Giorgio La Malfa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giorgio La Malfa
Giorgio La Malfa.jpg

Giorgio La Malfa

Fonctions
Député européen
Député de la République italienne
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieux de travail
Activités
Autres informations
Parti politique

Giorgio La Malfa (né le à Milan) est un homme politique italien, fils d'Ugo La Malfa, ancien président du Parti républicain italien et ministre du gouvernement Silvio Berlusconi III, chargé des Affaires européennes. Le 8 juin 2011, il est exclu du PRI pour avoir voté la défiance en décembre 2010 au gouvernement Berlusconi et avoir notamment déclaré : « si le Parti veut se suicider en même temps que Berlusconi, il est libre de le faire, mais moi, décidément, je ne le suivrai pas. Je n'ai pas l'intention de rester dans cette sorte de fin de règne. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en droit et économie politique, professeur universitaire.

XIVe législature : Élu à la proportionnelle dans la XIe circonscription (Émilie-Romagne), sur une liste de Forza Italia, proclamé élu le . Déjà élu député lors des législatures : VI, VII, VIII, IX, X, XI, XIII.

Inscrit aux groupes parlementaires :

  • Mixte (aucun sous-groupe) du au  ;
  • Mixte (libéraux-démocrates, républicains et Nouveau PSI) depuis le .
  • Peuple de la liberté à partir de mai 2008 (réélu député)
  • en mars 2007, à la suite de la constitution au sein des non-inscrits de la composante Républicains, Libéraux, Réformateurs, il devient vice-président des Non-Inscrits ;
  • le , il quitte le PDL et déclare appartenir au groupe des non-inscrits ;
  • le , il annonce publiquement son détachement de la politique menée par Silvio Berlusconi, par lettre ouverte au Corriere della Sera.
  • Au sein du groupe des Non-Inscrits, il forme le un composante Libéraux-démocrates Républicains qu'il quitte le 5 mai 2009, pour constituer une composante Républicains, Régionalistes et Populaires qui en septembre 2010 devient Républicains, Action et Alliance du Centre.