Birao (mythologie basque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Birao.

Birao est un génie qui s'approprie une personne ou un animal en vertu d'une imprécation formulée à l'aide du nom de la personne ou de l'animal en question.

Il était courant de dire que le birao entrainait la mort des personnes.

On croyait que le Birao introduisait des esprits maléfiques appelés gaixtoak (mauvais, au pluriel) dans le corps des personnes visées. Dans certains villages on croit qu'il existe dans la journée un moment particulier pour cela: la malédiction formulée y est à ce moment-là, d'une efficacité totale.

Les malédictions jetées par des génies finissent toujours par s'accomplir, c'est ce que l'on croit de façon générale.

Parfois, pour l'imprécation, on s'en remet a un objet. Ainsi, en offrant une pièce de monnaie tordue à un saint on exprime de façon concrète que l'on souhaite le mal pour quelqu'un.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Birao signifie "malédiction" ou "juron" en basque.

Note[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français ou QUI se prononce KI. Exemple :

lau " le chiffre 4" se prononce laou et non lo (la lettre u se prononçant comme l'espagnol, ou, sauf en souletin, lanque parlée en Soule, province française du Pays Basque où il se prononce comme en français).

Bibliographie[modifier | modifier le code]