Stade Léo-Lagrange (Poissy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagrange.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stade Léo-Lagrange.
Stade Léo-Lagrange
{{#if:
Tribunes du stade Léo-Lagrange
Tribunes du stade Léo-Lagrange
Généralités
Noms précédents Stade Robespierre
Adresse 8, rue du Stade
78300 Poissy
Coordonnées 48° 56′ 11″ N 2° 03′ 35″ E / 48.936374, 2.059696 ()48° 56′ 11″ Nord 2° 03′ 35″ Est / 48.936374, 2.059696 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 1949
Architecte René Poulain
Paul Huan
Reimbert
Utilisation
Clubs résidents AS Poissy
Propriétaire Ville de Poissy
Équipement
Capacité 3 500 places

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stade Léo-Lagrange

Le stade Léo-Lagrange anciennement stade Robespierre[1] est un complexe sportif basé à Poissy, dans les Yvelines (France). Il a pour club résident l'AS Poissy. Sa capacité est de 3 500 places et le terrain est entouré par une piste d'athlétisme. Le terrain principal porte le nom de Roger Quenolle en hommage à celui qui fut l'entraîneur de Poissy pendant quatorze ans.

Le stade[modifier | modifier le code]

Le stade est constitué d'un terrain (n°1) de football engazonné portant le nom de Roger Quenolle en hommage à celui qui fut l'entraîneur de l'AS Poissy de 1969 à 1984. Il est entouré d'une piste de 400 mètres synthétique avec six couloirs[2]. Les deux plaques, l'une à proximité du terrain l'autre sous les gradins, rendant hommage à Roger Quenolle ont été dévoilé au lendemain d'un gala célébrant les cents ans de l'AS Poissy, le 23 octobre 2004, en compagnie de Suzanne Quenolle, Jacques Masdeu-Arus, Claude Vampoulle (adjoint aux sports) et d'ancien de l'ASP[1].

Les tribunes[modifier | modifier le code]

Tribunes, couverture en voile mince de béton armé (architectes René Poulain et Paul Huan)

À l'arrière du bâtiment, deux escaliers à volées double convergent vers une galerie et permettent l'accès aux tribunes. Les tribunes peuvent accueillir 450 personnes assises ainsi que 100 spectateurs debout. Elles mesurent sous la partie couverte 36 mètres de longueur. Sous les gradins se trouve les vestiaires, une infirmerie et un local de réunion pour le club. La couverture des tribunes, conçu par l'ingénieur M. Reimbert, est constituée d'une suite de sept voûtes en voile mince de béton armé d'une épaisseur uniforme de six millimètres. Placée en porte-à-faux, elles recouvrent la galerie sur 2 mètres 40 et les tribunes sur 7 mètres 20. Le mur de soubassement est fait de moellon « du pays » taillé en bossage rustique. La construction de tribunes découvertes adjacentes aux premières étaient prévus, cependant leurs réalisations plusieurs fois reportées fût la cause de l'installation de structures métalliques[3].

Autres équipements[modifier | modifier le code]

Terrain Salifo Gagigo Seidi[modifier | modifier le code]

Le 11 juin 2004, le terrain n°2 est nommé Salifo Gagigo Seidi en l'honneur d'un footballeur âgé de 23 ans mort le 27 avril 2004 lors de l'entrainement. Il s'agit d'un terrain devenu synthétique en 2004. Son cout total est de 940 000 euros, dont 319 000 financé par la ville 256 000 par le Conseil régional, 223 000 par le Conseil général et 25 000 par la Fédération française de football[4].

En outre, le complexe dispose d'un second terrain de football engazonné et deux terrains de football stabilisés ; deux courts de tennis couverts en terre battue et à l'extérieur trois courts en terre battue, deux en béton poreux, trois synthétiques et un club house tennis ainsi qu'un terrain de handball[2],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Poissy Les Nouvelles, N°154 Décembre 2004, Historiquement exceptionnel p. 18
  2. a et b (fr) Ville de Poissy: Stades Consulté le 14 juin 2010
  3. (fr) Antoine Le bas, Poissy, cité d'Art, d'Histoire et d'Industrie, p. 125
  4. Poissy Les Nouvelles, N°150 Juillet 2004, Inauguration du terrain synthétique en hommage à Salifo Gagigo Seidi p. 19
  5. (fr) AS Poissy Stade Léo Lagrange Consulté le 14 juin 2010