Charles Gir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Gir
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfant

Charles-Félix Girard, dit Charles Gir ou Ch. Gir, est un artiste peintre, sculpteur, dessinateur, affichiste et caricaturiste français, né le à Tours est mort le à Bordeaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le profil d'Yves Mirande croqué par Gir, sur un papier à en-tête de chez Maxim's. Paris, Bibliothèque nationale de France.
Le Gorille et la femme, au Casino de Paris (1925).

Charles Gir est un peintre et un caricaturiste très en vogue au moment de la Belle Époque et jusque dans les années 1920.

Il commence par se faire connaître grâce à des affiches de théâtre ; il illustre également plusieurs ouvrages littéraires, dont Chantecler, d'Edmond Rostand.

Il monte un atelier de productions graphiques regroupant des dessinateurs, l'« Atelier Charles Gir » à partir de 1900[1]. Il travailla pour L'Assiette au beurre, entre autres périodiques, et il est sans doute à l'origine du mensuel illustré Comica (1908-1909)[2].

Il est l'auteur des trois frises qui ornent le hall de l'immeuble Les Roches Noires à Trouville-sur-Mer, qui était un hôtel de luxe, et qui fut vendu par lots d'appartements après la Seconde Guerre mondiale.

Sculpteur possédant un atelier à Grisy-les-Plâtres, Charles Gir est l'auteur d'un Don Quichotte qu'il avait terminé avant de mourir en 1941, mais qui n'a pu être livré à son commanditaire, demeuré inconnu, et encore aujourd'hui, par les descendants de l'artiste. Il pourrait s'agir, sous toutes réserves, de la famille régnante d'Espagne d'avant la Guerre civile. Il en a été édité un bronze actuellement exposé à Cergy depuis 1978[3]. Gir signe également le monument commémoratif de Giacomo Meyerbeer à Spa, dans le parc de Sept Heures. Le musicien fit plusieurs séjours dans cette ville d'eaux très en vogue à l'époque

Son épouse était la comédienne Jeanne Fusier-Gir (1885-1973), qui joua beaucoup dans le répertoire de Sacha Guitry et dont la filmographie prolifique court de 1909 à 1966. Leur fils, François Gir (1920-2003), était un réalisateur de cinéma et de télévision.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BNF, en ligne.
  2. « Comica », in Dico Solo, 2004.
  3. Voir photos sur Cergirama, blog en ligne de la ville de Cergy.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]