1995 en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de l’Italie


Cette page concerne l'année 1995 du calendrier grégorien en Italie.

Chronologie de l'Europe

1993 par pays en Europe - 1994 par pays en Europe - 1995 par pays en Europe - 1996 par pays en Europe - 1997 par pays en Europe
1993 en Europe - 1994 en Europe - 1995 en Europe - 1996 en Europe - 1997 en Europe

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 17 janvier : gouvernement Dini en Italie.
  • février : l’aggravation de la situation économique conduit le gouvernement a adopter de nouvelles mesures d'austérité d'un montant de 1,1 % du PIB.
  • 6 mars : Romano Prodi, « il professore », économiste de l’université de Bologne et ancien membre de DC, lance l’idée d’une coalition de centre gauche baptisée L'Olivier, conçu comme une machine de guerre contre Berlusconi[1].
  • 8 mai : Lamberto Dini prend à bras le corps le problème des retraites pour réduire le déficit public. Le gouvernement Dini parvient à un accord avec les syndicats sur la question des retraites.
    • L'âge de départ à la retraite est flexibilisé de 57 à 65 ans en fonction de la pénibilité et la durée de cotisation portée progressivement à 40 ans.
    • La pension est calculée au niveau des contributions aux caisses de retraites (cotisations, capitalisation, espérance de vie) et est indexée sur l'inflation.
    • Les cotisations sociales sont majorées de 20 %.
    • Les cotisations à des caisses privées sont favorisées par des incitations fiscales.

Economie & société[modifier | modifier le code]

  • 57,7 millions d’habitants. La population stagne depuis 1982. Le déficit public atteint 7,6 % du PIB. 5,5 % d’inflation. 12 % des actifs au chômage.
  • La crise économique met un coup d'arrêt au processus de rigueur budgétaire entrepris depuis 1992. Les recettes publiques sont réduites de 2 % et l'excédent primaire tombe à 1,5 % du PIB.
  • Le nombre de retraité est supérieur au nombre d’actif. Une quantité considérable de faux retraités travaillent au noir et 30 000 pensions sont versées à des personnes décédées. Au total 15,4 % du PIB est engloutit dans les pensions de retraites;
  • Les rapports officiels épinglent également de nombreux abus qui grèvent le budget : deux mois de vacance annuel pour les fonctionnaires, une fraude fiscale démesurée, 3 millions de fausses pensions d’invalidité versées.
  • la dette se stabilise à 125 % du PIB.

Culture[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films italiens sortis en 1995[modifier | modifier le code]

  • x

Autres films sortis en Italie en 1995[modifier | modifier le code]

Mostra de Venise[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Livres parus en 1995[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Décès en 1995[modifier | modifier le code]

  • x

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux
Articles sur l'année 1995 en Italie


L'année sportive 1995 en Italie

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]