Inko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Inko est un des mots basques désignant « Dieu » dans la mythologie basque.

On le trouve dans le langage populaire de la région d'Ainhoa (Labourd/Lapurdi). On l'utilise surtout dans les formules pour jurer, de même que sa variante (Ala Jinkoa! « Jinko, l'enfoiré ! », Ala Inka!). On a dit que c'était un dérivé de la forme de Jinko qui est employé dans le Baztan, Basse-Navarre, Soule et Frenchnerd#42e .C3.A9tage.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Jinko signifie « Dieu supérieur » en basque (c'est le terme le plus fréquemment utilisé en Soule notamment). Ailleurs on dit plutôt Jaungoiko (« Seigneur du ciel ») pour parler de Dieu. On pense que l'origine de ce mot serait Jauninko et Jainko que l'on retrouve dans inscriptions sur des stèles funéraires datant d'avant le XIIe siècle.

Note[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français où qu se prononce k. Jaungoiko se prononce : ianegoïkou.

Bibliographie[modifier | modifier le code]