Jalisco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jalisco (homonymie).
Jalisco
Estado Libre y Soberano de Jalisco
État libre et souverain de Jalisco
Blason de Jalisco
Héraldique
Drapeau de Jalisco
Drapeau
Localisation de l'État de Jalisco
Localisation de l'État de Jalisco
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Capitale Guadalajara
Adhésion à la République  (9e)
Municipalités ou équivalent 125
Gouverneur Emilio González Márquez (PAN Party (Mexico).svg)
Sénateurs Alberto Cárdenas Jiménez
Héctor Pérez Plazola
Ramiro Hernández García
Nombre de députés 26
ISO 3166-2 MX-JAL
Fuseau horaire UTC-6
Langue(s) régionale(s) De jure : Espagnol
Démographie
Gentilé Jalisciense
Population 7 350 682 hab. (2010)
Densité 94 hab./km2
Rang 4e
Ville la plus peuplée Guadalajara
Géographie
Coordonnées 20° 34′ 00″ N 103° 40′ 35″ O / 20.566666666667, -103.67638888889 ()20° 34′ 00″ Nord 103° 40′ 35″ Ouest / 20.566666666667, -103.67638888889 ()  
Altitude Max. (Nevado de Colima) 4 260 m
Superficie 78 609 km2
Coordonnées géographiques 20° 34′ 00″ N 103° 40′ 35″ O / 20.56667, -103.67639 ()
Latitude 22° 45' - 18° 55' N
Longitude 101°28' - 105° 42' O
Divers
Surnom Jalisco es México
En français : Jalisco est Mexique
Liens
Site web http://www.jalisco.gob.mx/
Vue aérienne de la station balnéaire de Puerto Vallarta

Le Jalisco est un État du Mexique en bordure de l'océan Pacifique. Sa capitale est Guadalajara. Sa population était en 2003 d'environ 6,5 millions d'habitants. Le Jalisco est un État très dynamique [réf. nécessaire]grâce à ses activités économiques, commerciales et culturelles. Dans certains quartiers de Guadalajara, le niveau de vie est comparable à celui de l'Espagne ou de l'Italie, mais ce niveau de vie n'est pas représentatif de l'ensemble de l'État[réf. nécessaire][1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de l'État vient du nahuatl. Il est composé de trois parties : le mot «xalli», qui signifie «sable», «ixtli» qui signifie «face» et du suffice locatif «co». Le nom veut donc dire «sur la surface de sable»[2]. Pendant plusieurs siècles, jusque vers 1836, le mot s'est écrit «Xalisco», la lettre initiale rendant le phonème «ch» dans son nom d'origine en nahuatl.

Culture[modifier | modifier le code]

Architecture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Événements culturels et festivals[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 80 386 km2, le Jalisco est bordé par l'Océan pacifique à l'ouest, l'État du Nayarit au nord-ouest, le Zacatecas et l'Aguascalientes au nord, le Guanajuato à l'est et le Colima et le Michoacán au sud.

On disitngue quatre grande régions gégraphiques: le Plateau mexicain, la Sierra Madre occidentale, la Sierra Madre del Sur et la Cordillère néovolcanique.

Le volcan de Colima situé entre l'État de Colima et de Jalisco, est sous surveillance car il menace les villages avoisinants.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Paysages et végétation[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Flore et faune
Granger Lake 013.jpg MountainLion.jpg Micrurus tener.jpg Bark Scorpion.jpg Aquila chrysaetos Flickr.jpg
Dasypodidae Felis concolor Micrurus Centruroides suffusus Aquila chrysaetos
Zenaida macroura2.jpg Cobra cascavel 280707- 23 04 40s - 49 06 55w REFON (4)a.jpg Odocoileus hemionus 20.JPG Canis latrans.jpg Desert Bighorn Sheep Joshua Tree 4.JPG
Zenaida macroura Crotalus durissus Odocoileus hemionus Canis latrans Ovis canadensis
Agave tequilana 1.jpg Figa de moro 01.JPG Singapore Botanic Gardens Cactus Garden 2.jpg Cane cholla, with flower, Albuquerque.JPG Pinus ponderosa 9681.JPG
Agave tequilana Opuntia ficus-indica Echinocactus grusonii Cylindropuntia imbricata Pinus ponderosa

Villes et urbanisme[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Portal de Gobierno del Estado de
  2. Jacqueline de Durand-Forest, Danièle Dehouve et Éric Roulet, Parlons nahuatl. La langue des Aztèques, L'Harmattan, 1999, p. 289

Liens externes[modifier | modifier le code]