Aéroport de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LGG.

Aéroport de Liège
Liege Airport
Aéroport de Liège-Bierset
Aéroport de Bierset.
Aéroport de Bierset.
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Ville Blason de Liège Liège
Coordonnées 50° 38′ 11″ nord, 5° 26′ 34″ est
Superficie 400 ha
Altitude 201 m (659 ft)

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
LGG
LGG
Pistes
Direction Longueur Surface
04R/22L 3 690 m (12 106 ft) Asphalte
04L/22R 2 340 m (7 677 ft) Béton/Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA LGG
Code OACI EBLG
Nom cartographique LIEGE
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Liège Airport s.a., Service Public de Wallonie
Site web gestionnaire Consulter
Site web aéroport Consulter

L’aéroport de Liège, ou aéroport de Bierset, (code AITA : LGG • code OACI : EBLG), est un aéroport belge situé à Grâce-Hollogne près de Liège dans la Région wallonne. Au terme de l'année 2018, l'aéroport de Liège est le septième plus grand aéroport européen pour le transport aérien des marchandises. Plus de 870.000 tonnes de marchandises ont transité par Liege Airport en 2018.

L'aéroport de Liège assure également quelques destinations touristiques pour le trafic des passagers (14 destinations en 2018). En 2018, il se classait à la cinquième place des aéroports les plus fréquentés de Belgique, derrière ceux de Bruxelles-National, Charleroi Bruxelles-Sud, Ostende-Bruges et Anvers.

Le choix de l'aéroport pour accueillir la future plateforme logistique d'Alibaba Group en Europe est confirmé fin 2018[1].

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Il est situé au nord-ouest de la ville de Liège, à Bierset, dans la commune de Grâce-Hollogne, le long de l'autoroute de Wallonie, à proximité immédiate d'un nœud autoroutier important (E42 Lille/Francfort-sur-le-Main, E25 Rotterdam/Luxembourg, E40 Bruxelles/Cologne et E313 Anvers/Liège).

Liège est située au centre du quadrilatère d’or Paris - Amsterdam - Francfort - Luxembourg qui traite 75 % du fret aérien européen, 100 % si on ajoute Londres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier aéroport de Liège fut dès le début du XXe siècle le champ d'aviation d'Ans (où il a notamment donné son nom à une rue de la localité, sur la plaine entre Ans et Rocourt), équipé d'une piste de gazon. Il fut notamment utilisé par les forces d'occupation allemandes pendant la Première Guerre mondiale. Ceux-ci jugeant rapidement le site inapproprié, ils installent dès fin 1914 un autre champ d'aviation sur le site de Bierset. Le champ d'aviation d'Ans fut définitivement abandonné en 1930 au profit du site de Bierset, quand, à l'occasion de l'exposition internationale de Liège[2], une aérogare civile fut installée sur le site de la base aérienne de Bierset de la Force Aérienne Belge. Celle-ci partagea un temps ses pistes avec l'aéroport de Liège avant de fermer en 2010.

Depuis , l'aéroport de Liège est le centre européen de TNT Airways, plate-forme de tri avec son propre terminal de fret. L'activité de TNT se concentre principalement la nuit, avec une majorité des vols entre 1h et 6h du matin. L'arrivée des vols de nuit depuis 1998 cause des nuisances importantes pour de nombreux riverains. Des actions en justice ont été entamées. La Région wallonne a cependant financé de nombreux travaux d'isolation pour les habitations les plus exposées au bruit. En juin 2017 la Cour d'Appel de Bruxelles condamne Liege Airport à indemniser les riverains ; la facture pour la Région wallonne pourrait atteindre un montant de 60 millions d'euros[3]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Terminal[modifier | modifier le code]

Un nouveau terminal passagers a été inauguré le . D'une capacité annuelle d'un million de passagers, il comporte 12 comptoirs check-in et 4 salles d'embarquement. Ce projet a bénéficié du support technique des Aéroports de Paris. Au niveau des avions, 4 Boeing 737 peuvent être traités simultanément et décoller en une heure.

Pistes[modifier | modifier le code]

L’aéroport dispose de 2 pistes parallèles de décollage et d'atterrissage. L’une est longue de 3 690 mètres, l’autre de 2 340 mètres.

Tour de contrôle[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, l'aéroport de Liège est équipé d'une nouvelle tour de contrôle.

Infrastructures diverses[modifier | modifier le code]

L'hôtel « Park Inn » (The Rezidor Hotel group comme Radisson SAS) de 100 chambres a ouvert en à quelques mètres du terminal passager.

