Claude Guigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie-Claude Guigue)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guigue.
Claude Guigue
2 Claude Guigue.tiff
Claude Guigue en 1877.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
TrévouxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie Claude GuigueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant

Claude Guigue, né à Trévoux le et mort au même endroit le , était un historien et archiviste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bachelier ès lettres en 1852, Marie Claude Guigue est licencié en droit en 1855. Il entre à l'École impériale des chartes où il soutient la thèse : Essai sur les causes de la dépopulation de la Dombes et l'origine des étangs[1]. À l'issue de cette formation, en 1856 il est diplômé archiviste paléographe. La thèse est publiée en 1857[2]. Il est également le traducteur des notes secrètes de Napoléon I pour Napoléon III.

Son fils Georges, lui aussi historien et archiviste lyonnais, poursuivit ses travaux et sa passion pour l'histoire.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Essai sur les causes de la dépopulation de la Dombes et l'origine des étangs, Bourg-en-Bresse, 1857 [lire en ligne] — Rééd. Hachette, BnF, 2014
  • Topographie historique du département de l'Ain[3], Bourg-en-Bresse et Lyon, A. Brun, 1873 disponible en ligne sur Gallica
  • Destruction de l'Eglise de Saint-Just, du cloître et de partie du faubourg par les Protestants en 1562 : enquête et procès-verbaux, Lyon, Henry Georg, 1878.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque de l'école des chartes, 18e année, Tome 3, quatrième série.
  2. Disponible en ligne, sur le site de l’École Nationale des Chartres. [PDF].
  3. [1].

Liens externes[modifier | modifier le code]