Conseil régional d'Occitanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil régional d'Occitanie

Description de l'image Logo Région Occitanie.png.
Type
Type Conseil régional
Présidence
Présidente Carole Delga (PS)
Élection
Structure
Membres 158 conseillers régionaux
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques Majorité régionale
  •      Nouveau Monde en commun : 21 sièges
  •      Socialiste républicain et citoyen : 49 sièges
  •      Radicaux : 17 sièges

  • Opposition régionale
  •      Union des élus de la droite et du centre : 26 sièges
  •      Rassemblement national : 39 sièges
  •      Non-inscrits : 6 sièges
  • Élection
    Système électoral Représentation proportionnelle avec prime majoritaire
    Dernière élection Élection régionale de 2015

    Parc des expositions de Montpellier, Pérols (Assemblées plénières)
    Hôtel de région, Montpellier (Commission permanente)

    Description de cette image, également commentée ci-après
    Vue du lieu de réunion de la Commission permanente
    Divers
    Site web http://www.laregion.fr/
    Voir aussi Occitanie (région administrative)

    Le conseil régional d'Occitanie est le nom donné à l’assemblée délibérante de la région Occitanie dont le siège est basé dans la ville de Toulouse, les assemblées se faisant cependant à Montpellier.

    Historique[modifier | modifier le code]

    Le conseil régional d'Occitanie, créé par la loi relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral du avec effet au , est issu de la fusion des conseils régionaux de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, qui comprenaient respectivement 67 et 91 élus (soit 158 conseillers régionaux cumulés).

    Selon l’article 2 de la loi du 16 janvier 2015, le chef-lieu définitif de la nouvelle région a été fixé à Toulouse en Conseil d’État.

    Auparavant, les organes délibératifs régionaux siégeaient à l’hôtel de Région, au 110, avenue de la Pompignane à Montpellier (pour Languedoc-Roussillon), et à l’hôtel de Région, au 22, boulevard du Maréchal-Juin à Toulouse (pour Midi-Pyrénées).

    L’article 5 de cette même loi établit à 158 le nombre de conseillers régionaux ; elle distribue le nombre de candidats par section départementale en vue des élections de décembre 2015 :

    Lieu de réunion[modifier | modifier le code]

    L'assemblée inaugurale de la première mandature du conseil régional, le , s'est tenu dans l'ancien Hôtel de région de Midi-Pyrénées, au 22, boulevard du Maréchal-Juin à Toulouse[1].

    « L’assemblée délibérante des élus est mise en place à Montpellier mais le siège de la région, est base à Toulouse, à côté de la préfecture. Il continuera à y avoir deux hôtels de région »[2].

    La veille de son élection, elle déclare à La Dépêche du Midi que : « J'ai décidé que, pour des questions d'équilibre et de respect, les séances plénières auraient toutes lieu à Montpellier. Il n'y en a que 3 ou 4 par an. Comme l'hémicycle de Montpellier ne peut pas accueillir les 158 conseillers, nous tiendrons ces assemblées plénières au Parc des Expositions de Montpellier, qui appartient d'ailleurs à la Région. Quant aux commissions permanentes, qui sont plus régulières mais qui ne rassemblent que 51 conseillers, elles pourront se tenir dans l'hémicycle de l'Hôtel de Région de Montpellier ». Concernant l'ancienne salle de réunion du conseil régional de Midi-Pyrénées à Toulouse, elle affirme vouloir le conserver comme lieu de concertation et pour un certain nombre de manifestations : « C'est un lieu dont on se sert beaucoup pour toutes sortes de réunions, avec les corps consulaires, avec les chambres économiques. Nous avons des travaux à faire sur les schémas d'aménagements économiques ou d'aménagement du territoire où l'on se retrouve avec un grand nombre d'intervenants. On y organise des rencontres, des colloques, des réunions, et une salle qui peut ainsi accueillir plus de cent personnes aura toujours son utilité »[3].

    Donc, de manière temporaire, les assemblées plénières (qui doivent se tenir au moins une fois par trimestre) du conseil régional se réuniront dans les locaux du Parc des expositions de Montpellier, situé sur le territoire de la commune de Pérols et de l'intercommunalité Montpellier Méditerranée Métropole, sur la route de la Foire, dans le département de l'Hérault. La commission permanente et les commissions devraient, pour leur part, tenir leurs réunions, plus régulières (au moins une fois par mois pour la commission permanente), dans l'ancien Hôtel de région du Languedoc-Roussillon. Ce bâtiment, dessiné par l'architecte catalan de renommée internationale Ricardo Bofill, est situé dans la continuité du quartier Antigone sur la rive gauche du Lez, au 110, avenue de la Pompignane à Montpellier. L'ancien Hôtel de région de Midi-Pyrénées, au 22, boulevard du Maréchal-Juin à Toulouse, pour sa part, devrait être conservé pour des fonctions administratives, consulaires et événementielle pour la capitale de région.

    Organisation interne[modifier | modifier le code]

    La Commission permanente[modifier | modifier le code]

    La Commission permanente est une émanation de l'ensemble du conseil régional. Elle comprend de fait le président et les vice-présidents de la région, mais aussi un ou plusieurs membres élus à la proportionnelle par le conseil régional, chaque groupe politique pouvant présenter une liste. Elle se réunit au moins une fois par mois, peut demander la réunion plénière des conseillers régionaux. Elle peut recevoir du conseil régional la délégation d'une partie de ses fonctions, excepté le vote du budget, l'approbation du compte administratif. Elle remplace le conseil régional entre les réunions plénières[4].

