Squid Game

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Squid Game
Description de cette image, également commentée ci-après
Logotype international de la série.
Type de série Série télévisée en VOD
Titre original 오징어게임
Translittération Ojing-eo Geim
Autres titres
francophones
Le Jeu du calmar (Québec)
Genre Thriller
Drame
Aventure
Action
Dystopie
Création Hwang Dong-hyeok
Production Siren Pictures Inc.
Acteurs principaux Lee Jung-jae
Park Hae-soo
Wi Ha-joon
Jung Ho-yeon
Musique Jung Jae-il
Pays d'origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 9
Format 4K
Durée 32-63 minutes
Diff. originale – en production
Site web (mul) Site officiel

Squid Game (hangeul : 오징어게임 ; RR : Ojing-eo Geim), ou Le Jeu du calmar au Québec, est une série télévisée dramatique de survie sud-coréenne. Constituée de 9 épisodes, créée par Hwang Dong-hyeok et diffusée au niveau international le sur Netflix[1].

Mettant en vedette Lee Jung-jae, Park Hae-soo et Jung Ho-yeon, cette série raconte l'histoire d'un groupe de personnes, fortement endettées, voire ruinées, qui risquent leur vie dans un jeu de survie mystérieux avec comme récompense une somme énorme[2],[3]. Le nom vient du jeu du calmar, squid game en anglais, un jeu d'enfants en extérieur, populaire en Corée du Sud dans les années 1970 et 1980.

Première série sud-coréenne à s'imposer en tête du top 10 de la plateforme de streaming, ce programme comparé à Hunger Games ou Battle Royale a pris « les critiques comme le public par surprise »[4]. D'après Deadline, elle a même dominé, en l'espace de 10 jours, le top 10 de la plateforme dans 90 pays[5].

Le , Netflix annonce que la série comptabilise le meilleur démarrage jamais vu sur sa plateforme, avec un total de 111 millions de visionnages en 27 jours, dépassant ainsi la série américaine La Chronique des Bridgerton et ses 82 millions de vues en un mois[6],[7].

Le , le réalisateur Hwang Dong-hyeok annonce prévoir une deuxième saison[8], qui est confirmé officiellement par Netflix le [9].

Synopsis[modifier | modifier le code]

456 personnes, qui ont toutes des difficultés financières dans la vie, sont invitées à prendre part à une mystérieuse compétition de survie. Participant à une série de jeux traditionnels pour enfants, mais avec des issues mortelles, elles risquent leur vie pour gagner le prix de 45,6 milliards de wons (soit environ 38 millions de dollars américains ou 32 millions d'euros).

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Episode 1 : "Un, deux, trois, soleil"[modifier | modifier le code]

Seong Gi-Hun est un homme malchanceux. Il a accumulé d'énormes dettes auprès d'usuriers tout en s'éloignant de sa fille et de son ex-femme. Dans le métro, un homme lui propose de jouer à un jeu de ddakji pour de l'argent, et lui offre l'opportunité de jouer à d'autres jeux avec des gains beaucoup plus élevés. Gi-Hun accepte, est endormi, et se réveille dans un dortoir avec 455 personnes identifiées seulement par un numéro sur leurs survêtements verts. Un groupe de gardes masqués habillés en rose arrive et explique que les joueurs sont tous dans une situation financières difficile, mais recevront plusieurs milliards de won en prix si ils peuvent remporter 6 jeux. Les jeux sont supervisés par le "Front Man", un homme masqué habillé en noir. Gi-Hun se lie d'amitié avec le joueur 001, un vieil homme souffrant d'une tumeur au cerveau. Il reconnait deux autres joueurs : Cho Sang-woo, un ami d'enfance devenu courtier en investissements et la joueuse 067, une pickpocket qui a volé de l'argent à Gi-Hun après avoir remporté un pari sur une course de chevaux. Le premier jeu est "un, deux, trois, soleil", où toute personne en mouvement est abattue sur place, révélant la nature sadique du jeu. La moitié des participants paniquent et tentent de fuir en réalisant cela, tournant le jeu en un massacre. Avec l'aide de Sang-woo et du joueur 199, Gi-hun parvient à finir le premier jeu en vie.

