Ekhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ekhi qui signifie le soleil en basque, était considérée comme la fille de la terre dans la mythologie basque. Dans certains endroits de la montagne navarraise on le salue en l'appelant grand-mère.

« Ekhia »

Dans d'autres endroits (région de Gernika/Guernica au Guipuscoa), on le considère comme une personne sacrée et on lui donne les qualificatifs de bénite et de sainte.

Outre ses propriétés naturelles, le soleil a le pouvoir de chasser les esprits malins qui, de nuit, exercent leur emprise sur le monde. Les sorciers et sorcières (sorgin en basque) sont immobilisés s'ils sont surpris par le soleil avant qu'ils aient pu terminer leurs actes. Il y a des sortes de génies qui perdent leurs pouvoir et force sur les hommes quand ils sont frappés par un rayon de soleil.

Voir Eguzki.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Eguzki signifie « soleil » en basque. Des variantes de ce mot : Eki (basque) , Iguzki (Irun), Iuski (Burrunda), Eguzku (Roncal), Ekhi (Xiberoa/Soule), Iki (Bardos), Ekheerri et Ekheri (Lapurdi/Labourd).

Eguberri signifie « Noël » en basque ; littéralement : « jour nouveau ». Gabonzar signifie « nuit de la Saint Sylvestre » en basque (contraction de Gabon et Zahar).

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]