250]. Tamsyn Wilce d'Alter The Press commente sur sa voix que « cela montre à quel point ses cordes vocales sont fortes et qu'elle peut complètement les travailler pour faire son propre style »[251]. Lors d'une critique pour le Demi Word Tour, Marielle Wakim de Los Angeles Magazine qualifie la voix de la chanteuse de « stupéfiante »[252].

Lovato chante en live lors des tournages de ses clips[253] et ne fait pas de play-back sur scène[254]. Le réalisateur du clip Heart Attack, Chris Applebaum, déclare qu'« en 20 ans de métier je n'ai vu que deux artistes chanter pour de vrai sur le tournage d'un clip. L'une d'entre elles était Céline Dion »[253].

Ses performances vocales ont été saluées par Rihanna[255], Justin Timberlake[256], Lionel Richie[257], Katy Perry[258], Kelly Clarkson[259] et Patti LaBelle[260].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Relations[modifier | modifier le code]

Demi Lovato a été en couple pour la première fois avec un dénommé Jonathan Fryar de février à novembre 2007[261]. Par la suite, Lovato a fréquenté l'acteur américain, Cody Linley, de novembre 2007 à juin 2008[262],[263], puis le musicien, Alexander DeLeon, membre du groupe The Cab, de septembre 2008 à janvier 2009[264]. Lovato a une brève relation avec Trace Cyrus, le demi-frère aîné de Miley Cyrus, durant l'été 2009[265]. En début d'année 2010, Lovato a fréquenté son partenaire de Camp Rock, Joe Jonas, durant deux mois[266].

En mai 2010, Lovato se met en couple avec l'acteur de douze ans son aîné, Wilmer Valderrama[267],[268],[269]. Le couple se sépare en juin 2016 d'un commun accord après six ans de relation[270]. En 2016, Lovato fréquente brièvement Luke Rockhold[271], avant de se mettre en couple avec le combattant de MMA, Guilherme Vasconcelos, de janvier à début mai 2017[272],[273]. Lors de son documentaire Simply Complicated en 2017, Lovato confirme avoir un intérêt pour toute relation que ce soit avec un homme ou une femme[274]. Entre octobre 2018 et mars 2019, Lovato a été en couple avec le styliste, Henry Alexander Levy[275], puis a eu une brève liaison avec le mannequin, Austin G. Wilson, en fin d'année 2019[276].

En mai 2020, Lovato officialise son couple avec l'acteur américain, Max Ehrich — leur relation débute mars 2020[277],[278]. Le 23 juillet 2020, le couple annonce ses fiançailles sur les réseaux sociaux[279] mais, deux mois plus tard, le 25 septembre, la presse annonce la séparation du couple[280].

Lovato écrit la chanson For the Love of a Daughter, présente sur son troisième album, Unbroken, pour son père, Patrick Lovato. Ce titre parle de sa relation tendue avec celui-ci[281],[282]. Lovato déclare alors ne pas vouloir être en contact avec son père[283],[284]. Ce dernier meurt le 22 juin 2013 d'un cancer à l'âge de 52 ans[285]. Lovato s'exprime sur ce sujet sur le plateau de Good Morning America, déclarant « Mon père et moi n'avons pas eu la relation la plus idéale, mais en fin de compte, il est toujours mon père » et ajoutant « C'est dur […] J'ai grandi avec lui, et c'est une personne formidable, mais je m'en occupe très bien. » L'artiste écrira aussi sur Twitter que les funérailles de son père ont été « la chose la plus difficile » à avoir jamais eu à traverser, mais également se sentir incroyablement dans l'apaisement de savoir qu'il ne combat plus ses démons[286],[287].

En mars 2021, Lovato fait son coming-out pansexuel[288]. Deux mois plus tard, Lovato annonce sur les réseaux sociaux qu'il faut désormais l'identifier comme non-binaire, et lui appliquer des pronoms personnels neutres comme iel (they/them en anglais)[289].

Problèmes de santé[modifier | modifier le code]

Demi Lovato au National Children’s Mental Health Awareness Day en mai 2013.

Lovato a 18 ans et deux mois en octobre 2010, quand l'artiste quitte la tournée Jonas Brothers Live in Concert World Tour 2010 pour entrer dans le centre psychiatrique Timberline Knolls, près de Chicago[290]. Lovato prend cette décision après avoir violemment frappé au visage une des danseuses de la tournée[291]. Lovato passe un accord financier avec celle-ci fin décembre 2010[292]. Le 28 janvier 2011, après une cure de 90 jours, Lovato rentre à la maison et fait l'objet d'un suivi par des médecins[293]. Lovato retrace alors, au cours d'interviews, son enfance et son adolescence tourmentée, notamment sa dépression infantile[294] ou vers ses onze-douze ans, l'automutilation[295],[19]. Lovato lutte contre des tendances boulimiques depuis ses huit ans. Puis survient son attirance irrépressible pour les drogues et l'alcool[296]. Les médecins de la clinique diagnostiquent des troubles bipolaires[297]. La surconsommation de psychotropes (alcool en particulier) et les accès de violence sont parfois associés à ces troubles.

Durant sa cure, Lovato est en contact, sur les réseaux sociaux, avec ses fans, ceux-ci lui répètent « Stay Strong » (Reste forte). Après sa sortie de la clinique, Lovato se fait tatouer sur les deux poignets Stay Strong, les lettres recouvrent ses cicatrices de mutilation[295]. Par ailleurs, Lovato rejoint le mouvement Love is Louder (L'amour est plus fort) qui collecte des fonds pour venir en aide aux personnes psychiquement fragiles[298]. En mars 2012, sort un documentaire spécial sur MTV, intitulé Staying Strong, dans lequel Lovato raconte son combat à la clinique pour vaincre ses addictions[299].

En 2017, six ans plus tard, dans le documentaire Simply Complicated[300], Lovato révèle qu'en fait son traitement dans ce centre n'a pas eu le succès escompté. Dans ses interviews, Lovato parlait de son « nouveau mode de vie » alors que sa consommation de psychotropes continuait après sa sortie de la clinique[301]. Lovato révèle avoir été sous l'emprise de la cocaïne pendant l'interview du reportage Staying Strong consacré à sa victoire contre l'addiction. Lovato déclare : « Je ne travaillais pas mon programme, je n'étais pas prête à être sobre. Je prenais de la cocaïne dans les avions. J'en prenais dans les salles de bain, j'en prenais toute la nuit. Personne ne savait. »[19] Lovato raconte comment il était possible d'échapper à la vigilance de son entourage « qui devait, à sa demande, assurer sa surveillance », notamment à un ami qui devait l’accompagner 24 heures sur 24. Par exemple : « Je me rendais à l'aéroport, j'avais une bouteille de Sprite mais elle était remplie de vodka… »[302] Lovato affirme aussi avoir été plusieurs fois au bord de la surdose et que la promotion de son album Unbroken, a été difficile. Notamment quand, en mars 2012, Lovato dû chanter avec une horrible gueule de bois Give Your Heart a Break dans American Idol [303]. C'était la dernière fois que Lovato a bu, affirme l'artiste[303],[304].