Episode 2 : "Enfer"[modifier | modifier le code]

Avec plus de la moitié des joueurs tués dans le premier jeu, de nombreux survivants demandent à être libérés. Utilisant la troisième clause du jeu, ils votent de justesse pour annuler le jeu et renvoyer tout le monde chez soi, mais sans prix. De retour à Séoul, Gi-hun se rend à la police mais personne ne croit son histoire excepté le détective Hwang Jun-ho, dont le frère a reçu la même carte d'invitation et disparu après. Les joueurs sont invités à entrer à nouveau dans le jeu, et beaucoup se décident à retourner par désespoir. Cela inclut Gi-hun, dont la mère nécessite une opération chirurgicale ; Sang-woo qui est sur le point d'être arrêté pour fraude financière ; le joueur 001 qui ne souhaite pas mourir dans le monde extérieur ; la joueuse 067 qui désire secourir ses parents de Corée du Nord et sortir son petit frère d'un orphelinat ; le joueur 199, un migrant Pakistanais qui a attaqué et blessé gravement son patron pour avoir retenu son salaire ; et le joueur 101, nommé Jang Deok-su, un gangster en fuite à cause de ses dettes de jeu et ex-patrons. Jun-ho suit secrètement Gi-hun lorsqu'il est repris par les gardes.

Episode 3 : "L'homme au parapluie"[modifier | modifier le code]

Jun-Ho infiltre avec succès le jeu en se déguisant lui-même en un garde masqué, révélant que le jeu est localisé sur une île éloignée et abandonnée. Les joueurs sont maintenant plus préparés et commencent à former des alliances. Gi-hun, Sang-woo et les joueurs 001 et 199 font équipes. La joueuse 067 explore une bouche d'aération et voit les ouvriers fondrent des pots de sucre. Le second jeu est révélé comme étant le Ppopgi, où chaque joueur doit extraire parfaitement une forme estampée d'un Dalgona en 10 minutes. Sang-woo apprend la découverte de la joueuse 067 et reconnait le jeu à l'avance, mais n'avertit pas ses équipiers et choisi la forme la plus simple pour lui. Gi-hun se retrouve avec la forme la plus difficile, un parapluie, mais est capable de finir le jeu en léchant le dos du biscuit pour le faire fondre. La joueuse 212, une femme tapageuse, aide Deok-su à compléter le jeu avec un briquet qu'elle avait caché. Un joueur sur le point d'être éxécuté prend un garde en otage et le force à se démasquer. Choqué de voir que ce garde est un jeune homme, le joueur se suicide et le garde est tué par le Front-Man pour avoir révélé son identité.

Episode 4 : "L'équipe avant tout"[modifier | modifier le code]

Le joueur 111, un docteur en disgrâce, travaille secrêtement avec un petit groupe de gardes pour extraire des organes de joueurs décédés et les vendre sur le marché noir, en échange d'informations sur les prochains jeux. Dans le dortoire, lorsque Deok-Su tue un joueur qui l'accusait de prendre de la nourriture en plus des autres, les gardes ne font rien pour le stopper et la prime de victoire augmente. Réalisant qu'ils peuvent librement tuer d'autres joueurs pour augmenter la prime, Deok-su et son gang déclenchent une émeute massive après que les lumières s'éteignent, ce qui pousse les joueurs à s'attaquer. Le groupe de Gi-hun parvient à survivre et s'échangent leurs noms pour instaurer une confiance. Le joueur 199 est Ali Abdul et la joueuse 067 est Kang Sae-byeok. Le joueur 001, à cause de sa tumeur au cerveau, ne parvient pas à se souvenir son nom. La joueuse 212, nommée Han Mi-nyeo, rejoint l'équipe de Deok-su. Pour le troisième jeu, les joueurs doivent former des groupes de 10. Pour l'équipe de Gi-hun, Sae-byeok recrute la joueuse 240, une jeune fille proche de son âge. Le jeu se révèle être le Tir à la corde, sur deux plates-formes surélevées, où une équipe gagne en entrainant l'équipe adverse hors de la plate-forme, provoquant une chute mortelle des joueurs de l'équipe perdante. Deok-su, ayant appris la nature du jeu par le joueur 111, ne choisi que des hommes forts et rejecte Mi-nyeo, qui rejoint l'équipe de Gi-hun. Après que l'équipe de Deok-su a remporté son match facilement, l'équipe de Gi-hun doit affronter une autre équipe entièrement masculine.