    Membres de la Commission permanente[modifier | modifier le code]

    Outre la présidente, cinquante-et-un autres conseillers régionaux forment la Commission permanente (CP), étant élus à la proportionnelle lors de la séance inaugurale par l'ensemble des élus. Tous les groupes politiques sont ainsi représentés.

    Les membres élus le sont ainsi répartis[5] :

    Exécutif[modifier | modifier le code]

    Le ont été élus la nouvelle présidente et les vice-présidents qui, ensemble, forment l'exécutif de la nouvelle région[6]

    Présidente[modifier | modifier le code]

    Identité Étiquette Circonscription départementale Autre mandat
    Carole Delga PS Haute-Garonne Députée de 2015 à 2017

    Ancienne ministre

    Vice-présidents[modifier | modifier le code]

    Ordre Identité Étiquette Circonscription départementale Délégation Autre mandat
    1
    Didier Codorniou PRG Aude chargé de l'économie maritime, du littoral et des aéroports 1er vice-président du Grand Narbonne
    Maire de Gruissan
    2
    Damien Alary PS Gard chargé de l’Attractivité régionale et des relations internationales. -
    3
    Agnès Langevine EÉLV Pyrénées-Orientales chargée de la transition écologique et énergétique, de la biodiversité, de l'économie circulaire et des déchets -
    4
    Dominique Salomon PRG Tarn-et-Garonne chargé de la Culture, du patrimoine et des langues régionales. -
    5
    Nadia Pellefigue PS Haute-Garonne chargée du développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur -
    6
    Jean-Luc Gibelin PCF Gard chargé des mobilités et infrastructures de transports -
    7
    Kamal Chibli PS Ariège chargé de l'éducation, de la jeunesse et du sport -
    8
    Emmanuelle Gazel PS Aveyron chargée de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'apprentissage -
    9
    Vincent Labarthe PS Lot chargé de l'agriculture et de l'enseignement agricole Maire de Sainte-Colombe
    10
    Guillaume Cros EÉLV Tarn chargé des affaires européennes, aux fonds structurels, à la coopération au développement, à l'évaluation et la prospective -
    11
    Jean-Louis Cazaubon DVG Hautes-Pyrénées chargé de la l'agroalimentaire et de la viticulture Maire de Poueyferré
    12
    Jean-Louis Guilhaumon PS Gers chargé du tourisme et du thermalisme Maire de Marciac
    13
    Florence Brutus PRG  Hérault chargé de l'aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles -
    14
    Aurélie Maillols PS Lozère chargé de la montagne et de la ruralité -
    15
    Marie Piqué PCF Lot chargée des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement -

    Liste des conseillers régionaux d'Occitanie[modifier | modifier le code]

    Les conseillers régionaux[modifier | modifier le code]

    Groupes politiques[modifier | modifier le code]

    Groupes actuels
    Nom Partis membres Président Nombre de sièges Observations
    Rassemblement national RN
    39 / 158
    Julien Sanchez
    39 / 158
    Opposition
    Nouveau Monde PCF

    EELV

    POC

    DVG

    7 / 158
    11 / 158
    1 / 158
    2 / 158
    Patrick Cases

    Véronique Vinet

    21 / 158
    Majorité
    Groupe des Radicaux MRSL (anciennement PRG)

    DVG

    15 / 158
    2 / 158
    Didier Codorniou

    Sylvia Pinel

    17 / 158
    Majorité
    Socialiste Républicain et Citoyen PS

    MRC

    47 / 158
    2 / 158
    Christian Assaf
    49 / 158
    Majorité
    Union des Élus de la Droite et du Centre LR

    UDI

    DVD

    LREM

    MoDem

    16 / 158
    4 / 158
    4 / 158
    1 / 158
    1 / 158
    Christophe Rivenq
    26 / 158
    Opposition
    Non-inscrits FI

    DVG

    4 / 158
    2 / 158
    aucun
    6 / 158
    Composition de l'assemblée par groupes politiques.
    Composition de l'assemblée par partis politiques.

    Anciens groupes[modifier | modifier le code]

    Nouveau monde en commun : 26 élus sur 158, disparition en janvier 2018.

    Conseil régional des jeunes[modifier | modifier le code]

    Conseil régional des jeunes

    Type
    Type Instance de consultation et de participation des jeunes (15 à 29 ans)
    Structure
    Membres 158
    Élection
    Système électoral Tirage au sort parmi plusieurs candidatures
    Divers
    Site web https://www.laregion.fr/-Le-Site-Jeune-

    Le Conseil régional des jeunes est une chambre consultative mise en place en mars 2018 par la région Occitanie.

    Elle aura pour but de consulter et de faire participer les jeunes de 15 à 29 ans sur les politiques régionales.

    Élus[modifier | modifier le code]

    La chambre peut contenir 158 jeunes maximums qui doivent postuler sur le site de la région et qui seront tirés au sort.

    Références[modifier | modifier le code]