Lovato parle toujours au passé de ses problèmes d'addiction mais le 24 juillet 2018, les secours transportent l'artiste, ayant perdu connaissance, de son domicile au Centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles en raison d'une overdose[305],[306]. Son overdose ferait suite à un mélange d'oxycodone, de fentanyl et de naloxone[307],[308]. D'autres sources mentionnent l'héroïne, envers laquelle Lovato a développé une dépendance durable [309]. Après une hospitalisation de deux semaines, Lovato entre dans un centre de désintoxication[310]. Le 28 janvier 2019, Lovato annonce sur son compte Instagram être à nouveau sobre depuis six mois[311]. En 2020, lors d'une interview pour The Ellen DeGeneres Show, Lovato explique que son overdose est liée à ses problèmes de boulimie qui s'étaient aggravés en 2018[312], à cause de son ancien manager, Phil McIntyre, qui avait pris habitude de contrôler tout ce que Lovato mangeait[313]. L'artiste ajoute : « Les gens regardaient ce que contenait ma commande Starbucks sur les relevés de compte… des petites choses comme ça… ça m'a rendu vraiment malheureuse et ma boulimie est devenue vraiment importante et lorsque j'ai appelé à l'aide, je n'ai pas reçu l'aide dont j'avais besoin. »[Note 1],[313]. C'est ce qui l'a poussé à boire ce soir-là[313].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Demi Lovato au 15e Annual Arthur Ashe Kids' Day en août 2010.

En mai 2009, Demi Lovato prend une position d'« ambassador » d'American Partnership For Eosinophilic Disorders qui lutte contre les problèmes mentaux[314],[315]. Lovato s'implique aussi dans l'association Disney's Friends for Change avec toutes les autres stars de Disney Channel, fondée par Disney Channel. Pour promouvoir l'association, Lovato enregistre un single sorti en 2009 intitulé Send it On, en collaboration avec Miley Cyrus, les Jonas Brothers et Selena Gomez qui se classe à la 20e place du Billboard Hot 100. En mars 2010, Lovato et Joe Jonas enregistrent Make a Wave pour l'association. Lovato est aussi porte-parole de Join the Surge Campaign!, Dosomething.org et Joining the Surge par Clean & Clear qui est une campagne nationale qui encourage les adolescents à faire des actions pour la communauté[316].

En janvier 2010, Lovato apparaît dans l'annonce pour Voto Latino afin de promouvoir l'organisation Be Counted, campagne de préparation au recensement des États-Unis de 2010[317]. En octobre 2010, Lovato est porte-parole de l'organisation anti-intimidation PACER[318]. Lovato participe à A Day Made Better, une campagne de sensibilisation scolaire et soutient DonateMyDress.org, Kids Wish Network, Love Our Children USA, St. Jude Children's Research Hospital et City of Hope[319]. Toujours en 2010, Lovato rejoint les ambassadeurs de Mean Stinks, une campagne axée sur l'élimination de l'intimidation[320].

En décembre 2012, pour aider le projet We Are Newtown, qui a pour but de récolter un maximum de dons pour la création d'un mémorial en faveur des victimes de la fusillade Newtown, Lovato reprend la chanson Angel Among Us, dédiée aux familles des victimes[321].

En mai 2013, Lovato reçoit une récompense pour son dévouement à titre de mentor pour les adolescents et les jeunes adultes ayant des problèmes de santé mentale à la journée nationale de la sensibilisation à la santé mentale à Washington par Substance Abuse and Mental Health Services Administration[322]. En juin 2013, Lovato annonce la création du Lovato Treatment Scholarship Program, dédié à la mémoire de son père, pour payer les frais de traitement pour les patients souffrant de troubles mentaux[323]. En août 2013, Lovato se rend au Kenya pour son 21e anniversaire afin de participer à un programme de l'organisation caritative internationale Free The Children[324],[325].

Lovato s'exprime aussi en faveur des droits de la communauté LGBT et a publiquement pris position en leur faveur à plusieurs reprises[326],[327]. Lovato révèle d'ailleurs en juin 2014, l'homosexualité de son grand-père disparu[328],[329]. Lovato déclare son soutien au mariage homosexuel[330] et apparaît dans une vidéo de la campagne de Human Rights Campaign destinée à promouvoir le mariage entre personnes du même sexe[331]. En avril 2016, lors des GLAAD Media Awards Lovato reçoit le GLAAD Vanguard Award pour son engagement envers la communauté homosexuelle accompagné d'une vidéo de personne homosexuelle la remerciant mais aussi des célébrités applaudissant son engagement notamment Lionel Richie, Jennifer Lopez, Kim Kardashian ou encore Kesha[332].

En mai 2016, Lovato crée une ligne de t-shirts vendus durant sa tournée, dont les bénéfices iront à des associations de protection des droits des personnes transgenres. Lovato porte notamment un de ces t-shirts durant la cérémonie des Billboard Music Awards. Toujours en protestation contre les lois transphobes votées en Caroline du Nord, Lovato décide, avec Nick Jonas, d'annuler leur concert prévu là-bas[333]. En juin 2016, Lovato fait partie des centaines d'artistes à avoir signé la lettre ouverte de Billboard afin de réduire l'accès aux armes à feu[334]. Le même mois Lovato participe à une vidéo de Human Rights Campaign en hommage aux victimes de la fusillade d'Orlando[335].

En juillet 2016, Lovato fait un discours sur les personnes atteintes de maladie mentale lors de la convention nationale démocrate d'Hillary Clinton[336].

En janvier 2017, Lovato se rend en voyage humanitaire au Kenya avec des amis pour We Movement afin de participer à la construction d'une école et pour aider femme et enfant[337].

Discographie[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

En tête d'affiche

Avec d'autres

Promotionnelles

Premières parties

  • des Jonas BrothersBurnin' Up Tour (2008)
  • d'Avril LavigneBest Damn Tour (2008)
  • des Jonas Brothers – Jonas Brothers World Tour (2009)
  • des Jonas Brothers – Live in Concert World Tour (2010)
  • d'Enrique IglesiasSex & Love Tour (2014)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Camp Rock de Matthew Diamond : Mitchie Torres
  • 2009 : Princess Protection Program d'Allison Liddi-Brown : la princesse Rosalinda / Rosie Gonzales
  • 2010 : Camp Rock 2 : Le Face à face de Paul Hoen : Mitchie Torres
  • 2012 : Demi Lovato: Stay Strong de Davi Russo : Lovato (documentaire)
  • 2017 : Louder Together de James Marcus Haney et Ryan Gall : Lovato (documentaire)
  • 2017 : Demi Lovato: Simply Complicated d'Hannah Lux Davis : Lovato (documentaire - également production délégué)

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Prochainement
  • Unidentified with Demi Lovato : présentation