Episode 5 : "Un monde juste"[modifier | modifier le code]

L'équipe de Gi-hun parvient à remporter leur match de tir à la corde grâce à la stratégie du joueur 001 et la réflexion rapide de Sang-woo. Anticipant une autre émeute, ils construisent une barricade et passent la nuit à prendre des tours de garde. Mais l'équipe de Deok-su n'attaque finalement pas. Gi-hun se rappelle d'une situation similaire il y a des années où lui et d'autres travailleurs d'une usine automobile protèstèrent contre un licenciement massif, ce qui a causé la trajectoire descendante de la vie de Gi-hun. La joueuse 240 tente de se lier d'amitié avec Sae-byeok, qui ne lui rend pas la pareille. Jun-ho est témoin du prélèvement d'organes parce que le garde dont il a volé l'identité en faisait partie. Le trafic est découvert après que l'identité de Ji-hun soit découverte et à la suite d'une altercation entre le joueur 111 et les gardes renégats. À l'exception de Ji-hun, toutes les personnes impliquées dans ce trafic sont finalement abattues, y compris le joueur 111. Le Front Man lance alors une chasse à l'homme pour retrouver Jun-ho, qui parvient à s'infiltrer dans le bureau du Front Man et découvre que le jeu existe depuis 30 ans, et que son frère disparu l'a remporté en 2015.

Episode 6 : "Gganbu"[modifier | modifier le code]

Les joueurs découvrent les corps pendus du joueur 111 et conspirateurs du trafic d'organes, tués pour tricherie, et sont assurés que les jeux sont conçus pour donner à chaque joueur une chance équitable de gagner. Pour le quatrième jeu, les joueurs doivent former des paires, mais découvrent qu'au lieu de jouer en équipe, ils vont devoir s'affronter dans un jeu de billes de leur choix. Celui qui récupère toutes les billes de son partenaire en 30 minutes gagne et survit. Sae-byeok et la joueuse 240, nommée Ji-yeong, échangent leurs histoires de vie. Ji-yeong constate que Sae-byeok a plus à vivre et se sacrifie en perdant volontairement la partie. Sang-woo trompe Ali en usant de sa gentillesse et confiance pour qu'il lui laisse ses billes et gagne. Deok-su gagne contre son partenaire et homme de main, le joueur 278. Gi-hun exploite la démence du joueur 001 pour le battre, pour découvrir que le vieil homme était conscient de la tromperie tout ce temps. Le joueur 001, qui se souvient s'appeller Oh Il-nam, lui donne cependant sa dernière bille pour lui permettre de gagner, car il est son gganbu (ami fidèle). Gi-hun et Sae-byeok sont traumatisés par la mort de leurs amis.

Episode 7 : "V.I.P"[modifier | modifier le code]

Les joueurs rentrent au dortoir et retrouvent Mi-nyeo, toujours en vie, qui n'avait pas de partenaire pour le jeu de billes et a été exempté alors que tout le monde la croyait éxécutée. Des V.I.P étrangers ayant parié sur les jeux à distance, arrivent pour regarder et parier sur les prochaines épreuves. Jun-ho, se faisant passer pour l'un des serviteurs, est sexuellement proposé à l'un d'eux. Dans une chambre privée, il attaque le VIP, enregistre ses aveux et s'échappe de l'île. Pendant ce temps, dans le cinquième jeu, les joueurs doivent traverser un long pont composé de paires de panneaux en verre. L'un des panneaux est en verre trempé et l'autre en verre ordinaire, ce dernier ne pouvant supporter un poid humain et entrainant une chute mortelle du pont. Les joueurs en tête de file tombent au fur et à mesure qu'ils testent les panneaux. Deok-su arrive finalement en tête et refuse de bouger malgré le temps imparti, défiant les autres de le dépasser. Mi-nyeo fait semblant d'accepter mais l'attrape et, pour se venger de sa trahison, l'entraîne avec elle dans le vide. Le joueur 017, un ancien verrier, arrive en tête et révèle qu'il peut différencier les verres, permettant aux derniers joueurs d'avancer jusqu'à ce que le Front-Man éteigne les lumières, retirant cet avantage. Avec le temps qui arrive à terme, Sang-woo pousse le joueur dans le vide pour révéler le dernier panneau en verre ordinaire. Seuls Gi-hun, Sang-woo et Sae-byeok survivent à l'épreuve. Cette dernière se termine par l'explosion des panneaux restants dont le verre blesse les trois survivants.

Episode 8 : "Leader"[modifier | modifier le code]

En temps que finalistes, Gi-hun, Sang-woo et Sae-byeok reçoivent des vêtements normaux et un dîner. Sae-byeok cache une blessure grave reçue par arme blanche lors de l'explosion du pont de verre. Après avoir dîné, chaque joueur est laissé avec un couteau à viande. Gi-hun suggère à Sae-byeok qu'ils devraient s'allier contre Sang-woo, réalisant qu'il fera tout pour gagner. Sae-byeok supplie plutôt Gi-hun de se promettre que celui qui gagner le jeu aidera les êtres chers de l'autre. Gi-hun s'apprête à tuer Sang-woo lorsque ce dernier tombe endormi, mais Sae-byeok l'arrête, lui disant qu'il n'est pas un meurtrier. La blessure de Sae-byeok s'aggrave, incitant Gi-hun à appeler à l'aide. Les gardes arrivent cependant pour récupérer son cadavre car Sang-woo profite de l'absence de Gi-hun pour la tuer. Furieux et le cœur brisé, Gi-hun tente d'attaquer Sang-woo mais est maîtrisé par les gardes. Pendant ce temps, Jun-ho arrive sur une autre île mais est rapidement rattrapé par le Front Man et ses gardes. Au grand choc de Jun-ho, le Front Man se révèle être In-ho, le frère disparu de Jun-ho. In-ho tente de recruter son frère, qui refuse. Il tire alors sur Jun-ho dans l'épaule, le faisant tomber du bord d'une falaise dans la mer.

Episode 9 : "Jour de chance"[modifier | modifier le code]

Dans le jeu final qui est le Squid game, jeu du calamar, où l'attaquant doit atteindre un cercle en évitant le défenseur, Gi-hun parvient à battre Sang-woo après un combat brutal mais refuse de le tuer. Il supplie Sang-woo de stopper le jeu en utilisant à nouveau la troisième clause. Sang-woo se poignarde à la place dans le cou et demande à Gi-hun de s'occuper de sa mère, avant de mourir. Gi-hun est ramené à Séoul avec une carte bancaire contenant le prix. Il découvre cependant que sa mère est décédée seule des suites de sa maladie. Un an plus tard, Gi-hun, resté traumatisé, n'a pas touché à son prix par culpabilité. Il reçoit une carte d'invitation de son gganbu, et trouve Oh Il-nam en vie sur son lit de mort à cause de la tumeur. Il-nam révèle qu'il est en réalité le créateur du jeu, et qu'il l'a crée pour divertir les riches qui s'ennuyaient comme lui. Il a choisi des jeux auquel il jouait enfant et se sachant mourrant, a voulu participer. Oh il-nam veut prouver à Gi-hun que les humains manquent d'empathie en pariant qu'un homme inconscient allongé dans un coin de rue ne sera pas aidé avant minuit. L'homme est cependant secouru juste avant l'heure de fin du paris et Oh il-nam meurt peu après. Gi-hun parvient à retrouver le frère de Sae-byeok et le confie à la mère de Sang-woo à qui il donne une partie du prix gagné. Alors qu'il se rend à l'aéroport pour rejoindre sa fille qui a déménagé avec son ex-femme à Los Angeles, il reconnaît le recruteur jouant au ddakji avec un autre homme désespéré. Il parvient à récuperer la carte d'invitation du joueur et appelle le numéro pour demander qui dirige désormais le jeu. La personne au bout du fil lui ordonne de rentrer dans l'avion mais Gi-hun raccroche et quitte l'aéroport.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Wi Ha-joon (VF : Juan Llorca) : Hwang Jun-ho, le policier
  • Lee Byung-hun (VF : Emmanuel Curtil) : Hwang In-ho, l’agent masqué[10]
  • Lee Yoo-mi (VF : Léa Gabriele) : Ji-yeong (no 240)
  • Yoo Sung-joo (VF : Maurice Decoster) : Byeong-gi (no 111)
  • Kim Yun-tae (VF : Thibault Oleksiak) : no 069
  • Kwak Ja-hyeong (VF : Olivier Cordina) : no 278
  • John David Michaels : VIP no 1
  • Daniel C Kennedy : VIP no 2
  • David Lee : VIP no 3
  • Geoffrey Giuliano (en) : VIP no 4
  • Stephane Mot : VIP no 5
  • Michael Davis : VIP no 6
  • Gong Yoo (VF : Emmanuel Curtil) : le recruteur des participants au Jeu[11]
  • Kim Young-ok (VF : Cathy Cerda) : la mère de Gi-Hun
  • Jo A-in (VF : Estelle Darazi) : Seong Ga-yeong, la fille de Gi-Hun
  • Park Si-wan : Kang Cheol, le frère de Sae-Byeok
  • Lee Dong-Yong (VF : Gilbert Levy) : un policier
  • Kim Pub-lae (VF : David Krüger) : l'usurier de Gi-Hun
  • Reagan To (VF : Sybille Tureau) : la poupée animatronique du jeu 1, 2, 3, Soleil
  • Yeong-Soon Son : la vendeuse de fleurs[12]

Production[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Logotype original de la série.

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : 오징어게임 (RR : Ojing-eo Geim ; MR : Ojingŏ Keim)
  • Titre international et français : Squid Game
  • Titre québécois : Le Jeu du calmar
  • Création, scénario et réalisation : Hwang Dong-hyeok
  • Directrice artistique : Chae Kyung-sun
  • Musique : Jung Jae-il
  • Production : Hwang Dong-hyeok
  • Société de production : Siren Pictures
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays de production : Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
  • Langue originale : coréen
  • Format : couleur
  • Genres : thriller ; action, aventure, drame
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d'épisodes : 9
  • Durée : 32-63 minutes par épisode
  • Date de première diffusion :
  • Classification : Adulte
    • Drapeau de la France France: déconseillé aux moins de 18 ans/ 16 ans
    • Drapeau du Brésil Brésil : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de Singapour Singapour : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de l'Indonésie Indonésie : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau du Mexique Mexique : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau des États-Unis États-Unis : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de la Russie Russie : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau du Pérou Pérou : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau des Philippines Philippines : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de la Turquie Turquie : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de l'Inde Inde : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de l'Australie Australie : déconseillé aux moins de 15 ans
    • Drapeau du Canada Canada : déconseillé aux moins de 18 ans/ 14 ans
    • Drapeau du Chili Chili : déconseillé aux moins de 16 ans
    • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : déconseillé aux moins de 16 ans
    • Drapeau de l'Italie Italie : déconseillé aux moins de 14 ans
    • Drapeau du Japon Japon : déconseillé aux moins de 18 ans
    • Drapeau de la Pologne Pologne : déconseillé aux moins de 15 ans
    • Drapeau de l'Espagne Espagne : déconseillé aux moins de 18 ans

Développement[modifier | modifier le code]

Le , Netflix annonce dans un communiqué de presse qu'il distribuera une nouvelle série originale coréenne, initialement intitulée Round Six, écrite et produite par Hwang Dong-hyeok. L'histoire est inspirée d'un jeu populaire sud-coréen pour les enfants dans les années 1970 et 1980, connu sous le nom du jeu du calmar (squid game en anglais)[13],[14].

Le réalisateur s'est inspiré de la réalité sociale de la Corée du Sud, dont en particulier les très forts taux d’endettements des habitants (les plus élevés en Asie) qui conduisent de nombreuses personnes au désespoir et au suicide[15].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

La distribution de la série est confirmée le [16].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence en , avec une interruption d'un mois obligatoire en raison de la pandémie de Covid-19[17], à Daejeon[18], ainsi que sur l'île de Seungbongdo située dans le district d'Ongjin de la ville portuaire Incheon[19] et à Séoul[20]. Les prises de vues s'achèvent en [17].

Musique[modifier | modifier le code]

Squid Game

Bande originale de Jung Jae-il, 23 et Park Min-ju
Sortie
Durée 69:49
Genre Bande originale
Auteur Jung Jae-il
Compositeur Jung Jae-il
23
Park Min-ju
Label Genie Music / Stone Music Entertainment

La musique de la série télévisée est composée par Jung Jae-il, sauf certaines pistes qui sont signées par 23 et Park Min-ju. La bande originale Squid Game (오징어게임 OST) est sortie le [21].

  1. Way Back Then (2:31)
  2. Round I (1:19)
  3. The Rope Is Tied (3:18)
  4. Pink Soldiers, de 23 (0:38)
  5. Hostage Crisis, de 23 (2:22)
  6. I Remember My Name (3:13)
  7. Unfolded… (2:38)
  8. Needles and Dalgona, de Park Min-ju (3:44)
  9. The Fat and the Rats, de Park Min-ju (1:52)
  10. It Hurts So Bad (1:13)
  11. Delivery, de 23 (4:55)
  12. Dead End, de 23 (5:25)
  13. Round VI (5:54)
  14. Wife, Husband and 4.56 Billion (4:26)
  15. Murder Without Violence, de Park Min-ju (1:53)
  16. Slaughterhouse III (8:16)
  17. Owe (2:26)
  18. Uh… (3:38)
  19. Dawn (6:41)
  20. Let's Go Out Tonight (3:27)

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Seong Gi-hun (no 456) : un chauffeur accro aux jeux d'argent, il vit avec sa mère et a du mal à subvenir à ses besoins financiers. Ami d’enfance de Cho Sang-woo.
  • Cho Sang-woo (no 218) : diplômé de l'université nationale de Séoul et chef d'une équipe d'investissements, il est recherché pour avoir détourné l'argent de ses clients. Ami d’enfance de Seong Gi-hun.
  • Oh Il-nam (no 001) : un vieil homme atteint d'une tumeur au cerveau.
  • Kang Sae-byeok (no 067) : une transfuge nord-coréenne qui tente de payer un passeur pour trouver et récupérer les membres de sa famille dans son pays d'origine.
  • Jang Deok-su (no 101) : un gangster qui entre dans le Jeu pour régler ses énormes dettes de jeu.
  • Ali Abdul (no 199) : un travailleur immigré d'origine pakistanaise qui entre dans le Jeu pour subvenir aux besoins de sa jeune famille après que son employeur a refusé de le payer.
  • Han Mi-nyeo (no 212) : une femme mystérieuse et manipulatrice qui prétend être une pauvre mère célibataire.
  • Hwang Jun-ho : un policier qui s'introduit dans le Jeu pour retrouver son frère disparu.
  • Hwang In-ho : l'agent masqué, il supervise le Jeu pour le compte d'un homme inconnu.
  • Byeong-gi (no 111) : un médecin qui aide secrètement un groupe de gardes corrompus à trafiquer les organes des participants morts en échange d'informations sur les jeux à venir.
  • Ji-Yeong (no 240): une jeune femme qui a passé plusieurs années en prison pour avoir tué son père violent.
  • no 069 : un joueur qui a rejoint le Jeu avec sa femme, no 070.

Jeux et épreuves[modifier | modifier le code]

  • Ddakji (en), épisodes 1 et 9 : jeu du carton à faire retourner, qui sert de sélection pour rentrer dans la compétition.
  • Jeu no 1 : Un, deux, trois, soleil, épisode 1 : franchir la limite du terrain en moins de 5 minutes.
  • Jeu no 2 : Dalgona, épisode 3 : arriver à découper un dessin au centre d'une fine confiserie en sucre sans la briser.
  • Jeu no 3 : Tir à la corde, épisode 4 : en équipe de 10.
  • Jeu no 4 : Jeu de billes, épisode 6 : règles libres au choix des participants, se joue un contre un.
  • Jeu no 5 : Pierres de gué, épisode 7 : les pierres prenant ici la forme de plaques de verre, certaines solides, d'autres fragiles.
  • Jeu no 6 : Ojingeo, épisodes 1 (flashback) et 9 : le jeu du calamar.

Accueil[modifier | modifier le code]

Formes poinçonnées dans la dalgona, une friandise coréenne au sucre, basée sur les formes utilisées dans le deuxième jeu de la série. Les joueurs devaient extraire les formes intérieures intactes.

Succès[modifier | modifier le code]

D'après le média Alt K-sélection, spécialisé dans le divertissement sud-coréen, Squid Game occupe la première place dans la catégorie mondiale des « meilleures émissions de télévision sur Netflix » au . Il s'agit du classement le plus élevé enregistré par un drama coréen sur Netflix[22],[23].

Le , Netflix annonce par le biais de Twitter que Squid Game est devenu la série comptabilisant le meilleur démarrage, avec un total de 111 millions de vues en 1 mois[6],[7].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, elle obtient un bon score[24].

Joel Keller de Decider estime que le concept est créatif, il dit de la série qu'elle offre « un récit dense et une histoire qui a le potentiel d'être intense et passionnante »[25]. Jonathon Wilson examinant le spectacle pour Ready Steady Cut l'a noté avec 4 sur 5 et a écrit : « Bien qu'un peu alambiqué par endroits, je dirais que [Squid Game] mérite tous les éloges qu'il va recevoir »[26]. Pierce Conran, dans sa critique pour le South China Morning Post, a noté la série avec 4,5 étoiles sur 5 et a écrit : « Dans l'ensemble, il s'agit d'un coup de maître de Netflix Korea sauvagement divertissant qui devrait être adopté dans le monde entier, comme ses prédécesseurs »[27].

Alors que la série s'appuie sur les inégalités et la violence de la société sud-coréenne, l’hebdomadaire coréen Chugan Kyunghyang écrit que, face à son succès international, « les spectateurs coréens sont perplexes, ne sachant s’il faut se réjouir du succès mondial d’une œuvre nationale ou déplorer que l’œuvre en question représente leur société comme un enfer »[28].

Critiques concernant un possible plagiat[modifier | modifier le code]

La série a suscité quelques critiques à sa sortie pour sa similitude avec le film japonais Kamisama no iu tōri, sorti en 2014. Cette adaptation du manga Jeux d'enfants est basée sur des versions dangereuses de jeux enfantins dont Un, deux, trois, soleil. Répondant aux allégations de plagiat, le réalisateur Hwang Dong-hyeok a déclaré qu'il avait commencé à travailler sur le scénario dès 2008 et que les similitudes entre les deux films, dont il avait été informé pendant le tournage, étaient une coïncidence[29],[30].

Suite éventuelle[modifier | modifier le code]

En , le réalisateur, Hwang Dong-hyeok, affirme qu'il n'a pas de plans détaillés pour la deuxième saison de Squid Game, que ce projet est fatigant et stressant, et qu'il compte avant tout revenir au cinéma, tout en affirmant que, si une suite était produite, il ne la ferait pas seul et serait entouré de plusieurs réalisateurs et scénaristes expérimentés[31],[32].

En , il annonce qu’il y aura une deuxième saison[33],[34].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robinson Jacob, « Netflix K-Drama Thriller Squid Game Season 1: Coming to Netflix in September 2021 », sur What's on Netflix, (consulté le ).
  2. (en) « Squid Game - (Korean Drama, 2020, 오징어게임) », sur Hancinema (consulté le ).
  3. (en) « Korean series Squid Game gives deadly twist to children’s games », sur ABS-CBN News (consulté le ).
  4. Déborah Lechner, « Squid Game : la série phénomène pourrait devenir le plus gros carton de Netflix », sur Écran Large, (consulté le ).
  5. (en) « Squid Game Hits Milestone For Korean Original Series As It Aims For Netflix’s Viewership Record Books », sur Deadline.com, (consulté le ).
  6. a et b « La série Squid Game réalise le plus gros démarrage de l'histoire de Netflix », sur LCI, (consulté le )
  7. a et b « La série Squid Game connaît le plus gros démarrage de l'histoire de Netflix », sur Lefigaro.com, .
  8. Manon Botticelli, « "Squid Game" : la série va revenir pour une saison 2, selon son créateur Hwang Dong-hyeok », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  9. Ariel Guez, « Saison 2 de "Squid Game": Netflix dévoile les premières informations sur la suite de la série », sur BFM, (consulté le ).
  10. (en) « Who is the masked Front Man in Netflix's Squid Game? », sur HITC, (consulté le )
  11. (ko) Lee Ye-eun, « [공식입장] 공유 측 "넷플릭스 '오징어 게임' 특별 출연…'도가니' 감독과의 인연" », My Daily, Naver,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) « Casting complet sur imdb.com », sur imdb.com
  13. (en) « Director Hwang Dong-Hyuk to produce New Korean Original Series, Round Six », sur Netflix, (consulté le ).
  14. (ko) Lee Jeong-yeon, « ‘고요의 바다’ ‘오징어게임’…넷플릭스 대작들 개봉박두‘ », Sports Donga, Naver,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Derrière « Squid Game », la violence sociale en Corée du Sud », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  16. (ko) Jeong Hee-yeon, « ‘오징어 게임’ 허성태-위하준-김주령-정호연 캐스팅 확정 [공식] », Sports Donga,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. a et b (en) Naman Ramachandran, « Squid Game Star Anupam Tripathi on Netflix’s Global Phenomenon: ‘This Was Just The Starting Point’ » (sur l'Internet Archive), sur Variety, .
  18. (en) Joe Julians, « Where was Squid Game filmed? », sur Radio Times, (consulté le ).
  19. (ko) « 오징어게임 촬영지 옹진군 '선갑도'…관광은 못 간다고? » (sur l'Internet Archive), sur Money today, .
  20. (en) James Medd, « Squid Game island and filming locations: Where was the show shot? », sur cntraveller.com, (consulté le ).
  21. (ko) « 오징어게임 OST » [« Squid Game OST »], sur Melon (consulté le ).
  22. (en) « TOP TV Shows on Netflix on September 20, 2021 », sur Flix Patrol, (consulté le ).
  23. (ko) Jang Ji-min, « '오징어게임' 韓 최고 기록 세웠다…전세계 넷플릭스 2위 », Korea Economic Daily, Naver,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. (en) « Squid Game: Season 1 (2021) », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  25. (en) Joel Keller, « Stream It Or Skip It: Squid Game On Netflix, Where People Down On Their Luck Risk Their Lives Playing Deadly Kids’ Games », sur Decider, .
  26. (en) Jonathon Wilson, « Squid Game season 1 review – a dark, compelling game of survival », sur Ready Steady Cut, .
  27. (en) « K-drama review: Squid Game – Netflix survival drama starring Lee Jung-jae is gory, and wickedly entertaining », sur South China Morning Post, (consulté le )
  28. « Analyse. Squid Game sur Netflix : la Corée du Sud, décor idéal pour dénoncer l’enfer du capitalisme », sur Courrier international,
  29. (ko) Kim Da-som, « 넷플릭스 ‘오징어 게임’, 어제(17일) 공개되자마자 일본 영화 ‘표절’ 논란 », sur Insight,‎ .
  30. (ko) Lee Yoo-na, « [Y이슈] 넷플릭스 '오징어게임', 표절 의혹·시대착오적 표현 '시끌' », sur YTN Star,‎ .
  31. Graziella, « Squid Game : à quand la saison 2 de la série phénomène sur Netflix ? », sur Sortir Paris, (consulté le ).
  32. (en) Patrick Frater, « Squid Game Director Hwang Dong-hyuk on Netflix’s Hit Korean Series and Prospects for a Sequel », sur Variety, (consulté le ).
  33. (en) « Squid Game creator confirms season 2: 'You leave us no choice' », sur Cnet.com, (consulté le ).
  34. « Squid Game » : le réalisateur prépare bien une saison 2 », sur Le Parisien.fr, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Marmion, La Psychologie selon Squid Game, L'opportun Eds De, , 144 p. (ISBN 238015404X)

Liens externes[modifier | modifier le code]