Samsung Galaxy S II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samsung Galaxy S II
Samsung Galaxy S II
Samsung Galaxy S II
Fabricant Samsung
Année 28 mai 2011
Fonctions
Écran Tactile capacitif, 800 x 480 pixels (WVGA) Super Amoled Plus (seulement pour certains modèles), 4,27" (10,8 cm)
Appareil photo Arrière : 8 mégapixels, autofocus, flash, vidéo 1080p
Avant: 2 mégapixels
Caractéristiques
SoC Samsung Exynos 4210
Processeur ARM Cortex-A9 double cœur à 1.2 GHz
Processeur graphique ARM Mali-400MP4 à 266 MHz
Mémoire interne 1 Go de RAM
Espace de stockage 16 ou 32 Go de mémoire flash
Carte mémoire Carte MicroSD jusqu'à 32 Go maximum
Système d'exploitation Android 4.1.2 (Jelly Bean) avec surcouche TouchWiz
Connectivité Prise casque jack 3,5 mm, port micro USB 2.0 compatible MHL, WiFi 802.11 b/g/n, Bluetooth 3.0, DLNA (AllShare), radio FM, NFC (seulement pour certains modèles)
Réseaux GSM / GPRS / EDGE/HSDPA et HSUPA
Batterie 1650 mAh
Mesures
Dimensions 125,3 x 66,1 x 8,49 mm
Masse 116 g
Valeur DAS 0,338 W/kg
Chronologie des versions
Précédent Samsung Galaxy S Samsung Galaxy S III Suivant

Le Samsung Galaxy S II (nom de fabrique : Samsung GT-I9100[1]) est un smartphone haut de gamme créé par Samsung, dévoilé par la firme le 13 février 2011 lors du Mobile World Congress 2011 de Barcelone. Il succède au Galaxy S et précède le Galaxy S III.

Sa caméra 8 mégapixels capable de filmer en 1080p, sa caméra frontale 2 mégapixels, son Bluetooth 3.0 et son débit d'émission et de réception 3G HSDPA/HSUPA très élevé en font le smartphone aux caractéristiques techniques les plus abouties en 2011.

Il est commercialisé avec le système d'exploitation Android de Google, originellement en version 2.3 Gingerbread, auquel s'ajoute une surcouche logicielle et graphique (interface) conçue par Samsung : TouchWiz 4.0. Son système d'exploitation Android peut néanmoins être mis à jour pour tourner avec une des versions actualisées d'Android suivantes :

Le « GT-I9100G » diffère par l'utilisation d'un autre SoC (« System on Chip » ou « système mono-puce » en français) moins performant, le Texas Instruments OMAP4430. Ce dernier étant équipé d'un processeur ARM Cortex-A9 cadencé à 1,2 GHz et du GPU PowerVR SGX540 moins performant que le Mali-400 contenu dans la version conventionnelle du Galaxy S II, mais plus économe en énergie. Faute de désignation commerciale spécifique de ce modèle, de nombreux acheteurs ont été trompés ne pensant pas recevoir cette variante qui coute moins cher à produire[2],[3],[4].

Aperçu du produit[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

Le samsung Galaxy SII est sorti en plusieurs versions :

  • GT-I9100
  • GT-I9100G
  • GT-I9100P
  • GT-I9210/T
  • SHV-E110S
  • SHV-E120S
  • SHW-M250S
  • SGH-I9100
  • SGH-M250K
  • SGH-1727R

Hardware[modifier | modifier le code]

Processeur 
Le Galaxy S II dispose d'un processeur dual-core ARM Cortex-A9, utilisant le SoC (« System on Chip » ou « système mono-puce » en français) Exynos 4210, produit par Samsung. Ce processeur est initialement cadencé à 1,2 GHz, pouvant être overclocké à 1,6 GHz avec des logiciels tiers.
Mémoire 
Le Samsung Galaxy S II dispose de 1 Go de (RAM). Il dispose aussi de 16 Go de mémoire et celle-ci peut être augmentée de 32 Go supplémentaires maximum (48 Go au total), avec la présence d'un port microSD, capable de lire des cartes micro-sdhc, mais pas des cartes micro-sdxc (de plus de 32 Go - certaines cartes sont cependant compatibles, une fois reformatées en Fat32 par le téléphone ou un logiciel PC).
Écran 
Le Galaxy S II embarque un écran de 4,27 pouces, embarquant la technologie Super AMOLED Plus créée par Samsung, qui lui confère une qualité d'image élevée et une consommation d'énergie faible.
Batterie 
L'autonomie est de h 24 d'internet, h 0 de vidéo et h 35 en communication[5].
Audio 
Les composants audio du téléphone (micro, haut-parleurs...) sont fabriqués par Yamaha.
Caméra 
Le smartphone dispose de deux caméras :
  • La première, à l'arrière, est une caméra de 8 mégapixels, accompagnée d'un flash LED. Elle est principalement destinée à prendre des photos.
  • La deuxième, de façade, est principalement destinée à la visiophonie. Il s'agit d'une caméra de 2 mégapixels qui n'est pas équipé d'un flash.

