École hôtelière internationale Savoie-Léman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

École hôtelière Savoie-Léman
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Académie Grenoble
Coordonnées 46° 22′ 21″ nord, 6° 28′ 31″ est
Adresse 40 Boulevard Carnot
74203 Thonon-les-Bains
Site internet http://www.ecole-hoteliere-thonon.com
Cadre éducatif
Type Lycée polyvalent hôtelier
Proviseur Karim ZATAR
Population scolaire 645 (2015-2016)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Point carte.svg

L’école hôtelière Savoie-Léman est un établissement d’enseignement hôtelier, créé en 1912, à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie).

Historique[modifier | modifier le code]

Ville thermale du bord du lac Léman, Thonon-les-Bains accueille de nombreux touristes dans ses hôtels. Afin d'offrir une meilleure qualité et de formation, le sénateur-maire de la ville, Jules Mercier, avec le soutien de son conseil municipal, du député local Fernand David, et le Ministère du Commerce[1]. Un établissement public de coopération intercommunale est ainsi créé par décret en avril 1912 et ouvre ses portes en octobre. Il sera installé dans les locaux du collège de la ville.

L'établissement est le premier du genre en France et le troisième en Europe[2].

En 1935, il déménagera dans les locaux actuels au centre de la ville dans un bâtiment - école-hôtel - réalisé par l'architecte Louis Moynat, depuis 1927[3],[4]. Celui-ci se nomme «Hôtel Savoie et Léman », surnommé par les habitants le « Savoie-Léman »[5]. Ces nouveaux locaux adaptés accueilleront désormais un établissement scolaire et un hôtel d'application 3 étoiles. Il sera inauguré par le président de la République Albert Lebrun[6].

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel-école est réquisitionné, avec d'autres bâtiments de la ville, en février 1944 et transformé en prison par la milice française[5]. Au lendemain de la guerre, l'école rouvre. Un internat est associé à l'établissement.

En 1976, l'établissement devient une régie municipale jusqu'en 1991, où le Conseil régional de Rhône-Alpes en devienne le nouveau propriétaire avec le Ministère de l'Éducation.

Depuis 1960, l'école participe à la vente annuelle des Hospices de Beaune en assurant le service des banquets servis aux invités.

Depuis 1985, l'école organise un concours national complet de service restaurant ouvert aux élèves de terminale des Baccalauréats Professionnel et technologique. Ce concours portait le nom d'un ancien professeur résistant Armand Antonietti. En 2011, ce concours a été rebaptisé Trophée Thonon-Chateldon[7] en partenariat avec Neptune (filiale du groupe Castel).

L'établissement a été rénové entre 2003 et 2007[8].

Entre octobre 2011 et 2012, l'établissement fête son centenaire à l'occasion de nombreuses manifestations. Ainsi en novembre 2011, 30 élèves de l'établissement ont été conviés à l'organisation de la réception des maires de France par le Président de la République[9],[10].

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 5e sur 26 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 292e au niveau national[11]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[12].

Établissement[modifier | modifier le code]

Le lycée hôtelier Savoie-Léman rassemble deux restaurants d'application, une brasserie - l'Antonietti - et un restaurant gastronomique, ainsi qu'un hôtel 3 étoiles de 32 chambres[13],[14].

Formations[modifier | modifier le code]

  • CAP : pâtissier, services hôteliers
  • CAP : cuisine en formation continue (GRETA LAC)
  • Baccalauréat Professionnel : cuisine, service (section européenne anglais)
  • Baccalauréat technologique hôtellerie (sections européennes anglais et italien)
  • BTS responsable d’hébergement, hôtellerie restauration option A mercatique et gestion hôtelière et option B art de la table, art culinaire et du service
  • Licence professionnelle reprise et création d’entreprise hôtelière en formation initiale et en alternance (proposée par l'IAE de l'Université de Savoie)
  • Langues enseignées : Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Chinois et Russe.

Établissements partenaires à l'étranger  [modifier | modifier le code]

Pour chacune des langues étudiées, le lycée Savoie Léman a signé une convention avec une école hôtelière partenaire dans l'objectif de développer des stages et des échanges d'élèves, d'étudiants et de professeurs[15].