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Demi Lovato plays the drums in new Neon Lights tour rehearsal Keek - Watch », sur sugarscape.com, (consulté le 31 mars 2015).
  2. (en-US) « Did Demi Lovato Predict Camila Cabello’s Exit From Fifth Harmony? », Us Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2018)
  3. (en) « Just your average teen, except for the fame part », sur Toronto Star, (consulté le 22 février 2014).
  4. (en) Chris Payne, « Demi Lovato's Father Dies », sur Billboard, (consulté le 26 juin 2015)
  5. (en) « Dianna Hart DeLaGarza » [archive du ], sur Dallas Cowboy Cheerleaders (consulté le 22 février 2014).
  6. (en) « SUE EMMONS and DONALD SMITH », sur Family Tree Maker (consulté le 22 février 2014).
  7. (en) « Happy 24th Birthday Dallas Lovato February 4, 2012 », sur Disney Dreaming, (consulté le 22 février 2014).
  8. (en) « Disney Demi-Goddess », sur The Washington Post (consulté le 22 février 2014).
  9. (en) « Demi Lovato has secret half-sister: Strangest celeb family drama? », sur Fox News, (consulté le 22 février 2014).
  10. « Demi Lovato révèle pourquoi sa sœur cachée ne l'a jamais contactée », sur fan2 (consulté le 22 février 2014).
  11. « Demi Lovato », sur Ethnicelebs
  12. « Demi Lovato sur Twitter », sur Twitter, (consulté le 29 octobre 2016) : « actually - I found out that I am Irish, Hispanic, Native American, Portuguese and Jewish!!! »
  13. (en) Sugey Palomares, « DEMI LOVATO ON BEING LATINA: "I'M PROUD OF MY CULTURE AND ETHNICITY" », sur Latina, (consulté le 29 octobre 2016)
  14. (en) Jon Caramanicaj, « Tween Princess, Tweaked », sur The New York Times,
  15. (en) « Tween Princess, Tweaked », sur NY Times, (consulté le 22 février 2014).
  16. a b c d e et f Demi Lovato, « Demi Lovato: Simply Complicated - Official Documentary », (consulté le 29 octobre 2017)
  17. (en) « This is how I made it », sur MTV (consulté le 22 février 2014).
  18. (en) « Selena Gomez And Demi Lovato On 'Barney And Friends' (PHOTOS) », sur Huffington Post, (consulté le 22 mai 2014).
  19. a b et c « Demi Lovato, ex-accro à la cocaïne : J'en prenais même dans les avions », sur purepeople.com (consulté le 22 mars 2014).
  20. (en) « Demi Lovato in rehab: Dad blames Hollywood, acting for her issues », sur Daily News, (consulté le 22 mars 2014).
  21. « http://www.disneydreaming.com/2009/04/23/demi-lovato-graduates-high-school/ », sur disneydreaming.com, (consulté le 22 février 2014).
  22. (en) « Demi Lovato Biography – Facts, Birthday, Life Story », sur The Biography Channel (consulté le 22 mai 2014).
  23. (en) « About Demi Lovato », sur demilovatotour (consulté le 22 février 2014).
  24. (en) « Disney singing sensation Demi Lovato ready for new album, first tour as headliner », sur The Victoria Advocate, (consulté le 22 février 2014).
  25. a b et c (en) « Born to Run? Teen star Demi Lovato launches tour », sur Reuters, (consulté le 22 février 2014).
  26. (en) « Camp Rock (2008) – Movie Review for Parents », sur about.com, (consulté le 22 février 2014).
  27. (en) « What you're watching », sur LA Times (consulté le 22 février 2014).
  28. (en) « [Trailer VF/VO] Carton pour Camp Rock sur Disney Channel qui bat tous les networks », (consulté le 5 juin 2013).
  29. (en) « Coldplay Cruises To No. 1 On The Billboard 200 », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  30. a et b (en) « Demi Lovato - Chart History », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  31. (en) « Demi Live! Warm Up Tour Video » [archive du ], sur OVGuide (consulté le 22 février 2014).
  32. (en) « Jonas Brothers: The Burning Up Tour with special guest Demi Lovato », sur Zvents (consulté le 22 février 2014).
  33. (en) « Jonas Brothers thrilling tweens », sur Reuters, (consulté le 22 février 2014).
  34. (en) « On the Charts: Demi Lovato & Kings of Leon Debut High, Metallica Rule » (version du 4 octobre 2008 sur l'Internet Archive), .
  35. (en) « Searchable Database » (consulté le 2 mars 2013).
  36. (en) « At sweet 16, Lovato's ready for her close-up », sur The Boston Globe (consulté le 22 février 2014).
  37. (en) « Disney Channel to Debut Demi Lovato's New Music Video Friday, August 22 », sur Disney Channel Medianet (consulté le 22 février 2014).
  38. (en) « Disney Darling Demi Lovato Debuts New Music Video », sur TV Guide, (consulté le 22 février 2014).
  39. (en) « Sonny With a Chance, Season 1 », sur iTunes Store (US) (consulté le 11 mars 2013)
  40. (en) « 'Sonny With a Chance' », sur Los Angeles Times (consulté le 2 février 2014).
  41. (en) « Disney greenlights 'Mollywood » (version du 28 mai 2008 sur l'Internet Archive), sur The Hollywood Reporter, .
  42. (en) « Don't Forget | Demi Lovato », sur MTV,
  43. (en) Princess Protection Program is TV’s No. 1 Entertainment Telecast of 2009 in Kids 6-11 and Tweens 9-14 - Ratings. TVbytheNumbers, consulté le 22 février 2014.
  44. (en) « Jon & Kate divorce episode/ BET Jackson tribute draw record audiences », sur The Morning Call, (consulté le 22 février 2014).
  45. « http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.lastfm.fr/music/Selena+Gomez+%26+Demi+Lovato/_/One+and+the+Same »
  46. (en) « Demi Lovato Launches Summer Tour », sur PEOPLE (consulté le 22 février 2014).
  47. (en) « Demi Lovato Debuts At No. 1 On Billboard 200, But Michael Jackson Still Reigns », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  48. (en) « Demi Lovato on second album », sur surgarslam (consulté le 22 février 2014).
  49. (en) « Here We Go Again », sur Metacritic (consulté le 22 février 2014).
  50. a et b (en) « Demi Lovato, Here We Go Again », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  51. (en) « AllMusic's Favorite Pop Albums of 2009 », sur AllMusic, (consulté le 22 février 2014).
  52. (en) « Demi Lovato: Here We Go Again », sur PopMatters (consulté le 22 février 2014).
  53. (en) « Album reviews: Demi Lovato's Here We Go Again and Jordin Sparks' Battlefield », sur Los Angeles Times (consulté le 22 février 2014).
  54. (en) « Demi Lovato Album & Song Chart History – Hot 10 », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  55. (en) « Demi Lovato Here We Go Again Music Video », (consulté le 22 février 2014).
  56. (en) « Demi Lovato Urges Girl Empowerment In Remember December Video », sur MTV, (consulté le 22 février 2014).
  57. (en) « Summer tour announcement – MySpace-blog » (version du 23 juillet 2013 sur l'Internet Archive), sur MySpace.
  58. (en) « Camp Rock 2: The Final Jam Premieres September 3 On Disney Channel », sur MTV, (consulté le 22 février 2014).
