Superlaur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Superlaur (en basque se prononce soupérlaourr[1],[2]), ou Superlegor, désigne dans la mythologie basque une vaste grotte pourvue d'une entrée spacieuse se trouvant dans le mont Itzine au village d'Orozko. C'est une des demeures de Mari, d'après ce que l'on dit dans les villages voisins. Y vivent aussi des femmes, serviteurs de ce génie, sorcières, diables, elles se manifestent parfois sous forme de vautours.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Légende associée[modifier | modifier le code]

On raconte à Orozko qu'un berger construisit sa cabane, etxola, près de cette grotte. Pour se défendre contre d'éventuelles attaques des génies du lieu, il mit à l'entrée plusieurs croix et de la cire bénite. Mais un vol de vautours survint qui, se posant sur le toit de son abri, le molestèrent lui demandant d'enlever toutes ces choses. Il n'eut donc d'autre solution que de les enlever et depuis il ne fut plus ennuyé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lau (le chiffre 4) se prononce laou et non lo (la lettre u se prononçant comme en espagnol, c'est-à-dire ou, sauf en souletin, lanque parlée en Soule, province française du Pays basque où il se prononce comme en français, c'est-à-dire u).
  2. Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français où par exemple qui se prononce ki.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]