Mignovillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mignovillard
La mairie.
La mairie.
Blason de Mignovillard
Blason
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Saint-Laurent-en-Grandvaux
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau de Nozeroy
Maire
Mandat
Florent Serrette
2016-2020
Code postal 39250
Code commune 39331
Démographie
Gentilé Mignovillageois
Population
municipale
797 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 30″ nord, 6° 07′ 36″ est
Altitude Min. 770 m – Max. 1 189 m
Superficie 53,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Mignovillard

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Mignovillard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mignovillard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mignovillard
Liens
Site web mignovillard.fr

Mignovillard est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de la Communauté de communes du Plateau de Nozeroy.

Le elle est créée sous le statut de commune nouvelle après la fusion de l'ancienne commune de Mignonvillard et de Communailles-en-Montagne[1].

Ses habitants sont appelés les Mignovillageois. Ils étaient surnommés les Glorieux, eu égard à la richesse de la commune en forêts.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mignovillard
Censeau Bief-du-Fourg Bonnevaux (Doubs)
Mièges Mignovillard Vaux-et-Chantegrue (Doubs)
Remoray-Boujeons (Doubs)
Longcochon La Latette
Cerniébaud
Rondefontaine (Doubs)
Les Pontets (Doubs)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini.

L'histoire de la commune est celle des anciennes communes fusionnées.

Mignovillard (ancienne commune) et Communailles-en-Montagne forment ensemble la commune nouvelle de Mignovillard, au . Cette création initiée par les conseils municipaux a été approuvée par la population des deux communes lors d'une consultation le 11 octobre 2015[2], et officialisée par un arrêté préfectoral du 30 novembre 2015[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Mignovillard (ancienne commune)
(siège)
39331 CC du Plateau de Nozeroy 49,81 743 (2013) 15
Communailles-en-Montagne 39161 CC du Plateau de Nozeroy 4,01 48 (2013) 12

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 en cours Florent Serrette[3] SE  

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes[1].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Walheim (France) depuis 1991

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2016[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 797 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
797
Population municipale [7].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean-François-Xavier Girod, médecin de Louis XVI, originaire de Mignovillard où la maison natale est située au centre du village. Grâce à son intervention, la comtesse de Lauraguais a fait une importante dotation de 700 hectares de forêt par un acte du 23 septembre 1773. Cette donation privait les habitants des communes du canton de Nozeroy de certains droits sur les forêts remises en toute propriété aux habitants de Mignovillard, et ils manifestèrent leur mécontentement et leur jalousie en engageant plusieurs procès qui se terminèrent tous à l'avantage exclusif des habitants de Mignovillard qui en tirèrent gloire et profit. Depuis lors, les habitants de Mignovillard ont été surnommés les Glorieux. Dans le registre paroissial de 1735, on trouve sa naissance avec comme mention en marge : « introducteur de la vaccine en Franche-Comté, médecin de Louis XVI »[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Recueil des actes administratifs de la préfecture du Jura, n° 57, page 19 », .
  2. « Mignovillard - Commune nouvelle : résultats de la consultation des électeurs », sur www.mignovillard.fr (consulté le 27 décembre 2015)
  3. Compte-rendu du conseil municipal du 4 janvier 2016.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]
  8. Professeur Croulebois-Girod : "le docteur Girod de Mignovillard" 1880.