  59. a et b « Audiences US : énorme carton pour Camp Rock 2 », sur Ozap, (consulté le 22 février 2014).
  60. « Disney Channel’s ‘Camp Rock 2: The Final Jam‘ Debuts as No. 1 Cable Movie of 2010 With 8 Million Viewers », sur Zap2it, (consulté le 22 février 2014).
  61. (en) « "Grey's Anatomy" Shiny Happy People (TV Episode 2010) - IMDb », sur IMDb
  62. (en) « Camp Rock 2 Soundtrack 41,863 Sold », sur As If Productions (consulté le 22 février 2014).
  63. (en) « Jonas Brothers 2010 World Tour Camp Rock 2 Tour », sur disneydreaming.com, (consulté le 22 avril 2014).
  64. (en) « Sonny with a Chance – Original TV Soundtrack: Awards" », sur Allmusic (consulté le 14 mars 2013)
  65. (en) « Demi Lovato Is Leaving Sonny with a Chance », sur People, (consulté le 6 juin 2014).
  66. (en) « Demi Lovato Is Leaving Sonny with a Chance », sur TV Line, (consulté le 22 avril 2014)
  67. (en) « Demi Lovato Is Leaving Sonny with a Chance », (consulté le 6 juin 2014).
  68. (en) « Demi Lovato Leaving ‘Sonny with a Chance’ », sur Celebuzz,
  69. (en) « Tony Bennett, 85, Achieves First No. 1 Album on Billboard 200 », sur Billboard
  70. (en) « American album certifications – Demi Lovato – Unbroken », sur Recording Industry Association of America (consulté le 22 février 2014)
  71. (en) « Demi Lovato Records First Song For Third Album », sur Disney Dreaming, (consulté le 22 février 2014).
  72. (en) « Demi Lovato Leaves Treatment », sur MTV news, (consulté le 22 février 2014).
  73. (en) Jocelyn Vena, « Demi Lovato Wants To Embrace Her 'Inner Soul' Diva On Next Album », sur MTV, (consulté le 31 août 2010)
  74. (pt) « R&B? Demi Lovato tem Rihanna e Keri Hilson como inspiração para seu novo álbum », sur PopLine, (consulté le 13 août 2010)
  75. (en) « Timbaland Reaches Out To Demi Lovato For A Collaboration », (consulté le 2 février 2014).
  76. (en) « Demi Lovato's Third Album Is Titled Unbroken », sur Bsckids.com (consulté le 22 février 2014).
  77. (en) « INTERVIEW: Demi Lovato Dreams of Performing 'Skyscraper' For Fans; Records Song With Ryan Tedder », sur The Ralphie Radio Show, (consulté le 22 février 2014).
  78. (en) « Demi Lovato — Unbroken Review 4.5 out of 5 stars », sur Artist Direct (consulté le 22 février 2014).
  79. (en) « Demi Lovato Unbroken : Fall Preview » (consulté le 22 février 2014).
  80. (en) « 10 Best Albums of 2011 », sur Entertainment Weekly (consulté le 22 février 2014).
  81. (en) « Demi Lovato - Skyscraper », sur About.com (consulté le 22 février 2014).
  82. (en) « Demi Lovato Releases Somber "Skyscraper Single: Listen », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  83. (en) « LMFAO Still Atop Hot 100, Demi Lovato Debuts In Top 10 », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  84. a b et c (en) « Demi Lovato Album & Song Chart History », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  85. (en) « Demi Lovato’s Skyscraper Video Drops Wednesday », sur MTV (consulté le 22 février 2014).
  86. (en) « 2011 Teen Choice Awards Winners List HERE! », (consulté le 22 février 2014).
  87. (en) « MTV Video Music Awards », sur MTV (consulté le 22 février 2014).
  88. (en) « Demi Lovato's Tour Opener Has Its Ups & Downs », sur Billboard, (consulté le 22 février 2014).
  89. (en) « January 23, 2012 », sur All Access (consulté le 22 février 2014).
  90. (en) « January 24, 2012 » (consulté le 22 février 2014).
  91. (en) « Demi Lovato – Unbroken – Album Review », sur AbsolutePunk (consulté le 22 février 2014).
  92. (en) « Demi Lovato's Give Your Heart A Break Is Basically The Perfect Song. Here's Why », sur MTV Buzzworthy Blog (consulté le 22 février 2014).
  93. (en) « Searchable Database » (consulté le 22 février 2014).
  94. (en) « NZ Top 40 » (consulté le 22 février 2014).
  95. (en) « The X Factor Judges: Demi Lovato Signs Deal (REPORT) », sur Huffington Post, (consulté le 22 février 2014).
  96. (en) Kevin Rutherford, « Tate Stevens Wins 'The X Factor' and $5 Million Contract », sur Billboard,
  97. (en) « Complete 2012–2013 TV Season Series Rankings », sur Zap2it,
  98. a et b (en) « Demi Lovato Chart History (26) », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  99. a b et c (en) « Demi Lovato Chart History (1) », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  100. (en) « Baauer's 'Harlem Shake' Still Atop Hot 100, Although Lead Shrinks », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  101. (en) « Macklemore & Ryan Lewis Top Hot 100; Imagine Dragons, Ariana Grande Hit Top 10 », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  102. (en) « Teen Choice Awards 2013: List of winners », sur CBS News, (consulté le 22 février 2014).
  103. (en) « MTV VMAs: The winners and nominees », sur US Mag, (consulté le 22 février 2014).
  104. (en) « Vampire Weekend Debuts at No. 1 on Billboard 200 Chart », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  105. (en) « Demi Reviews », sur Metacritic (consulté le 22 février 2014).
  106. (en) « ATP! Album Review: Demi Lovato - Demi », sur Alter The Press! (consulté le 22 février 2014).
  107. (pt) « Portal Successo » (consulté le 22 février 2014).
  108. (en) « American album certifications – Demi Lovato – Demi », sur Recording Industry Association of America (consulté le 22 février 2014).
  109. (en) « Demi Lovato Releases 'Made In The USA' Just In Time For Independence Day », sur Entertainmentwise, (consulté le 22 février 2014).
  110. (en) « WATCH: Demi Lovato Made In The USA Video Behind-The-Scenes », sur Huffington Post, (consulté le 22 février 2014).
  111. (en) « 'The Mortal Instruments: City Of Bones' Soundtrack Features Jessie J, Demi Lovato, Owl City & More », (consulté le 22 février 2014).
  112. (en) « Demi Lovato Returning for Third Season of X Factor », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  113. (en) Lucy-18, « Demi Lovato : X-Factor USA, son retour confirmé » (consulté le 22 février 2014).
  114. (en) « Demi Lovato Making More Money Than Paulina Rubio, Kelly Rowland In The X Factor », sur Fox News Latino, (consulté le 22 février 2014).
  115. (en) The Hollywood Reporter, « Alex & Sierra Win 'X Factor' Season Three », sur Billboard,
  116. (en) « Full 2013-2014 TV Season Series Rankings », sur Deadline Hollywood,
  117. (en) « Demi Lovato headed to 'Glee' », sur Inside TV (consulté le 22 février 2014).
  118. (en) « Demi Lovato ‘Honored’ To Be Playing A Lesbian On Glee — New Interview », sur Hollywood Life, (consulté le 22 février 2014).
