Les Planches-en-Montagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du département du Jura
Cet article est une ébauche concernant une commune du département du Jura.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Les Planches-en-Montagne
Église Saint Antoine
Église Saint Antoine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Saint-Laurent-en-Grandvaux
Intercommunalité Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura
Maire
Mandat
Gérard Cart-Lamy
2014-2020
Code postal 39150
Code commune 39424
Démographie
Gentilé Planchois, Planchoises
Population
municipale
162 hab. (2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 19″ nord, 6° 00′ 35″ est
Altitude Min. 570 m – Max. 1 061 m
Superficie 13,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Planches-en-Montagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Planches-en-Montagne

Les Planches-en-Montagne est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de la Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Syam Crans Les Chalesmes Rose des vents
Chaux-des-Crotenay N Foncine-le-Haut
O    Les Planches-en-Montagne    E
S
Entre-deux-Monts Fort-du-Plasne Foncine-le-Bas

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini.

La commune était autrefois desservie par les Chemins de fer vicinaux du Jura (gares à La Perrena et aux Planches-en-Montagne)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Planches-en-Montagne (Les).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : De sable à la fasce en divise d'argent, accompagnée en chef d'un sapin d'or et en pointe d'une roue de moulin pleine du même[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2001 Jean Trufaut    
mars 2001 en cours Gérard Cart-Lamy DVD Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 162 habitants, en augmentation de 8 % par rapport à 2009 (Jura : -0,23 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 485 337 314 275 223 264 273 252 214
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
221 231 241 225 206 238 222 238 226
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
225 226 203 196 180 201 203 191 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
159 156 186 159 145 128 148 150 162
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les gorges de la Langouette forment un canyon étroit d'environ 500 m de long et de près de 50 m de profondeur où la Saine s'engouffre après avoir traversé le village. Un sentier interprété permet de cheminer le long de la gorge en bénéficiant de points de vue aménagés. La fissure a par endroits moins de 4 m de largeur.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Barbe-Elise Poux, née le 24 octobre 1798 aux Planches-en-Montagne, décédée le 22 décembre 1855 à Mâcon, Saône-et-Loire. Fondatrice de la Congrégation des Saints-Anges

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]