Tibériade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tibériade
(he) טבריה
Blason de Tibériade
Héraldique
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District nord
Maire Zohar Oved
Démographie
Population 40 000 hab. (2006)
Densité 3 748 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 47′ 20″ N 35° 31′ 20″ E / 32.788897, 35.5223 ()32° 47′ 20″ Nord 35° 31′ 20″ Est / 32.788897, 35.5223 ()  
Superficie 1 067,1 ha = 10,671 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Tibériade

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Tibériade
Liens
Site web http://www.tiberias.muni.il

Tibériade [en hébreu טבריה (Tverya), en arabe طبرية (Tabarīya), en latin Tiberias, en grec ancien Τιβεριάς (Tiberias)], est la capitale de la Galilée, dans le nord d'Israël. C'est une ville historique et touristique réputée. La cité antique est située dans la partie sud de l'agglomération d'aujourd'hui.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bâtie sur la rive ouest du lac de Tibériade, c'est aujourd'hui une station balnéaire de 40 000 habitants, réputée pour ses sources chaudes et à effets thérapeutiques, où il pleut moins de 50 jours par an et où il fait en moyenne 20 degrés en hiver.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construite en 21 après J.-C. par Hérode Antipas, un fils d'Hérode le Grand, la ville doit son nom à l'Empereur Tibère. Après la destruction du Temple de Jérusalem, le foyer de la vie spirituelle juive se transporte vers le nord et Tibériade devient la capitale d'Israël et le centre des études rabbiniques. La ville est aussi un ancien évêché.

La ville est prospère jusqu'au XIe siècle, puis pâlit à l'époque des Croisés.

Article détaillé : Bataille de Hattin.

Le rabbin Moïse Maïmonide y est enterré, aux côtés de son père Maïmon ben Yossef HaDayan.

Tibériade sera ensuite remise aux Juifs, à Joseph Nasi, le Comte d'Andros et Duc de Naxos, et Doña Gracia Nasi, par Soliman le Magnifique. Après la mort de Joseph en 1579, le marrane Alvaro Mendes, redevenu en 1585 à Istanbul Salomon ben Yaïsh, obtient cette concession avec le titre de duc de Mytilène, et tente de la faire vivre avec l'aide de l'Angleterre, mais la ville déclinera jusqu'au XVIIIe siècle[1].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'expulsion Des Juifs de Provence Et de L'Europe Méditerranéenne (XVe-XVIe Siècles), Danièle Iancu, 2005