Amanda Coetzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coetzer.

Amanda Coetzer
Image illustrative de l’article Amanda Coetzer
Carrière professionnelle
1988 – 2004
Nationalité Drapeau : Afrique du Sud Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Naissance (48 ans)
Hoopstad
Taille 1,58 m (5 2)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 5 594 821 $
Palmarès
En simple
Titres 9
Finales perdues 12
Meilleur classement 3e (03/11/1997)
En double
Titres 9
Finales perdues 14
Meilleur classement 15e (27/09/1993)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 1/8 1/4
Double 1/4 1/2 1/8 F (1)
Mixte 1/8 1/4 1/4 1/8
Titres par équipe nationale
Hopman Cup 1 (2000)

Amanda Coetzer (née le à Hoopstad) est une joueuse de tennis sud-africaine, professionnelle entre 1988 et 2004.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Devenue professionnelle en 1988, Amanda Coetzer intègre le top 20 du classement mondial WTA en 1992 qu'elle ne quitte quasiment plus pendant dix ans. Bien que dotée d'un tout petit gabarit (158 cm pour 54 kg), elle se bâtit peu à peu une solide réputation de bagarreuse en battant régulièrement des joueuses mieux classées qu'elle.

Elle gagne son premier titre important en 1993 à l'occasion du Tournoi de Melbourne, avant de s'imposer à nouveau la même année aux Internationaux du Japon. En 1995, à l'Open du Canada, elle élimine trois joueuses du top 5 : Steffi Graf (numéro un)[1], Jana Novotná (numéro 4) et Mary Pierce (numéro 5), avant de s'incliner en finale face à la revenante Monica Seles.

En 1996 à l'Open d'Australie, elle devient la troisième joueuse sud-africaine de l'ère open à atteindre les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem, après Annette Van Zyl (en 1968 à Roland Garros) et Yvonne Vermaak (en 1983 à Wimbledon).

1997 s'avère la meilleure saison de la carrière d'Amanda Coetzer. Elle joue d'abord les demi-finales de l'Open d'Australie pour la 2e fois consécutive, en éliminant la numéro un mondiale Steffi Graf au 4e tour. Elle bat encore Graf à Berlin (un seul jeu concédé en 56 minutes), puis une 3e fois à Roland-Garros en quarts de finale. Elle est, de fait, l'une des six joueuses à avoir triomphé de Steffi Graf trois fois au cours de la même saison et la seule, avec Martina Navrátilová en 1987, à l'avoir battue plus d'une fois la même année en Grand Chelem. À Leipzig, Coetzer sort Martina Hingis, devenue entretemps la nouvelle numéro un. Elle décroche cette année-là deux titres en simple, à Budapest et Luxembourg, concluant sa saison au 4e rang mondial.

Durant sa carrière, Amanda Coetzer a remporté neuf tournois WTA en simple (le principal à Hilton Head en 1998) et neuf autres en double dames. Elle a participé à sept éditions de la Fed Cup et représenté son pays dans trois Olympiades (Barcelone, Atlanta, Sydney). En 2000, elle a enfin gagné la Coupe Hopman aux côtés de son compatriote Wayne Ferreira.

Elle a quitté le circuit professionnel en 2004. Elle est 'épouse du milliardaire israélien Arnon Milchan.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Infligeant à l'Allemande l'une de ses deux seules défaites de la saison ; la seconde étant l'œuvre de Mariaan de Swardt au tournoi de Brighton
  2. a et b Épreuve ITF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]