Auguste Coutin (cuisinier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Auguste Coutin.
Auguste Coutin
Description de cette image, également commentée ci-après
Auguste, Joséphine, Jean et Joseph Coutin devant le « Café Joseph Coutin »[1].
Nom de naissance Auguste Louis Coutin
Naissance
Chambéry (Savoie)
Décès (à 28 ans)
océan Atlantique nord (Naufrage du Titanic)
Nationalité Français
Pays de résidence France
Profession
Activité principale
Ascendants
Joseph Coutin (1850-1916)
Joséphine Bugnard (1859-1930)
Conjoint
Ernestine Fournier (1882-1911)
Descendants
Robert Coutin (1904-1928)
Marcelle Coutin (1908-1914)

Auguste Louis Coutin est un cuisinier français né le à Chambéry et disparu lors du naufrage du Titanic dans la nuit du 14 au .

Après avoir travaillé dans des restaurants parisiens et londoniens, il exerce alors dans un premier temps sur le paquebot Olympic en 1911, puis sur le Titanic lors de son voyage inaugural dans l’Atlantique nord, mais il décède au cours de la catastrophe. À la suite du naufrage, son corps n’a jamais pu être retrouvé ni identifié.

Biographie[modifier | modifier le code]

La tombe de la famille Coutin au cimetière Charrière-Neuve de Chambéry-Bissy.

Auguste Louis Coutin est un cuisinier français né le à Chambéry. C’est le premier enfant de Joseph Coutin, restaurateur et propriétaire du Café Joseph Coutin[1] au 14, Rue Croix d’Or, et de Joséphine Bugnard.

Il apprend la cuisine au café de ses parents puis travaille dans des restaurants parisiens avant d’être engagé en 1904 par Luigi Gatti, chef italien propriétaire de deux restaurants à Londres. Le , il épouse Ernestine Fournier avec qui il a deux enfants : Robert, né le , et Marcelle, née le .

En , le paquebot Olympic est mis en service. Le restaurant « À la Carte » est géré par Luigi Gatti qui désigne Auguste comme cuisinier des entrées; mais, le , sa femme Ernestine décède[2]. Il envoie alors ses enfants à Chambéry où ses parents s’en occupent.

Lors de la mise en service du Titanic, sister-ship de l’Olympic et fleuron de la White Star Line, l’équipe du restaurant « À la carte » de l’Olympic est muté sur le nouveau paquebot; mais, le , ce dernier heurte un iceberg dans l’océan Atlantique nord et sombre en quelques heures. Auguste décède dans le naufrage, comme le reste de l’équipe de Luigi Gatti.

Son corps n’a jamais été retrouvé ou identifié. Sur la tombe familiale, il est inscrit « À la mémoire d’Auguste Coutin (1884-1912) / Décédé dans la catastrophe du Titanic ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b La brasserie « L’Impasse », située à l’emplacement du « Café Joseph Coutin », en août 2015.
  2. François Codet, Alain Dufief, Olivier Mendez et Franck Gavard-Perret, Les français du Titanic, Marines Éditions, , 240 p. (ISBN 978-2357430655), p. 22

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]