Txingar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Txingar est le mot basque désignant la braise, le charbon ardent. Les charbons du foyer sont considérés comme bénis, de même le foyer su (feu). C'est ainsi qu'ils peuvent servir d'amulettes (kutun) et protéger celui qui en porte du begizko (mauvais œil). Afin d'éviter que l'eau ramenée de nuit de la fontaine, ne cause quelque préjudice à celui qui va en boire, on y introduit un charbon ou tison chauffé. On croyait que de nuit les eaux étaient sous le pouvoir de mauvais génies. On avait également l'habitude d'introduire des braises dans le café nouvellement fait, avant de le servir.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Txingar signifie « braise, étincelle » en basque. Le suffixe a désigne l'article : txingara se traduit donc par « la braise ».

Note[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français ou QUI se prononce KI.

Exemple :

Lau (le chiffre "4") se prononce laou et non lo (la lettre u se prononçant comme en espagnol, ou, sauf en souletin, langue parlée en Soule, province française du Pays basque où il se prononce comme en français).

Bibliographie[modifier | modifier le code]