Pino Rauti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pino Rauti
Illustration.
Pino Rauti (au premier plan à droite) en 1969.
Fonctions
Député européen

(4 ans, 11 mois et 24 jours)
Élection 12 juin 1994
Réélection 13 juin 1999
Législature 4e et 5e
Groupe politique NI
Membre de la Chambre des députés

(19 ans, 10 mois et 28 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Cardinale (Royaume d'Italie)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Rome (Italie)
Nationalité italienne
Parti politique MSI

Giuseppe Umberto Rauti dit Pino Rauti, né le à Cardinale en Italie et mort le à Rome[1], est un homme politique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

À dix-sept ans, il combat parmi les volontaires de la République sociale italienne fondée par Mussolini fin 1943. Il rallie le Mouvement social italien (MSI), formation d'extrême droite née de la nostalgie du fascisme après 1946. En 1956, il fonde le cercle de réflexion Centro Studi Ordine Nuovo.

Vice-secrétaire général, à partir de 1979, du MSI, Pino Rauti en est le dirigeant du XVIe congrès du MSI réuni à Rimini en janvier 1990 à sa démission à l'été 1991, ayant brièvement supplanté Gianfranco Fini. Admirateur inconditionnel de Benito Mussolini, Rauti quitte le MSI (rebaptisé Alliance nationale) à la suite du recentrage du parti effectué à partir de 1995 par Fini, et fonde son propre parti, le Mouvement social – Flamme tricolore. Aux élections européennes de 1999, Pino Rauti est élu député européen. En 2004, des adhérents du MSI-Fiamma Tricolore présentent un recours contre la réélection de Pino Rauti à la tête du parti, et obtiennent gain de cause devant le tribunal de Rome. Rauti quitte alors le parti et en fonde un nouveau, le « Movimento Idea Sociale ». Ce mouvement obtient seulement 46 827 voix (0,14 %) aux élections européennes de juin 2004.

Pino Rauti dirige entre 1978 et 1982 la revue Linea, bimensuel aux options proches de la « Révolution conservatrice », mêlant les travaux et publications de la Nouvelle Droite (en particulier sur Julius Evola).

Sa fille Isabelle épousa le maire de Rome, Gianni Alemanno.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (it) Domenico Naso, « Morto Pino Rauti, ex segretario del Msi e fondatore di Ordine Nuovo », Il Fatto Quotidiano,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]