  • En Italie, l'école hôtelière de Chatillon dans le Val d'Aoste.
  • Au Royaume-Uni, Northampton College, dans les Midlands de l'Est
  • Au Mexique, l'ICUM à Puebla[16]
  • En Autriche, l'école hôtelière de Bad Ischl
  • En Russie, l'université du Baikal à Irkoutsk
  • En Chine, l'école Caoyang à Shanghai

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Quelques-uns des anciens élèves de l'établissement[17] :

  • Georges Blanc, un des grands chefs cuisiniers, restaurateurs et hôteliers français. Trois étoiles au Guide Michelin, 4 toques au Gault-Millau. Il est parrain de la promotion 2012.
  • Jean-Christophe Ansanay-Alex. Propriétaire de « L'auberge de l'Ile Barbe » (Deux étoiles au Guide Michelin).
  • Yann Caillère, Directeur général du groupe espagnol Parques Reunidos (ex-directeur général délégué chargé des opérations monde du Groupe Accor). Il est parrain de la promotion 2016.
  • Michel Morin, président du directoire de Léon de Bruxelles Il est parrain de la promotion 2013 et de la promotion 2005.
  • Laurent Derhé. Meilleur ouvrier de France Sommelier (2007), restaurateur, hôtelier, propriétaire de l'Auberge du Ru (Frontonas 38), de Comptoir et Dépendance (Frontonas) et de la société de conseil et vente de vins Sommeliers Passion.
  • Alain Béchis. Maître cuisinier de France, auteur d'ouvrages culinaires.
  • Laurent Duc, Président de la fédération française de l’hôtellerie (FFH)
  • Gilles Meillet, directeur des opérations et du développement international des casinos Barrière, parrain de la promotion 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait d'un article de l'Écho du Léman de 1913, in Marie-Thérèse Hermann, Le Chablais d'Autrefois, La Fontaine de Siloé, , 200 p. (ISBN 978-2-8420-6367-2), p. 92.
  2. Jacques Jouet, L'amour comme on l'apprend à l'École hôtelière (roman), Éditions P.O.L, , 447 p. (ISBN 978-2-8468-2159-9, lire en ligne).
  3. Article de Amélie Lecoyer, « Louis Moynat, un architecte moderne », paru dans l'édition du 7 juin 2012, du Messager
  4. « Ecole hôtelière Internationale Savoie-Léman », Ville Thonon,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Michel Germain, Histoire de la Milice et des forces du Maintien de l'ordre en Haute-Savoie 1940-1945 : La Guerre civile en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, (ISBN 978-2-8420-6041-1), p. 192
  6. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 377
  7. Trophée Thonon-Chateldon
  8. « Ecole Hôtelière Internationale Savoie - Léman », Haute Savoie Tourisme,‎ (lire en ligne)
  9. Emmanuel Rouxel, « Les élèves du lycée hôtelier au Palais de l’Élysée », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  10. « Le lycée hôtelier Savoie Léman de Thonon les Bains au palais de l’Elysée », AC Grenoble,‎ (lire en ligne)
  11. « Classement département et national du lycée », sur L'Express, (consulté le 24 mai 2015)
  12. « Méthodologie du classement 2015 des lycées français », sur L'Express, (consulté le 24 mai 2015)
  13. « Bienvenue au Lycée hôtelier Savoie Léman », Hotelier Savoie Leman Elycee Rhône Alpes,‎ (lire en ligne)
  14. « Feuilleton: A Thonon les bains, l'école a du prestige », France 3,‎ (lire en ligne)
  15. Article de Yvan Strelzyk, Dominique Duthel : « Pour tous nos élèves, il faut que le parcours à l'étranger soit naturel », paru dans l'édition du 23 octobre 2012, du Messager.
  16. http://www.icum.edu.mx/acerca-del-icum/Campus_Puebla_acerca.html
  17. Article de Emmanuel Rouxel, « La première école hôtelière de France, créée à Thonon en 1912 », paru dans l'édition du 29 mars 2012, du Messager.