  119. (en) « Demi Lovato Unveils Racing Let It Go From 'Frozen' Soundtrack », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  120. (en) « Demi Lovato Is Staying Strong! Her New Book Is Number One On The New York Times Bestseller List! », (consulté le 22 février 2014).
  121. (en) « Demi Lovato : Staying Strong, numéro 1 des Best Sellers du New York Times », sur zap2it, (consulté le 4 février 2008).
  122. (en) « Demi Lovato Drops Neon Lights Music Video (WATCH) », sur huffingtonpost, (consulté le 22 février 2014).
  123. (en) « Demi Lovato Leaving 'X Factor’ », sur Billboard, (consulté le 22 février 2014).
  124. (en) « Demi Lovato Announces 2014 Tour with Little Mix, Cher Lloyd, Fifth Harmony », sur Billboard (consulté le 22 février 2014).
  125. (en) « The Neon Lights Tour comes to Brazil and Mexico », sur demilovato.com (consulté le 22 février 2014).
  126. (en) « Demi Lovato - Chart History », sur Billboard (consulté le 12 mai 2015).
  127. (de) « Demi Lovato's Really Don't Care Music Video Features a Surprise Cameo From Wilmer Valderrama! », E! News (consulté le 21 juillet 2017)
  128. (en) « Demi Lovato Stuns With TCA-Winning Summer Song ‘Really Don’t Care’ », (consulté le 22 mai 2015).
  129. (en) « The most exciting Vamps news ever? Demi Lovato to feature on their new single », sur MetroNews, (consulté le 22 mai 2015).
  130. (en) « News/ Demi Lovato Announces First World Tour Dates! », (consulté le 22 mai 2015).
  131. (en) « Photos: Demi Lovato entertains 50,000 Vietnamese audiences », sur VietNamNet, (consulté le 12 mai 2015).
  132. (en) « Enrique Iglesias : Chaude soirée à Paris, aidé par Demi Lovato et Anthony Touma », (consulté le 17 mai 2015).
  133. (en) « Demi Lovato Releasing Skincare Line ‘Devonne By Demi’ — Get It Here », sur Hollywood Life, (consulté le 22 mai 2015).
  134. (en) « Demi Lovato Releases Line Of Colored Hair Extensions », sur Hollywood Life, (consulté le 22 mai 2015).
  135. (en) « Demi Lovato announces Demi - Deluxe »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Yahoo! (consulté le 15 mai 2015).
  136. (en) « Nick Jonas And Demi Lovato’s Avalanche: Listen To Their Gorgeous Duet », sur Idolator (consulté le 15 mai 2015).
  137. (en) Shirley Halperin, « Demi Lovato, Nick Jonas, Manager Phil McIntyre Launch Joint Venture with Island Records (Exclusive) », sur Billboard, (consulté le 17 mai 2015).
  138. (en) Minyvonne Burke, « Nick Jonas And Demi Lovato Form New Label Safehouse Records — STATEMENT », sur Gossip Cop, (consulté le 17 mai 2015).
  139. (en) Carolyn Menyes, « Demi Lovato, Nick Jonas Start Safehouse Records with Manager Phil McIntyre: Lovato's Fifth Album to Arrive on Label », sur Music Times, (consulté le 26 mai 2015).
  140. (en) Bruna Nessif, « Demi Lovato Reveals Confident Album Cover & Track List With the Help of Wilmer Valderrama, Nick Jonas, Kim Kardashian & More! », sur Eonline, (consulté le 25 août 2015)
  141. (en) « Reviews for Confident by Demi Lovato », sur Metacritic (consulté le 16 octobre 2015)
  142. (en) Keith Caulfield, « Pentatonix Scores First No. 1 Album on Billboard 200 Chart », sur Billboard, (consulté le 26 octobre 2015)
  143. (en) Mallory Carra, « Demi Lovato Performing "Cool For The Summer" At The 2015 MTV VMAs Was The Perfect Way To End Summer — VIDEO », sur Bustle,
  144. (en) « Teen Choice Awards 2015 Winners: Full List », sur Variety,
  145. (en) Nick Maslow, « Demi Lovato Takes Control in Her New Song 'Confident': 'You Can't Make Me Behave' », sur People, (consulté le 20 septembre 2015)
  146. (en) Erin Strecker, « Demi Lovato's 'Confident' Music Video Is Directed by Robert Rodriguez », sur Billboard,
  147. (en) « Fall Out Boy are smack in the middle of leaving the hoth system in empire strikes back… », sur Medium, (consulté le 14 octobre 2015)
  148. Casey Lewis, « Demi Lovato Just Signed With a Major Modeling Agency », Teen Vogue, (consulté le 16 octobre 2015)
  149. (en-US) « The Worldwide First Play Of Demi Lovato's #stonecold just happened on ZHT with AJ! | AJ | 97.1 ZHT », sur 97.1 ZHT (consulté le 14 février 2016)
  150. (en) Erin Strecker, « Nick Jonas & Demi Lovato Will Embark on Joint Tour », sur Billboard, (consulté le 26 octobre 2015)
  151. « Demi Lovato Live in Mexico » (version du 24 septembre 2016 sur l'Internet Archive), sur Ocesa
  152. « Demi Lovato Releases Steamy New Song 'Body Say' » (consulté le 17 juillet 2016)
  153. (en) Andrew Unterberger, « Here Is the Complete List of Nominees for the 2017 Grammys », sur Billboard, (consulté le 6 décembre 2016)
  154. « Grammy Winners 2017 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 13 février 2017)
  155. (en-US) Sarah Ahern, « Demi Lovato on Her New Documentary: Mental Health Is ‘Just as Important as Physical Health’ », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mars 2017)
  156. (en) Dolph Malone, « Cheat Codes & Demi Lovato's "No Promises" Heading To Pop Radio », sur Headline Planet, (consulté le 31 mars 2017)
  157. « John Legend and Demi Lovato to Perform at the TIME 100 Gala », sur Time (consulté le 20 avril 2017)
  158. « How We Chose the 2017 TIME 100 », sur Time (consulté le 20 avril 2017)
  159. « Demi Lovato Teams Up With Kate Hudson's Fabletics Line to Support Girl Up », Billboard (consulté le 6 juillet 2017).
  160. (en) « Jax Jones Has Released A Snippet Of His Demi Lovato Collab & It Has Mad Carnival Vibes », Capital (consulté le 6 juillet 2017).
  161. (en) « Demi Lovato Announces New Album 'Tell Me You Love Me,' Teases Title Track », Billboard (consulté le 24 août 2017)
  162. Tell Me You Love Me by Demi Lovato (lire en ligne)
  163. (en) « Shania Twain's 'Now' Debuts at No. 1 on Billboard 200 Albums Chart », Billboard (consulté le 14 octobre 2017)
  164. (en) Demi Lovato Charts, « Fastest albums in history to reach #1 on the US iTunes: #1 Witness (10 minutes) #2 Tell Me You Love Me (15 min) #3 Britney Jean (19 min)pic.twitter.com/GabZz6Smae », sur @dlcharts, (consulté le 14 octobre 2017)
  165. (en) « Demi Lovato to Release New Single 'Sorry Not Sorry' July 11 », Billboard (consulté le 6 juillet 2017)
  166. DemiLovatoVEVO, « Demi Lovato - Sorry Not Sorry », (consulté le 21 juillet 2017)
  167. (en-GB) « Floyd Mayweather v Conor McGregor: The biggest fight in combat sports or a farce? », BBC Sport, (consulté le 29 août 2017)
  168. (en) « Demi Lovato Releases 'Simply Complicated' Documentary Detailing Personal Battles & Triumphs », Billboard (consulté le 29 octobre 2017)
  169. « Top 40/M Future Releases | Mainstream Hit Songs Being Released and Their Release Dates ... » (version du 11 novembre 2017 sur l'Internet Archive),