  • 1 600 m2 de bureaux à louer.
  • L'aéroport a une capacité de stockage de kérosène de 6 millions de litres.
  • L'aéroport de Liège peut accueillir les appareils cargo de tout tonnage, y compris le Boeing 747 cargo. Effectif depuis , l'allongement de la piste principale permet le décollage de tous les gros porteurs à pleine charge et l'atterrissage de l'Airbus A380 cargo.
  • L'aéroport dispose de 4 nouveaux parkings avions pour Boeing 747 au nord des pistes depuis ainsi que 6 autres opérationnels depuis .
  • L'aéroport dispose de l'ILS cat. III, ce qui permet des atterrissages et décollages sous n'importe quelles conditions climatiques. L'aéroport accueille régulièrement les vols de l'Aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud ou de l'aéroport de Maastricht-Aachen (Maastricht) lorsqu'il y a du brouillard.
  • Il est relié au réseau d'oléoducs en Centre-Europe de l’OTAN.[4]
  • Accessibilité permanente 24h/7j avec contrôle aérien, douanes, services vétérinaires et installations de stockage pour biens périssables.
  • L'aéroport dispose de 2 bureaux de promotion des activités de l'aéroport de Liège, l'un est opérationnel à Hong Kong depuis 3 ans et le second sera bientôt opérationnel au Moyen-Orient (il est dénommé Royal Enterprise). Ces bureaux visent à attirer de nombreuses compagnies cargo sur le tarmac liégeois.

Projets[modifier | modifier le code]

  • Extension de la cargocity en zone Nord :
    • alimentation en fuel par un réseau souterrain relié directement au pipeline principal ;
    • construction d'un hall de traitement de fret d'une superficie de 12 500 m2 et de 900 m2 de surface de bureaux ;
    • construction d’un nouveau bâtiment de bureaux d’une superficie de 1 000 m2 proche de l’entrée de la zone.
  • Aux abords du terminal passagers, construction d’un nouveau bâtiment de bureaux de 4 500 m2 en continuité par rapport au centre d’affaires formé par les deux bâtiments actuels. Ce bâtiment accueillera les services de l'aéroport de Liège mais offrira également des espaces pour les besoins d’entreprises désireuses de s’implanter sur le site (opérationnel en ).
  • Optimisation du flux des voyageurs dans le terminal passagers et création de deux nouvelles salles d’embarquement.
  • En 2008, la SNCB et le groupe Euro Carex confirment l'implantation future d'une gare TGV affectée au transport de fret, et liée aux zonings de l'aéroport (les premières étaient liaison annoncées pour fin 2017; le projet est cependant actuellement suspendu et lié au dénouement du Brexit[5]).
  • Liège Airport prévoit d’investir 50 millions d’euros en 2018. Quatre nouvelles positions de parkings avions pour gros-porteurs seront construites pour un montant de 30 millions d’euros, tandis que 20 000 m2 de halls cargo supplémentaires seront aménagés (20 millions d’euros)[6].
  • Construction d'une nouvelle route permettant de contourner l'aéroport par le nord et d'éviter l'échangeur de Loncin[7].

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Compagnies passagers[modifier | modifier le code]

Au 18 novembre 2017, l'aéroport desssert les destinations suivantes.


CompagniesDestinations
Drapeau de la Belgique TUI fly Belgium En saison :

Compagnies fret[modifier | modifier le code]

Statistiques d'opération[modifier | modifier le code]

Mouvements d'aéronefs[modifier | modifier le code]

Nombre de mouvements par année[8]

Année Mouvements Évolution
2010
2011
2012 45 269
2013 41 037 en diminution 9,35 %
2014 42 139 en augmentation 2,69 %
2015 41 039 en diminution 2,61 %
2016 37 988 en diminution 7,43 %
2017 37 199 en diminution 2,08 %
2018 38 808 en augmentation 4,33 %
2019

Activité cargo[modifier | modifier le code]

L'aéroport est classé au top 50 mondial, 8e position européenne pour le transport aérien des marchandises fin 2016.

L'aéroport de Liège est le centre mondial de ASL Airlines Belgium et le centre européen pour CAL Cargo Airlines, El Al Cargo, Ethiopian Cargo et Western Global Airlines.

Tonnages de fret par année[8]

Année Fret Évolution
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998 163 807
1999 207 629 en augmentation 26,75 %
Année Fret Évolution
2000 270 307 en augmentation 30,19 %
2001 273 217 en augmentation 1,08 %
2002 326 877 en augmentation 19,64 %
2003 374 159 en augmentation 14,46 %
2004 383 837 en augmentation 2,59 %
2005 325 712 en diminution 15,14 %
2006 406 525 en augmentation 24,81 %
2007 489 870 en augmentation 20,50 %
2008 518 750 en augmentation 5,90 %
2009 482 121 en diminution 7,06 %
Année Fret Évolution
2010 639 434 en augmentation 32,63 %
2011 674 469 en augmentation 5,48 %
2012 577 225 en diminution 14,42 %
2013 561 160 en diminution 2,78 %
2014 590 811 en augmentation 5,28 %
2015 651 001 en augmentation 10,19 %
2016 660 643 en augmentation 1,48 %
2017 716 894 en augmentation 8,51 %
2018 871 595 en augmentation 21,58 %
2019

