Braquage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Hold-up » redirige ici. Pour les autres significations, voir Hold-up (homonymie).
image illustrant la criminalité image illustrant la sécurité
Cet article est une ébauche concernant la criminalité et la sécurité.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Un braquage est un vol à main armée[1] dans une banque ou dans un magasin généralement dans le but d'y dérober beaucoup d'argent ou des objets de valeur. Dans la plupart des juridictions nationales le braquage est un crime.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du braquage remonterait à 150 ans à l'époque du Far West aux États-Unis[2]. Cette forme de banditisme était très courante à l'époque dans les banques[3]. Les voleurs du Far West ne faisaient que reprendre les pratiques des voleurs de grands chemins en Europe arrêtant les diligences sous la menace des armes.

Les différents types de braquages[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs formes du "braquage" les principales sont ci-dessous :

Braquage de magasins[modifier | modifier le code]

Le braquage de magasins est sans doute le style de braquage le plus courant, le but d'un braquage de magasins est surtout de dérober soit des objets de valeur (bijoux dans une bijouterie par exemple) ou la caisse du comptoir (pour voler l'argent à l'intérieur), les principales cibles sont des commerces de quartier et non des hypermarchés ou des centres commerciaux, mais ceci ne reste pas impossible. L'avantage d'un braquage de magasins de quartier est de pouvoir affronter une sécurité réduite (il est rare de trouver un agent de sécurité, armé ou non, dans un commerce de quartier que dans un centre commercial).

Braquage de banques[modifier | modifier le code]

Le braquage de banques est un style de braquage moins répandu mais beaucoup plus risqué. La principale différence avec un magasin est sa sécurité : une banque est très souvent équipée de caméras de surveillance, parfois d'agent de sécurité, armé ou non, et possède souvent une alarme appelant directement les forces de police. La cause d'un braquage de banque est principalement soit pour récupérer la caisse du comptoir (comme dans les magasins) ou alors de voler le contenu du coffre-fort, un peu à la manière du Far West. Mais fortement modernisé. En anglais on parle de "bank rob".

Par pays[modifier | modifier le code]

En Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, il y aurait eu 523 braquages en 2008[4].

En France[modifier | modifier le code]

En France, il y aurait eu environ 5 000 braquages en 2008[5].

Le braquage est un crime[6] passible de vingt ans de réclusion.

Jacques Mesrine fut un braqueur très célèbre dans les années 1970.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Film de casse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'expression courante "braquage à main armée" est donc un pléonasme
  2. Histoire du Monde
  3. FAR WEST
  4. Statistiques des braquages en Belgique
  5. Statistiques des braquages en France
  6. vol en bande organisée avec usage d'une arme

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Doron Levy, Braquages. Actualité, évolution, ripostes, CNRS éditions, , 185 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]