Yaqout al-Rumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yaqout al-Rumi
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Al Khaisaran cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
ياقوت بن عبد الله الحَمَوي الروميVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnoms
أبو عبد الله, شهاب الدين, أبو الدُّرVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Statut
Affranchi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Maîtres
Yaʿīš Ibn-ʿAlī Ibn-Yaʿīš (d), ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn al- ʿUkbarī (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Mu'jam Al-Buldan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yaqout ibn Abdullah al-Rumi al-Hamawi ou Yāqūt ibn ʿAbd Allâh al-Rūmī[1] (en arabe : يقوت بن عبد اللّه الرومي), dit Yaqout al-Rumi ou Yaqout al-Hamaoui ou Yakout, né en 1179 et décédé en 1229, est un biographe, encyclopédiste et un géographe syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le nom « al-Roumi » (Du pays des Roums, c'est-à-dire des Romains) est une référence à sa parenté grecque tandis qu'« al-Hamawi » (parfois écrit « al-Hamaoui ») signifie qu'il est originaire de Hama (Syrie) et que « ibn Abdoullah » signifie que son père s'appelait Abdoullah.

Il reçoit de son maître, un marchand de Bagdad, une éducation complète. Yaqout consacre une grande partie de sa vie à ses voyages en Arabie, en Syrie, en Égypte et au Khorassan, en particulier à Merv, où il séjourne peu de temps avant l'invasion mongole.

Il acquiert une grande renommée pour ses écrits encyclopédiques dédiés au monde musulman. Ses œuvres principales sont le Mu`jam al-`Udabâ (Dictionnaire des gens instruits), écrit en 1226, ainsi que le Kitab mu`jam al-buldan (Livre des Pays) commencé en 1224 et achevé en 1228. Dans ce dernier ouvrage, ordonné par toponymes, il fait une analyse très documentée pour l'époque sur les plans historique et sociologique.

Il rédige également le al-Mushtarak wadh`a wa al-Muftaraq Sa`qa (المشترک وضعا و المفترق صعقا) dont une version est imprimée en 1845 par Ferdinand Wüstenfeld.

Il serait mort en 623 ou 624 de l'Hégire à Alep où il s'était installé, puis enterré à Bagdad[2],[3].

L'œuvre de Yaqout influencera ses successeurs et en particulier Al-Qazwini qui s'inspirera du Livre des pays pour rédiger sa propre géographie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Forme adopté par la BnF.
  2. (ar) البداية والنهاية - المؤرخ ابن كثير - 13/116 - (وفيهِ ذكر ان ياقوت الحموي المتوفي في شهر رجب من عام 623هـ).
  3. (ar) أعيان الزمان وجيران النعمان في مقبرة الخيزران - وليد الأعظمي - مكتبة الرقيم - بغداد 2001م - صفحة 73، 74 - (وفيهِ ذكر ان اسمه مهذب الدين ياقوت بن عبد الله الرومي المتوفي في جمادي الأولى من عام 622هـ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]