Chignin (AOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Chignin.

Chignin
Image illustrative de l’article Chignin (AOC)
Les vignobles au pied des Bauges.

Désignation(s) Chignin
Appellation(s) principale(s) vin de Savoie ou savoie
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 1973[1]
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de Savoie
Localisation Savoie
Climat tempéré continental à influence montagnarde
Superficie plantée 200 hectares
Cépages dominants jacquère B, gamay N, mondeuse N et pinot noir N
Vins produits blancs et rouges
Production 7 420 hectolitres
Pieds à l'hectare minimum 5 000 pieds par ha
Rendement moyen à l'hectare 62 à 69 hl/ha en rouge,
68 à 75 hl/ha en blanc[2]

Le chignin, ou vin de Savoie Chignin, est un vin blanc produit sur la commune de Chignin, en Savoie. Il s'agit d'une dénomination géographique au sein de l'appellation d'origine contrôlée vin de Savoie (ou savoie).

Historique[modifier | modifier le code]

L'AOC vin de Savoie a été obtenue en 1973.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

L'aire de production couvre 230 hectares des 830 hectares de la commune. Les vins produits sont essentiellement des vins blancs (6 800 hectolitres)[1]. Les vins rouges sont plus confidentiels (550 hectolitres)[1]. La production de vins rosés est infime (70 hectolitres)[1]. Sa production totale est de 7 420 hl. La vigne est élevée sur les pentes du village exposées sud ou sud-ouest. Il utilise le cépage jacquère pour le vin blanc ; les cépages gamay, pinot noir et mondeuse pour le vin rouge.

Géologie[modifier | modifier le code]

Lieux dits[modifier | modifier le code]

AOC Chignin blanc
  • Les Côtes
  • Chef-lieu
  • Le Villard
  • Tormery
  • Montlevin
  • Le Viviers
  • La Gare

Encépagement[modifier | modifier le code]

En blanc, le cépage principal est la jacquère B, avec en cépages accessoires l'aligoté B, l'altesse B, le chardonnay B, la mondeuse B et le veltliner rouge précoce Rs.

En rouge, les cépages principaux sont le gamay N, la mondeuse N et le pinot noir N, complétés avec les cépages accessoires que sont le cabernet franc N, le cabernet sauvignon N et persan N.

Terroir et vins[modifier | modifier le code]

« Les pentes d’éboulis calcaires du haut du vignoble accueillent principalement les cépages blancs, largement dominés par la jacquère. Les cépages noirs, la mondeuse, le gamay et le pinot noir, préférant les bas de pentes et les terroirs de marnes calcaires, qui rappellent ceux de la Vallée du Rhône[3]. ».

Types de vins, gastronomie et températures de service[modifier | modifier le code]

Fondue et chignin blanc

L'AOC donne des « rouges d’une belle tenue, à la robe pourpre, qui proposent une gamme aromatique séduisante de fruits rouges ou noirs, selon le cépage privilégié : framboise avec une finale sur la truffe pour la mondeuse ; cerise ou fraise pour le gamay ; mûre ou pruneau pour le pinot noir[3] ». Il est parfait pour accompagner la charcuterie savoyarde ainsi que les mets à base de viandes blanches, il se sert à 12 degrés.

Le chignin blanc, donne « des vins secs et légers, à la robe jaune brillant, délicatement fruités et à consommer jeune. Ils se distinguent au nez par de subtiles notes de noisettes et de pommes[3] ». Il s'accorde bien avec du poisson et se marie parfaitement avec la fondue savoyarde. Il se sert entre 8 et 10 degrés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert et Gaillard, Les vins de Savoie, Éd. Solar, 1991. (ISBN 2263017771)
  • André Combaz, Les vins des terroirs de Savoie, Éd. J.P. Taillandier, Suresnes, 1992. (ISBN 2876360950)