  170. (en) « Demi Lovato & Actor Jesse Williams Share a Volatile Love Story in 'Tell Me You Love Me' Video », Billboard (consulté le 6 décembre 2017)
  171. (en) « Demi Lovato and Luis Fonsi Drop the Fiery Music Video For Their Spanish Song 'Echame La Culpa' -- Watch! », Entertainment Tonight (consulté le 6 décembre 2017)
  172. « YouTube Milestones - Fastest to each 100 million milestone », sur kworb.net (consulté le 6 décembre 2017)
  173. Steffen Hung, « lescharts.com - Les charts français », sur www.lescharts.com (consulté le 6 décembre 2017)
  174. (en) « Demi Lovato & DJ Khaled Tease Video for 'Wrinkle in Time' Track 'I Believe' on 'Good Morning America': Watch », sur Billboard (consulté le 8 mars 2018).
  175. (en) « Listen to Christina Aguilera and Demi Lovato's collaboration Fall In Line » (consulté le 14 juin 2018)
  176. « Christina & Demi Reclaim Their Power In Symbolic "Fall In Line" Video », sur idolator, (consulté le 14 juin 2018)
  177. (en-US) « Demi Lovato Lends Her Voice To Clean Bandit's Next Single, "Solo" », idolator,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2018)
  178. (en) « Clean Bandit and Demi Lovato Debut Fluorescent 'Solo' Music Video: Watch », Billboard (consulté le 14 juin 2018)
  179. « Demi Lovato sings about addiction struggles on 'Sober' | The News Tribune » (version du 23 juin 2018 sur l'Internet Archive), sur www.thenewstribune.com,
  180. (en) Shirley Halperin et Shirley Halperin, « Demi Lovato Signs With Scooter Braun for Management », sur Variety, (consulté le 18 mai 2019)
  181. a et b (en) « Demi Lovato To Perform At 2020 GRAMMY Awards », sur GRAMMY.com, (consulté le 5 février 2021)
  182. a et b (en) « Demi Lovato Releases Live 2020 GRAMMYs Performance », sur GRAMMY.com, (consulté le 5 février 2021)
  183. (en) « Watch Demi Lovato Sing Super Bowl National Anthem », Sports Illustrated,‎ (lire en ligne)
  184. (en) « 10 years ago, Demi Lovato tweeted about singing at the Super Bowl ‘one day’ », WAFB9,‎ (lire en ligne)
  185. a et b (en) « Demi Lovato's 'I Love Me' Lyrics Are A Powerful Call For Self-Love », ELLE,‎ (lire en ligne)
  186. (en) « Here Are the Lyrics to Demi Lovato's 'I Love Me' », sur Billboard, (consulté le 5 février 2021)
  187. a et b (en) Brittany Spanos, « Sam Smith, Demi Lovato Announce ‘I’m Ready’ for Love With New Song », Rolling Stones,‎ (lire en ligne)
  188. « Sam Smith », sur Billboard (consulté le 5 février 2021)
  189. (en) [vidéo] Marshmello & Demi Lovato - OK Not to Be OK (Official Music Video) sur YouTube
  190. (en) Glenn Rowley, « Marshmello & Demi Lovato Unveil Uplifting New Collab 'OK Not To Be OK': Watch », Billboard,‎ (lire en ligne)
  191. a et b (en) « Demi Lovato Addresses Trump With New Song, 'Commander In Chief' », NPR,‎ (lire en ligne)
  192. (en-US) Andy Swift et Andy Swift, « Demi Lovato Debuts Anti-Trump Ballad at Billboard Music Awards — Watch », sur TVLine, (consulté le 5 février 2021)
  193. (en-US) Althea Legaspi, « All Time Low Recruit Demi Lovato for New 'Monsters' Version With Blackbear », sur Rolling Stone, (consulté le 5 février 2021)
  194. a et b (en) « Demi Lovato to open up on overdose in “honest” new documentary series », NME,‎ (lire en ligne)
  195. (en) « Demi Lovato Responds to Rumors About Her Recovery », sur Billboard (consulté le 5 février 2021)
  196. a et b « Demi Lovato de retour dans "Hungry", série sur les troubles alimentaires », The Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  197. (en) « Demi Lovato and Sam Fischer team up for new single ‘What Other People Say’ », NME,‎ (lire en ligne)
  198. (en) « Solo Act », sur Teen Vogue (consulté le 24 mai 2013).
  199. (en) « Heart & Soul », sur DailyMail (consulté le 26 mai 2015).
  200. (en) « Disney Demi-Goddess », sur The Washington Post, (consulté le 26 mai 2015).
  201. (en) Chima Simone, « Demi Lovato Gets Feminism Right, See the Celebs That Have Gotten It All Wrong! », sur E! Online, (consulté le 31 mai 2015)
  202. (en) « Billboard Ranks Music’s Hottest 21 Under 21! Can You Guess Who’s Number 1?! (Pics) », sur teen.com (consulté le 22 mai 2015).
  203. (en) « Demi Lovato: 21 Under 21 (2012) », sur Billboard (consulté le 22 mai 2015).
  204. (en) « Complex » (version du 10 août 2014 sur l'Internet Archive).
  205. (en) « VH1’s 100 Sexiest Artists [Complete List] », sur VH1 (consulté le 22 mai 2015).
  206. (en) « Seventeen Magazine Reveals 'Most Powerful Girls 21 & Under' In Hollywood », sur Huffington Post, (consulté le 22 mai 2015).
  207. (en) « THE 10 BEST DRESSED STARS OF THE WEEK », sur Latina (consulté le 22 mai 2015).
  208. (en) « Demi Lovato slams Disney Channel over eating disorder joke », (consulté le 22 mai 2015).
  209. (en) « Demi Lovato Slams Disney For Eating Disorder Joke On Shake It Up (UPDATE) », sur Huffington Post, (consulté le 22 mai 2015).
  210. (en) Jocelyn Vena, « Demi Lovato Says Playing For Obama Girls Was ‘Surreal’ », sur MTV,
  211. (en) « Demi Lovato, PSY & Diana Ross To Headline 'Christmas in Washington' », sur Billboard, (consulté le 22 juin 2014).
  212. (en) « Demi Lovato Dating Wilmer Valderrama News 2014: ‘Neon Lights’ Singer and Boyfriend Have Pizza Dinner Date With President Obama » (consulté le 22 juin 2014).
  213. (en) « President Obama in Austin this week for two-day fundraising trip » (consulté le 22 juin 2014).
  214. (en) « Demi Lovato And Selena Gomez On The Cover Of People Magazine », (consulté le 22 mai 2015).
  215. (en) « CAPRICHO 1116 – Demi Lovato », (consulté le 22 mai 2015).
  216. (en) « Into the fire »
  217. (en) « Demi Lovato covers YOU - "I want to be a better role model" », (consulté le 22 mai 2015).
  218. (en) « Demi Lovato Covers 'Self Magazine' August 2012 », sur Just Jared,
  219. (en) FASHION Staff, « FASHION Magazine August 2013 Cover: Demi Lovato », (consulté le 22 mai 2015).
  220. (en) « Demi Lovato Is Predictably Gorgeous For Glamour Mexico », (consulté le 22 mai 2015).
  221. (en) « Demi Lovato At Nylon Magazine » (consulté le 22 juin 2014).
  222. (en) « Demi Lovato Credits Wilmer Valderrama With Helping Her Maintain a Healthy Body Image: I Almost Went Back to Rehab », sur Eonline (consulté le 22 mai 2014).
  223. (en) « Better Pic of Demi Lovato & Joe Jonas for Teen Vogue August 2010 », sur art8amby, (consulté le 22 juin 2014).
  224. (en) « Demi Lovato Covers Teen Vogue November 2012 », sur Just Jared, (consulté le 22 juin 2014).
  225. (en) « Demi Lovato Covers 'Teen Vogue' November 2013 », (consulté le 22 juin 2014).
  226. (en) « Demi Lovato Magazine covers » (consulté le 22 juin 2014).
  227. (en) « Demi Lovato Covers Seventeen February 2012 », (consulté le 22 juin 2014).