Activité passagers[modifier | modifier le code]

Trafic passagers par année[8]

Année Passagers Évolution
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998 172 938
1999 212 794 en augmentation 23,05 %
Année Passagers Évolution
2000 200 263 en diminution 5,89 %
2001 206 798 en augmentation 3,26 %
2002 165 940 en diminution 19,76 %
2003 174 159 en augmentation 4,95 %
2004 206 906 en augmentation 18,80 %
2005 239 389 en augmentation 15,70 %
2006 307 489 en augmentation 28,45 %
2007 332 848 en augmentation 8,25 %
2008 400 281 en augmentation 20,26 %
2009 356 782 en diminution 10,87 %
Année Passagers Évolution
2010 299 043 en diminution 16,18 %
2011 309 206 en augmentation 3,40 %
2012 303 524 en diminution 1,84 %
2013 299 263 en diminution 1,40 %
2014 302 667 en augmentation 1,14 %
2015 299 427 en diminution 1,07 %
2016 382 619 en augmentation 27,78 %
2017 192 381 en diminution 49,60 %
2018 171 028 en diminution 11,10 %
2019

En termes d'emplois, l'aéroport de Liège représente 10 000 emplois (directs et indirects).

Accès terrestre[modifier | modifier le code]

En voiture[modifier | modifier le code]

L'aéroport est situé le long de l'autoroute E42/A15. Le terminal passagers, l'hôtel « Park Inn » et les autres infrastructures sises au Sud des pistes sont accessibles par la sortie 3 « Liège Aéroport ». La nouvelle zone cargo « Flexport », au Nord des pistes, est quant à elle accessible depuis la sortie 4 « Flémalle ».

Voisin de l'aéroport, l'échangeur de Grâce-Hollogne connecte les autoroutes E42/A15 et A604. La première sortie de l'A604 (« Bierset ») débouche sur l'aéroport, tandis que l'autoroute dessert l'Ouest de l'agglomération liégeoise, jusque Seraing.

Enfin, l'aéroport est à proximité de l'échangeur de Loncin, carrefour entre les autoroutes E40/A3 (BruxellesAix-la-Chapelle), E42/A15 (LiègeNamurCharleroi) et E25/A602 (Liège – Luxembourg).

Parkings[modifier | modifier le code]

L'aéroport est doté de 3 parkings. Le parking 3 n'est accessible qu'en période estivale.

En bus[modifier | modifier le code]

L'arrêt de bus « Bierset Liège-Airport » est desservi par 3 lignes du TEC Liège-Verviers :

  • la ligne 57[9] relie l'aérogare et d'autres bâtiments environnants directement à la gare internationale de Liège-Guillemins (ne circule qu'en semaine).
  • la ligne 85 rejoint d'un côté la Place St-Lambert à Liège, et de l'autre Huy Rive Droite une fois par jour (uniquement en semaine).
  • la ligne 53[10], dont l'arrêt est excentré par rapport à l'aérogare, rejoint d'un côté la place Saint-Lambert à Liège, et de l'autre la gare routière de Jemeppe-sur-Meuse (circule tous les jours).

Actionnariat[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Liège est une société anonyme de droit privé. Son capital de 15 000 000 € est aujourd’hui détenu à 50 % par ECETIA PARTICIPATIONS SA (Intercommunale + Dexia + Ethias), à 25 % par la SOWAER (Société wallonne des Aéroports régionaux) et à 25 % par ADPm (Aéroports de Paris Management), filiale de ADP (Aéroports de Paris).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alibaba à Liège, c'est fait! - La Libre Belgique, le
  2. Binet, Dubuisson et Modolo 2015, p. 16.
  3. Philippe Lawson, « Indemniser les riverains de Liege Airport coûterait 60 millions », L'Écho,‎ (lire en ligne, consulté le 4 septembre 2017).
  4. (en) « Central Europe Pipeline System » [PDF], sur http://www.damila.dk/, (consulté le 24 mai 2018).
  5. Le TGV Fret de Liege Airport est au point mort - todayinliege.be, le
  6. « Liège Airport investit 50 millions d’euros pour le cargo en 2018 », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 27 décembre 2017)
  7. Une nouvelle route à Bierset pour contourner l'échangeur de Loncin - RTBF, le
  8. a b et c « Données statistiques des aéroports », sur SPF Mobilité (consulté le 1er février 2019)
  9. horaire
  10. horaire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Véronique Binet, Évelyne Dubuisson, Michaël Modolo et Valérie Putzeys, « Les Aéroports régionaux », Vivre la Wallonie,‎ , p. 14-24 (ISSN 2031-6429, lire en ligne, consulté le 8 septembre 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]