Al-Mas'ûdî

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Al Masû'dî)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Al Masû'dî
Al Masudi's Map of the World.JPG

Le monde vu par al-Mas'udi

Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Al-Mas'ûdî (arabe : علی بن حسین مسعودی Abū al-Ḥasan 'Alī ibn al-Ḥusayn ibn 'Alī al-Mas'ūdī), né à Bagdad à la fin du IXe siècle, mort à Fostat en septembre 956, est un encyclopédiste et polygraphe arabe, à l'apogée de l'islam classique. Ses Murūj adh-dhahab wa-ma'ādin al-jawhar ou Prairies d'or et mines de pierres précieuses resteront jusqu'au milieu du XVe siècle le manuel de référence des géographes et des historiens de langue arabe ou persane.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il disait descendre de 'Abdūllah ibn Mas'ūd, compagnon du prophète Mahomet, et appartenait à la branche chi'ite de l'islam. Il est également classé par certains auteurs parmi les mutazilites. Il entreprit dès sa jeunesse de grands voyages : en Perse, puis en Inde vers 915 ; ensuite, sur les rives de l'Océan Indien, à Ceylan, dans le sud de l'Arabie, sur la côte orientale de l'Afrique jusqu'à Zanzibar ; également autour de la Mer Caspienne, en Palestine (il se trouvait à Tibériade en 926), en Syrie du nord (il séjourna à Antioche). En 943, il était à Bassora. En 945, il séjournait à Damas. En 955, il se trouvait à Fostat où il rédigeait le Livre de l'avertissement. Selon l'historien Ibn Taghribirdi, il y mourut l'année suivante à un âge peu avancé. On ignore le motif précis de tous ses voyages et la manière dont ils furent financés.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En rapprochant la préface des Prairies d'or et certains passages du Livre de l'avertissement, on peut retrouver les titres de vingt-trois ouvrages qu'il composa. Le principal était une Histoire universelle (Akhbār az-zamān), qu'il entreprit en 943, sorte de vaste encyclopédie historico-géographique en trente livres. Ensuite il écrivit un Livre moyen (Kitāb al-awsat), complément du précédent, qui est un récit chronologique des événements de l'histoire humaine depuis la création du monde. Les Prairies d'or sont un abrégé en cent trente-deux chapitres de la matière contenue dans les deux compositions précédentes. Le Livre de l'avertissement et de la révision, son dernier ouvrage, en est un autre résumé bien plus mince (un cinquième environ), mais avec des compléments et perfectionnements sur certains points. Ces abrègements étaient destinés à faciliter la diffusion du contenu des deux premiers ouvrages.

Parmi les autres titres qu'il donne, on peut relever : le Livre de l'exposition des principes de la religion, le Discours sur les bases des croyances, le Livre du secret de la vie, l'Arrangement des preuves touchant les principes de la religion, le Livre des réflexions sur la qualité d'imam, le Livre de la sincérité, le Livre des diverses sortes de connaissance, le Mémorial. Il mentionne aussi plusieurs traités sur les sciences (physique, astronomie...) ou disciplines occultes (divination), et des écrits sur la politique et l'organisation des États. Tout cela est perdu.

Ce qui subsiste principalement, ce sont les Prairies d'or et mines de pierres précieuses (Murūj adh-dhahab wa-ma'ādin al-jawhar), ouvrage très répandu dans les siècles suivants, conservé dans de nombreux manuscrits, et le Livre de l'avertissement et de la révision (Kitāb at-tanbīh wa-l-ashrāf).

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Livre de l'avertissement : texte arabe édité par Michael Jan de Goeje dans sa Bibliotheca Geographorum Arabicorum (vol. 7-8, Leyde, E. J. Brill, 1894). D'autre part, la Société asiatique en a confié une traduction française à Bernard Carra de Vaux (Paris, Imprimerie nationale, 1896).
  • Abrégé des Merveilles : traduit en français par l"abbé Carra de Vaux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) Dmitri Mikoulski, La culture arabo-musulmane dans l'œuvre d'Al-Massoudi: Prairie d'or et mines de pierre précieuses., Moscou: éd. Восточная литература (Littérature orientale), 2006. — 175 pages. — (Travaux de l'Institut des études orientales pratiques, tome II). — ISBN 5-02-018536-1.
  • (en) Tarif Khalidi, Islamic Historiography : The Histories of Mas'udi, Albany, State University of New York Press, 1975.
  • (en) Ahmad Shboul, Al Mas'udi and His World : A Muslim Humanist and His Interest in Non-Muslims, Londres, Ithaca Press, 1979.

Liens externes[modifier | modifier le code]