Mairubaratza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mairubaratza est le mot basque désignant le « jardin de Mairu », de Mairu (« génie, Lamiñ ») et baratza (« jardin »).

Dans le langage actuel, baratz signifie jardin mais autrefois il a pu désigner le mot cimetière. On appelle ainsi ortu santu (jardin saint), (campo santo), bien que ce dernier ressemble à l'orthographe espagnole plus qu'au basque. Il s'agit en fait d'une forme "latinisée".

C'est ainsi qu'à Ataun on l'appelle Jentilbaratza (le jardin des Jentil) l'endroit où l'on pense que sont enterrés les Jentil. À Oiartzun (Guipuscoa), on désigne par Mairubaratza (jardin de Mairu) un cromlech. On dit aussi que ce sont sous de tels monuments que sont enterrés les Intxitxu (Lamiña masculin). Les Mairubaratzak (pluriel de Mairubaratza) sont donc des espèces de cromlechs ou arrespil (cercles de pierres), monuments de l'âge du fer, que l'on trouve en grand nombre dans le Pays basque et qui reçoivent diverses appellations.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Baratz signifie « jardin » en basque. Le suffixe a indique l'article : baratza se traduit par « le jardin ».

Note[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français où qui se prononce ki.

Bibliographie[modifier | modifier le code]