Edmond Guiraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edmond Guiraud
Image dans Infobox.
Caricature d'Edmond Guiraud par Charles Gir (1922)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Archives conservées par
Œuvres principales
Le Poussin (1908)
Le Bonheur du jour (1923)

Edmond Guiraud, né le à Marseille et mort le (à 82 ans) à Roquedur (Gard), est un dramaturge et acteur français, originaire des Cévennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmond Guiraud est le fils unique de Paul Guiraud, originaire de Saint-Ambroix (Gard), écrivain, propriétaire du Café Peloux [1] à Nîmes, fondateur et rédacteur de l'hebdomadaire « littéraire et artistique » La Chronique mondaine.

Il entre au lycée de garçons de Nîmes en 1887[1] jusqu'en classe de rhétorique. Il poursuit en classe de philosophie au lycée Henri-IV à Paris.

Livret scolaire d'Edmond Guiraud, Nîmes
Bulletin scolaire d'Edmond Guiraud, lycée Henri-IV, 1895

Premier mariage: Caroline, Adélaïde, Françoise Acezat (1879-1938), le 4 avril 1907, à Paris 9e. Ils divorcent en mars 1919, elle épousera Victor Margueritte le 17 juin 1921.
Deuxième mariage: Alice (dite Hélène) Solinski (1875-1946), le 17 juillet 1919, à Ivry-sur-Seine
Troisième, et dernier mariage: Jeanette (dite Janine) Press (1907-2007)

Il a vécu de nombreuses années à Roquedur dans le Gard dont sa mère, Albertine Séverac, était originaire.

Il a eu une carrière d'auteur dramatique, avec un succès certain jusqu'aux années 30. Il a été sous-secrétaire d'Etat aux Beaux-Arts, et conservateur du Musée d'Ennery.

Officier de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre 14-18.

Il joua dans deux films de Jean Gehret, sur des textes de André Chamson tournés en Cévennes en 1949.

Janine Press, sa dernière épouse, a offert au Musée Cévenol du Vigan les archives de son mari afin de constituer un fonds Edmond Guiraud[2]. Elle a été comédienne et speakerine radio.

Edmond Guiraud est inhumé au cimetière protestant de Nîmes.

Edmond Guiraud par Henri Manuel
Buste d'Edmond Guiraud par Marius Cladel (école Rodin)

Théâtre[modifier | modifier le code]

en préparation

  • Le Manteau de Noë, 4 actes
  • Ardeurs, 3 actes
  • La Douceur de vivre, 4 actes
  • Basile 1936, 4 actes

Opéra[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Garbit, « Potaches et labadens ou la classe intemporelle - Le Lycée de Nîmes (1ère diffusion : 13/02/1955 Chaîne Nationale) », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Fonds Edmond Guiraud, Musée Cévenol, Le Vigan
  3. Comoedia du 5 novembre 1907
  4. (it) Terenzio Sacchi Lodispoto, « Ottorino Respighi - Marie Victoire, opera lirica in 4 atti e 5 quadri, P 100 », sur www.flaminioonline.it (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Guiraud », dans Dictionnaire biographique du Gard, Paris, Flammarion, coll. « Dictionnaires biographiques départementaux » (no 45), (BNF 35031733), p. 317.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :