Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura
Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Forme Communauté de communes
Siège Champagnole
Communes 38
Président Clément Pernot (LR)
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 200006872
Démographie
Population 18 626 hab. (2014)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 372,1 km2
Liens
Site web champagnoleporteduhautjura.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura est une ancienne communauté de communes française, située dans le département du Jura et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Historique[modifier | modifier le code]

  • La communauté de communes Ain-Angillon a été créée le par huit communes. Elle sera en fonction en 1998 avec 12 communes membres.
  • En 2003, 12 nouvelles communes dont Champagnole intègrent l'intercommunalité.
  • En 2007, la communauté fusionne avec la communauté de communes de Malvaux et accueille ainsi 6 communes supplémentaires. Elle change de nom et devient la communauté de communes Ain Angillon Malvaux et son siège est déplacé à Champagnole.
  • En 2011, elle modifie son nom pour devenir la communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura.
  • Elle fusionne le avec la communauté de communes du Plateau de Nozeroy (38 communes) pour former la nouvelle communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1997 décembre 2008 André Jourdain UMP Sénateur du Jura
décembre 2008 décembre 2016 Clément Pernot UMP-LR Président du Conseil Départemental du Jura

Siège[modifier | modifier le code]

3, rue Victor Bérard, 39300 Champagnole.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes était composée de 38 communes le  :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Champagnole
(siège)
39097 Champagnolais 20,18 7 908 (2014) 392
Andelot-en-Montagne 39009 12,48 537 (2014) 43
Ardon 39015 Ardonnais 5,04 115 (2014) 23
Bourg-de-Sirod 39070 4,42 89 (2014) 20
Chapois 39105 Chapoisiens 10,07 213 (2014) 21
Châtelneuf 39120 Castelnevins 13,00 140 (2014) 11
Chaux-des-Crotenay 39129 Chauliens 11,67 417 (2014) 36
Cize 39153 4,19 782 (2014) 187
Crans 39178 9,03 68 (2014) 7,5
Crotenay 39183 Crotenaisiens 11,61 666 (2014) 57
Entre-deux-Monts 39208 Catouillis 5,36 150 (2014) 28
Équevillon 39210 Équevillonnais 4,84 583 (2014) 120
Foncine-le-Bas 39227 Fonciniers 9,29 195 (2014) 21
Foncine-le-Haut 39228 28,95 1 037 (2014) 36
Le Larderet 39277 Brezons 6,31 81 (2014) 13
Le Latet 39281 Latois 4,02 79 (2014) 20
Lent 39292 4,11 138 (2014) 34
Loulle 39301 Loullois 10,90 172 (2014) 16
Monnet-la-Ville 39344 6,19 356 (2014) 58
Montigny-sur-l'Ain 39356 7,99 188 (2014) 24
Montrond 39364 25,32 501 (2014) 20
Mont-sur-Monnet 39366 Gaudiers 19,93 242 (2014) 12
Moutoux 39376 4,27 69 (2014) 16
Les Nans 39381 8,05 87 (2014) 11
Ney 39389 Calins 7,26 568 (2014) 78
Le Pasquier 39406 Pasquerois 7,75 264 (2014) 34
Pillemoine 39419 Pagnolots 4,69 54 (2014) 12
Les Planches-en-Montagne 39424 Planchois 13,48 162 (2014) 12
Pont-du-Navoy 39437 Navoirons 9,46 252 (2014) 27
Saint-Germain-en-Montagne 39481 5,35 454 (2014) 85
Sapois 39503 Sapoisiens 3,56 354 (2014) 99
Sirod 39517 Sirotiers 16,10 566 (2014) 35
Supt 39522 Subériens 13,97 107 (2014) 7,7
Syam 39523 Syamois 6,90 191 (2014) 28
Valempoulières 39540 Meusbeyos 16,25 223 (2014) 14
Vannoz 39543 Vanouillards 5,75 207 (2014) 36
Le Vaudioux 39545 Coquadioux 6,01 166 (2014) 28
Vers-en-Montagne 39554 8,35 245 (2014) 29

Compétences[modifier | modifier le code]

Nombre total de compétences exercées en 2016 : 26[Note 1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir la fiche Banatic référencée ci-dessus.

Références[modifier | modifier le code]