Ney (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ney.
Ney
Le village de Ney à proximité de Champagnole
Le village de Ney à proximité de Champagnole
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Champagnole
Intercommunalité Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura
Maire
Mandat
Gilles Grandvuinet
2014-2020
Code postal 39300
Code commune 39389
Démographie
Gentilé Calins / Calines
Population
municipale
568 hab. (2014)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 44′ 11″ nord, 5° 53′ 14″ est
Altitude Min. 489 m – Max. 719 m
Superficie 7,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ney

Ney est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de la Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura.Les habitants du village se nomment les Câlins !

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune proche de Champagnole, à quelque 35 kilomètres de la frontière suisse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Champagnole Rose des vents
Champagnole
Monnet-la-Ville
Mont-sur-Monnet
N Champagnole
Cize
O    Ney    E
S
Loulle

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason D'argent au cavalier gaulois au naturel, accompagné de trois fleurs de daphné de pourpre, boutonnées du champ, celles de la pointe plus grande; au comble du champ chargé de l'inscription « NEY » de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Claude Bourgeois    
mars 2014 en cours Gilles Grandvuinet SE Agent technique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 568 habitants, en diminution de -0,53 % par rapport à 2009 (Jura : -0,23 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340 351 344 288 363 405 396 428 413
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
345 340 358 337 300 300 267 252 245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
251 242 250 258 298 307 306 313 324
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
356 459 580 541 541 577 589 571 568
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Deux artisans atypiques sont présent sur la commune, ils sont répertoriés dans l' association des Artisans Créateurs Jurassiens (association multi-métiers créée en 1987) :
  • Artisane de l'année 2009. Valérie D présente sont travail de peintre sur verre réalisé entièrement à la main sur tous les thèmes demandés..
  • Dernier sabotier de Franche-Comté[réf. nécessaire], Michel Simonet réalise toujours des sabots et aussi de la tournerie ;
  • Belvédère du Bénedegand.
  • Un vitrail rare est a découvrir à l'église, il représente le visage de chaque villageois décedés lors de la première guerre mondiale (il existe très peu de réalisation similaire en France).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]