  228. (en) « Demi Lovato to Seventeen Magazine: Think Before You Tweet! » (consulté le 22 juin 2014).
  229. (en) Latina stuff, « DEMI LOVATO IS LATINA'S DECEMBER/JANUARY COVER GIRL! », sur Latina,
  230. (en) Latina stuff, « DEMI LOVATO IS LATINA'S DECEMBER/JANUARY COVER GIRL! », sur Latina,
  231. (en) « Demi Lovato Talks Bipolar Disorder & Dating with Cosmopolitan », (consulté le 18 mai 2014).
  232. (en) « Demi Lovato Is Our August Cover Girl! », sur Cosmopolitan,
  233. (en) « Demi Lovato: "I Wanted to Sabotage Everything Around Me so That I Could Sabotage Myself" », sur Cosmopolitan,
  234. (en) Christine Werthman, « Demi Lovato Interview (2015 Cover Story) », sur Complex
  235. (en) Brooke Hauser,ALEXI LUBOMIRSKI, « See Demi Lovato's February 2016 Allure Cover Shoot », Allure,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  236. Modèle:Lien brisé Demi Lovato weathers to
  237. « See Demi Lovato & Nick Jonas' Stunning Billboard Cover Shoot », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  238. (en-US) « Demi Lovato - American Way Magazine (July 2016) », GotCeleb,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  239. (en-CA) Sarah Laing, « How Demi Lovato weathers tough times | Lovato Canada », Elle Canada,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  240. (en-US) « Demi Lovato Looks Like a Kardashian on Glamour's November Cover », theFashionSpot,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  241. (en) « Demi Talks About Her Influences », sur Tiger Beat (consulté le 22 mai 2015).
  242. (en) « Demi Lovato Reveals How Kim Kardashian and Beyoncé Promote Positive Body Image—Watch Now! », sur Eonline (consulté le 22 mai 2015).
  243. (pt) « R&B? Demi Lovato tem Rihanna e Keri Hilson como inspiração para seu novo álbum », sur PopLine (consulté le 22 mai 2015).
  244. (en) « Demi Lovato Talks About Working With John Mayer », sur DisneyDreaming (consulté le 22 mai 2015).
  245. « Demi Lovato talks Bring Me The Horizon, Job For A Cowboy and new album », Front Row Live Ent « Front Row Live Ent »,‎ (lire en ligne [vidéo])
  246. (en) « Demi Lovato- Vocal Profile/ Range », sur divadevotee.com, (consulté le 22 mai 2015).
  247. (en) « Demi Lovato: 'Don't Forget' », sur Digital Spy, (consulté le 22 mai 2015).
  248. (en) « Demi Lovato at The Greek: Concert Review », (consulté le 25 mai 2015).
  249. (en) « Demi Lovato shows her talents on new disc », (consulté le 22 mai 2015).
  250. (en) « OneRepublic's Ryan Tedder Hails Demi Lovato's Voice And Incredible Range - Video », sur Capital FM, (consulté le 22 mai 2015).
  251. Tamsyn Wilce, « ATP! ALBUM REVIEW: DEMI LOVATO - DEMI », sur Alter The Press
  252. (en) « Music: If You’re Not Listening to Demi Lovato, You’re Doing it Wrong », sur Los Angeles Magazine, (consulté le 22 mai 2015).
  253. a et b (en) « Demi Lovato : Un point commun avec Celine Dion ? », (consulté le 22 mai 2015).
  254. (en) « Demi Lovato : "Je préfère être nulle sur scène que faire du playback" » (consulté le 22 mai 2015).
  255. (en) « Rihanna on Twitter: "Demi Lovato goes so hard!!! She gangsta » (consulté le 6 mai 2016)
  256. (en) Maggie Pehanick, « Justin Timberlake Literally Said "Demi Lovato Just Sang Her Ass Off" After This Performance », sur Pop Sugar, (consulté le 6 mai 2016)
  257. (en) Rachel McRady, « Demi Lovato Earns Lionel Richie's Approval During Grammys 2016 Tribute Singing 'Hello », sur US Magazine, (consulté le 6 mai 2016)
  258. (en) Bruna Nessif, « Katy Perry Shows Demi Lovato Twitter Love for Her Amazing Grammy Awards 2016 Performance », sur E Online, (consulté le 6 mai 2016)
  259. (en) Sophie Schillaci, « Demi Lovato's 'Skyscraper' Receives High Marks From Hollywood », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 6 mai 2016)
  260. « Patti LaBelle Loves Demi, Rita And Adele Just Like You Do » (consulté le 6 juillet 2016)
  261. (en) Amy Duncan, « What has Demi Lovato said since suspected overdose? », Metro,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2020).
  262. (en) « cody linley, demi lovato, dating, pictures, photos, hannah montana, camp rock », sur news.lalate.com (consulté le 22 mai 2015).
  263. (en) « Cody Linley’s Worst Date With Demi Lovato », sur justjaredjr.com, (consulté le 22 mai 2015)
  264. (en) « ALEX DELEON FROM THE CAB WRITES A NEW SONG ABOUT DEMI LOVATO! », sur demilovatofan, (consulté le 22 mai 2015).
  265. (en) « Demi Lovato And Trace Cyrus Split », sur MTV news, (consulté le 22 mai 2015).
  266. (en) « Demi Lovato and Joe Jonas: Can They Still be Friends? », sur Teen Vogue (consulté le 22 mai 2015).
  267. (en) « Demi Lovato lashes out at boyfriend Wilmer Valderrama's critics on Twitter », sur Dailymail (consulté le 22 mai 2015).
  268. (en) « Wilmer Valderrama & Demi Lovato’s Relationship — Long », sur Hollywood Life (consulté le 22 mai 2015).
  269. (en) « Demi Lovato Still With Wilmer Valderrama », sur radaronline.com (consulté le 22 mai 2015).
  270. (en) « Demi Lovato and Wilmer Valderrama Break Up After Nearly 6 Years of Dating », sur E Online, (consulté le 4 juin 2016)
  271. Sarah Louaguef, « Demi Lovato :Elle a rompu avec Luke Rockhold... Et l'a déjà remplacé ! », sur Purepeople.com, (consulté le 9 juin 2020).
  272. « Demi Lovato Spills About Boyfriend Guilherme ‘Bomba’ Vasconcelos (Video) », sur Just Jared (consulté le 5 mars 2017)
  273. « Guilherme Vasconcelos Demi Lovato Split »
  274. « Demi Lovato reveals she is open to dating both men and women », Mail Online,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2017)
  275. 20 Minutes avec agences, « Demi Lovato est de nouveau célibataire », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2020).
  276. Igor Tony N'Kodia, « Demi Lovato célibataire : elle se sépare déjà du mannequin Austin Wilson », sur Purepeople.com, (consulté le 9 juin 2020).
  277. (en) Georgia Slater, « Demi Lovato Says She Is 'Really Happy' with Boyfriend Max Ehrich After Posting Kissing Video », sur people.com, (consulté le 5 septembre 2020).
  278. Igor Tony N'Kodia, « Demi Lovato en couple avec Max Ehrich : le couple officialise en images », sur Purepeople.com, (consulté le 9 juin 2020).
  279. Olivia Maunoury, « Demi Lovato déjà fiancée à Max : elle dévoile son sublime (et gros) diamant », sur Purepeople.com, (consulté le 24 juillet 2020).
  280. https://demi-lovato-max-ehrich-conflicts-led-to-broken-engagement/%3famp=true
  281. (en) « Demi Lovato’s Ailing Father Pleads With His Daughter ‘Call Me!’ », (consulté le 22 mai 2015).
  282. (en) « Demi Lovato Gets Personal On Here We Go Again », sur MTV News (consulté le 22 mai 2015).
