Forêt d'Iraty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Irati.
Iraty
Vue de la forêt d'Iraty
Vue de la forêt d'Iraty
Localisation
Coordonnées 43° 00′ 00″ nord, 1° 05′ 00″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Forêt d'Iraty

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Forêt d'Iraty

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Forêt d'Iraty

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt d'Iraty

La forêt d'Iraty est une forêt de 17 300 hectares du Pays basque répartis entre la Soule (Larrau), la Basse-Navarre (Mendive et Lecumberry) du côté français et la Navarre du côté espagnol, encadrée par le sommet d'Okabe (1 466 m) et le pic d'Orhy (2 017 m).

Présentation[modifier | modifier le code]

Située dans une zone très peu peuplée, elle a gardé un aspect sauvage et mystérieux, alimenté par de nombreuses légendes basques. La forêt actuelle, une futaie de hêtres (90 % des peuplements), est la plus grande hêtraie d'Europe[réf. nécessaire].

La route d'accès n'a été réalisée qu'en 1964.

Située dans le bassin versant méditerranéen, Iraty est l'endroit de France où celui-ci est le plus proche de l'océan Atlantique (60 km). En effet, la frontière avec l'Espagne ne suit pas tout à fait la ligne de partage des eaux, et la forêt d'Iraty se trouve dans le bassin de l'Èbre, à cheval sur les deux pays.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient de la rivière Iraty, qui naît dans la forêt, de la confluence des rivières Urtxuria et Urbeltza[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les sentiers d'Iraty Cize »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de l'ONF, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]