Gari (mythologie basque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gari (homonymie).

Gari est le mot basque désignant froment, blé. La culture du blé put se répandre dans le monde dès l'instant où Martxintxo, Martin Txiki ou San Martiniko vola le grain aux génies de Muskia et leur arracha le secret de l'époque à laquelle on doit le semer.

À Aldaba, Albiztur et dans les environs, on dit que les Jentilak (ne prend pas de S, même au pluriel) qui vécurent à Aldabazar (maison d'Aldaba) moissônnaient le blé sur les hauteurs d'Intxurre, un ancien camp fortifié de l'endroit. Ce furent eux qui le cultivèrent les premiers.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Gari signifie « froment », « blé » en basque. Le suffixe a désigne l'article : garia se traduit donc par « le blé, le froment ».

Note[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français ou QUI se prononce KI.

Bibliographie[modifier | modifier le code]