  283. (en) « Demi Lovato's Family NOT Happy With Her Dad », sur perezhilton (consulté le 22 mai 2015).
  284. (en) « Demi Lovato: No Contact with Her Dad », sur metrolic (consulté le 22 mai 2015).
  285. (en) « Demi Lovato's Dad Passes Away » (consulté le 22 mai 2015).
  286. (en) Andrew Gruttadaro, « Demi Lovato: I Loved My Dad Even Though Relationship Was ‘Difficult’ », sur Hollywood Life,
  287. (en) « Demi Lovato's Father's Funeral Was 'The Hardest Thing' She's Ever Gone Through », sur Huffigtonpost,
  288. [1]
  289. Pink News, « Demi Lovato proudly comes out as non-binary and changes pronouns to they/them », sur PinkNews.co.uk, (consulté le 19 mai 2021)
  290. (en) « News/ Demi Lovato Enters Treatment Center for Issues », (consulté le 22 mai 2015).
  291. « Alex Welch Is Happy About Settlement with Demi Lovato », sur People.com,
  292. (en) « Alex Welch Is Happy About Settlement with Demi Lovato », sur People, (consulté le 22 mai 2015).
  293. (en) « Demi Lovato Finishes Treatment », (consulté le 22 mai 2015).
  294. (en) « Demi Lovato Opens Up About Childhood Depression (PHOTOS) », sur Huffington Post, (consulté le 22 mars 2015).
  295. a et b (en) « Demi Lovato Interview: Teen Star Opens Up on Bulimia, Cutting Issues » (version du 21 mai 2011 sur l'Internet Archive), sur ABC News.
  296. (en) « Demi Lovato Reveals: I Would Smuggle Cocaine On Planes (Exclusive) », sur accesshollywood.com (consulté le 22 mai 2015).
  297. (en) « 'Disney' Star Demi Lovato: I'm Bipolar », sur Fox news,
  298. (en) « The 2015 Guide to Demi Lovato » (consulté le 22 mai 2015).
  299. « Demi Lovato Reveals Secrets on "Stay Strong" MTV Special », sur MTV on YouTube,
  300. « Demi Lovato: Simply Complicated - Official Traile », sur YouTube,
  301. Demi Lovato, « Demi Lovato: Simply Complicated - Official Documentary », (consulté le 25 octobre 2017)
  302. « Demi Lovato, ex-accro à la cocaïne : J'en prenais même dans les avions », sur Purepeople,
  303. a et b (en) Dee Lockett, « Demi Lovato’s New Documentary Reveals the Severity of Her ‘Breaking Point’ », Vulture,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2017)
  304. « Demi Lovato Celebrates 5-Year Anniversary of Her Sobriety », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2017)
  305. « Demi Lovato s’exprime pour la première fois depuis son overdose », sur Le Parisien, (consulté le 21 octobre 2018)
  306. (en) « Demi Lovato reportedly expected to leave hospital this week », CBS News,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2018)
  307. (en-US) « Demi Lovato’s overdose likely caused by drug laced with fentanyl, report says », sur The Mercury News, (consulté le 5 février 2021)
  308. (en-US) Lisa Ryan, « Demi Lovato Will Reportedly Be in Rehab for Several Months », sur The Cut, (consulté le 5 février 2021)
  309. https://scallywagandvagabond.com/2018/09/demi-lovato-heroin-addiction-substance-abuse/
  310. (en) « Demi Lovato Released From Hospital, Enters In-Patient Facility: Report », sur Billboard (consulté le 5 février 2021)
  311. Paris Match, « Demi Lovato, six mois de sobriété » (consulté le 24 février 2019)
  312. (en) Jami Ganz, « Demi Lovato reveals what led to her 2018 overdose », sur nydailynews.com (consulté le 5 février 2021)
  313. a b et c (en) « Demi Lovato says her old manager used to "control" what she ate », sur PopBuzz (consulté le 5 février 2021)
  314. (en) « Demi Lovato Accepts Eosinophilic Honorary Ambassador Award », sur crushable.com (consulté le 22 mai 2015).
  315. (en) « American Partnership For Eosinophilic Disorders Gala », sur Zimbio (consulté le 22 mai 2015).
  316. (en) « Join the Sourge Spokesperson » (version du 19 juin 2010 sur l'Internet Archive), sur Demi Lovato Web, .
  317. (en) « Voto Latino PSA! » [archive du ], sur Demi Lovato Daily, (consulté le 22 mai 2015).
  318. (en) « National Bullying Prevention Center », sur pacer.org (consulté le 22 mai 2015).
  319. (en) « Demi Lovato: Charity Work & Causes » (consulté le 22 mai 2015).
  320. (en) « Demi Lovato Tackling Girl-To-Girl Bullying, One ‘Mean’ Girl At A Time », sur MTV News (consulté le 22 mai 2015).
  321. « Demi Lovato rend hommage aux victimes de la tuerie de Newtown avec Angels Among Us », sur Pure Charts, (consulté le 22 mai 2015).
  322. (en) « Demi Lovato Honored At National Children's Mental Health Awareness Day Event », sur Medical Daily (consulté le 22 mai 2015).
  323. (en) « Demi Lovato discusses father's death on Good Morning America », sur Newsday (consulté le 22 mai 2015).
  324. « Mon voyage en Afrique est l’expérience la plus bouleversante de ma vie », sur fan2.fr (consulté le 22 mai 2015).
  325. « Demi Lovato nous en dit plus sur son anniversaire en Afrique » (consulté le 22 mai 2015).
  326. (en) « 'Christian' Singer: God Would Never Condemn Gay Love » (consulté le 22 mai 2014).
  327. (en) « Demi Lovato: 'A Loving God Would Never Condemn Anyone for Loving Another Human of the Same Sex' », sur christianpost.com (consulté le 22 mai 2014).
  328. « Demi Lovato ; elle revèle pour la toute premiere fois l'homosexualite de son grand-pere », sur public.fr (consulté le 22 mai 2014).
  329. (en) « Demi Lovato reveals her gay granddad's spirit is her inspiration », sur mirror.co.uk (consulté le 22 mai 2014).
  330. (en) « Demi's New Image? [Neon Lights] Was My Grown-Up Sexy Video », sur cambio, (consulté le 22 mai 2015).
  331. (en) « Demi Lovato New Face of HRC's Americans for Marriage Equality », sur Fuse, (consulté le 22 mai 2015).
  332. « Demi Lovato, Caitlyn Jenner Receive 2016 GLAAD Media Awards » (consulté le 31 juillet 2016)
  333. (en-US) « Nick Jonas, Demi Lovato Cancel North Carolina Shows to Protest HB2 » (consulté le 17 avril 2017)
  334. (en-US) « An Open Letter to Congress from the Music Industry », sur Billboard (consulté le 26 juin 2016)
  335. Human Rights Campaign, « 49 Celebrities Honor 49 Victims of Orlando Tragedy | Human Rights Campaign », sur Human Rights Campaign (consulté le 17 juillet 2016)
  336. « Alicia Keys, Lena Dunham... Les femmes défendent Hillary à la convention nationale démocrate » (consulté le 31 juillet 2016)
  337. « Why Demi Lovato Has Been In Kenya » (consulté le 21 janvier 2017)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « People checking what my orders at Starbucks were on my bank statements... just little things like that... it led me to being really unhappy and my bulimia got really bad and I asked for help and I didn't receive the help that I needed »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :