Foncine-le-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Foncine-le-Bas
Foncine-le-Bas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Intercommunalité Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura
Maire
Mandat
Gilles Morel
2014-2020
Code postal 39520
Code commune 39227
Démographie
Gentilé Fonciniers, Foncinières
Population
municipale
192 hab. (2017 en diminution de 2,54 % par rapport à 2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 16″ nord, 6° 01′ 51″ est
Altitude Min. 730 m
Max. 1 181 m
Superficie 9,29 km2
Élections
Départementales Canton de Saint-Laurent-en-Grandvaux
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Foncine-le-Bas
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Foncine-le-Bas

Foncine-le-Bas est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de la Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura. Les habitants sont les Fonciniers et Foncinières.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Foncine-le-Bas est voisine de Foncine-le-Haut : la Saine, affluent de l’Ain, et quatre kilomètres les séparent.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Planches-en-Montagne Foncine-le-Haut Rose des vents
Fort-du-Plasne N Chapelle-des-Bois (Doubs)
O    Foncine-le-Bas    E
S
Lac-des-Rouges-Truites
Entrée du village.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[1] :

  • rivière la Saine,
  • ruisseaux le galavo, la sainette, la senge, du lac.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Commerces, services, patrimoine industriel[modifier | modifier le code]

  • Usine de lunetterie[2].
  • Scierie, centrale hydroélectrique[3].
  • usine de mécanique de précision, centre de loisirs[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Gilbert Cousin, nous apprend qu'au milieu du XVIe siècle, on dénombrait 27 roues à eau sur la rivière, alimentant pour moitié des moulins et pour l'autres des scieries. Foncine était réputé pour la fabrication de vase en bois.[5]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1987 Gérard Gensse DVG Professeur d'Histoire/Géographie
1987 1995 Michel Chavetnoir DVG puis DVD Conseiller général du Canton des Planches-en-Montagne (1973-1998)
juin 1995 mars 2001 Daniel Cesco-Resia PCF  
mars 2001 avril 2009 Philippe Cottet    
Juin 2009 en cours Gilles Morel[6] SE Artisan

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2017, la commune comptait 192 habitants[Note 1], en diminution de 2,54 % par rapport à 2012 (Jura : -0,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
685625623608617570577612599
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
624548489467498516519544512
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
564524509414380309330258236
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
232229191175182220198198192
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église.

Culte catholique, Paroisse Les Foncines, Diocèse: Saint-Claude[11].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Saine qui, après avoir traversé le village, entre dans des gorges profondes pour rejoindre les Planches-en-Montagne. Parmi ses affluents figurent le bief de la Ruine qui donne lieu à une belle cascade avec un point de vue aménagé.
  • L' église[12].
  • Le viaduc du Tram du Jura dont deux lignes convergeaient dans le village.
  • Les anciennes forges et autres moulins qui utilisaient la force motrice de la Saine et de son affluent la Sainette.
  • Le monument aux morts[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Clément (1885 † 1977), né à Foncine-le-Bas, maître émailleur français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]