Crozet (Ain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crozet.

Crozet
Crozet (Ain)
Mairie de Crozet
Blason de Crozet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Gex
Canton Thoiry
Intercommunalité Pays de Gex
Maire
Mandat
Dominique Donzé
2014-2020
Code postal 01170
Code commune 01135
Démographie
Gentilé Crozatis
Population
municipale
2 115 hab. (2015 en augmentation de 13,59 % par rapport à 2010)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 50″ nord, 6° 00′ 45″ est
Altitude Min. 463 m
Max. 1 680 m
Superficie 27,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Crozet

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Crozet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crozet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crozet
Liens
Site web crozet.fr

Crozet est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants s'appellent les Crozatis[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Crozet, commune du pays de Gex, est située au pied du Jura à dix-sept kilomètres de Genève et à une centaine de kilomètres de Lyon (et à une dizaine de minutes de l'aéroport de Genève-Cointrin). Cette commune est composée de deux hameaux : Villeneuve et Avouzon.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type semi-continental dégradé[2], avec des hivers froids et des étés chauds. Les précipitations, peu fréquentes, sont plus nombreuses en été qu'en hiver, saison où elles sont souvent neigeuses. La partie haute du territoire communal (au-dessus de 800 m) peut être enneigée durant tout l'hiver.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mijoux Échenevex Rose des vents
Lélex N Chevry
O    Crozet    E
S
Sergy Saint-Genis-Pouilly

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Crozet

Les armes de Crozet se blasonnent ainsi[3] : De sable à la croix d'argent.

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Château fort de Rossillon, berceau de la puissante maison de Rossillon ; fief d'Avouzon.

Famille[modifier | modifier le code]

La Maison de Rossillon est une puissante maison noble du pays de Gex tirant son nom du château de Rossillon, maison-forte bâtie sur le territoire de l'actuelle commune de Crozet dans le département de l'Ain.

Cette famille noble avait pour armes : « De sable à la croix d’argent. »

Les Rossillon, vassaux des sires de Gex, possédaient des fiefs dissiminés sur un vaste territoire allant de Pougny sur le Rhône à Allamand dans le canton de Vaud en Suisse, et du Jura au Rhône. Vers 1105 est cité Guillaume de Rossillon.

Le château de Rossillon, construit à la fin du XIIe siècle ou au début du XIIIe siècle, est bâti sur une ancienne motte castrale. Il fut détruit par les Savoyards lors de la guerre de 1353. Amé, comte de Savoie, assiège la ville de Gex en 1353 et, par le traité de Paris signé en 1355, le pays de Gex intègre, pour quelque deux cents ans, le puissant comté de Savoie. Le château est en ruine au XVe siècle (avant 1410), peut-être dès 1353.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2001 Michèle Curtet   Réélue en 1995
2001 2008 Marie-Jo Bertrand    
2008 2014 Henri Piney DVG  
2014 En cours Mme Dominique Donzé DVD Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Crozet (Ain).

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 2 115 habitants[Note 1], en augmentation de 13,59 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
558648631622667615633645680
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
680715640563573548517517534
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
512512518424402385383329365
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4104407119611 1641 3491 6731 7201 766
2013 2015 - - - - - - -
2 0152 115-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Associations sportives[modifier | modifier le code]

  • Association sportive St-Genis-Ferney-Crozet (football)
  • Tennis Club
  • Ski-club de Crozet

Jumelages[modifier | modifier le code]

Crozet a développé des associations de jumelage avec :

(*) La commune de Jullouville a été créée en 1973 par le regroupement des anciennes communes de Bouillon et de Saint-Michel-des-Loups.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé, sur habitants.fr.
  2. « Le climat français », sur http://www.meteorologic.net/ (consulté le 1er mars 2012).
  3. Banque de blason, sur labanquedublason2.com (section “communes de France” puis “01” puis “Crozet”)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. National Geographic, "Au cœur de la matière", p. 75, mars 2008.
  9. « Historique du jumelage », sur le site officiel de la mairie de Crozet (consulté le 13 mars 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Crozet (Ain).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]