Système d'exploitation[modifier | modifier le code]

Android[modifier | modifier le code]

Conçu nativement avec Android Gingerbread 2.3.3[modifier | modifier le code]

Le Galaxy S II est originellement vendu avec une ROM Android Gingerbread 2.3.3, appuyée d'une surcouche graphique et logicielle (interface) Samsung TouchWiz 4.0.

Portage effectif vers Android Gingerbread 2.3.4 , 2.3.5 , 2.3.6[modifier | modifier le code]

Il est possible de mettre à jour le système d'exploitation Gingerbread 2.3.3 faisant fonctionner le Galaxy S II, vers des versions plus récentes comme Android Gingerbread 2.3.4 , 2.3.5 , 2.3.6

Portage effectif vers Android Ice Cream Sandwich 4.0.3 , 4.0.4[modifier | modifier le code]

À la suite de la commercialisation d'un modèle de smartphone fonctionnant avec Android 4.0 et jugé très similaire au Galaxy S II (le Galaxy Nexus), Samsung a officiellement annoncé que des ROM seraient conçues pour porter le Galaxy S II vers Android Ice Cream Sandwich 4.0[6]. Cette mise à jour s'est opérée au second trimestre 2012 par le logiciel Kies de Samsung. Elle permet au téléphone de supporter de nouvelles fonctionnalités Android comme la reconnaissance faciale ou une amélioration des fonctionnalités de l'appareil photo. Le téléphone devient également plus fluide et rapide. La mise à jour est aussi possible par le logiciel Odin plus pratique que Kies.

Portage effectif vers Android Jelly Bean 4.1.2[modifier | modifier le code]

Cette mise à jour diffusée depuis la fin de l'année 2012 apporte des changements stylistiques de la page d'accueil et du menu des applications. Le nouveau style adopté par l'interface utilisateur se rapproche de celui du Galaxy SIII avec de nouveaux widgets, barre de notification, icônes de menu, clavier virtuel du téléphone... Les fonctionnalités évoluent également avec la possibilité de marquer de leur nom les personnes que l'on a prises en photo façon Facebook. L'appareil photo offre de nouvelles options et le déclencheur devient plus rapide. Le lecteur MP3 a reçu une mise à niveau complète avec à présent la possibilité de laisser le téléphone choisir des pistes selon une ambiance demandée dans l'onglet "coin musique" de l'application (passionnant, joyeux, passionné ou calme). Seul bémol de cette mise à jour : la batterie s'épuise complètement en moins d'une journée même sans utilisation intensive.

Surcouche Samsung[modifier | modifier le code]

TouchWiz 4.0[modifier | modifier le code]

Cette surcouche graphique et logicielle qui appuie le système d'exploitation Android Gingerbread procure un design d'interface personnalisé par Samsung et offre nativement l'accès à diverses applications créées spécialement par Samsung pour ses smartphones telles que :

  • Samsung Apps
  • Readers Hub
  • Game Hub
  • Music Hub
  • Social Hub
TouchWiz UX 1.0[modifier | modifier le code]

Cette surcouche graphique et logicielle qui appuie le système d'exploitation Android Jelly Bean procure un design d'interface personnalisé par Samsung et offre nativement l'accès à diverses applications créées spécialement par Samsung. Elle vient du Samsung Galaxy S III

Commercialisation.[modifier | modifier le code]

Dates de commercialisation[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Pays Date de commercialisation
Israël Juillet 3, 2011
Australie Juin 1, 2011
Hong Kong Juin 14, 2011 (disponible dès début mai)
Inde Juin 8, 2011[7] (disponible dans certaines régions, dès le 26 mai 2011).
Irak Juillet 18, 2011[citation nécessaire]
Iran 1er juillet 2011
Japon Juin 23, 2011
Liban Juin 21, 2011
Malaisie Juin 22, 2011
Pakistan Juillet 23, 2011[8]
Philippines Juin 27, 2011
Singapour Juin 24, 2011 (disponible dès début mai)
Corée du Sud Avril 29, 2011
Taïwan Juin 17, 2011
Turquie Juin 9, 2011
Émirats arabes unis Juin 22, 2011

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Pays / Opérateur Date de commercialisation Variante
Canada - Bell Mobility juillet 2011[9],[10] modèle de base
Canada - Telus octobre 2011 Samsung Galaxy S II X
Canada - Rogers novembre 2011 Samsung Galaxy S II LTE (i727R)
États-Unis août 2011[11] modèle de base
États-Unis - Sprint 16 septembre 2011 Samsung 'EPIC 4G Touch'[12]
États-Unis - AT&T 6 novembre 2011 Samsung Galaxy S II Skyrocket i727
États-Unis - T-Mobile 12 octobre 2011 Samsung Galaxy S II T-Mobile

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Pays Date de commercialisation
Brésil Juin 28, 2011
Chili 25 mai 2011
Argentine 22 août 2011

Afrique[modifier | modifier le code]

Pays Date de commercialisation
Afrique du Sud Juin 2011[13]
Maroc 01 août 2011
Ouganda Septembre 2011[citation nécessaire]
Algérie 19 novembre 2011

Europe[modifier | modifier le code]

Pays Date de commercialisation
Autriche Mai 5, 2011
Danemark Mai 19, 2011
Belgique Juin 1, 2011
Finlande Mai 25, 2011
France 28 mai 2011
Allemagne Mai 16, 2011
Irlande Juin 1, 2011
Italie Mai 25, 2011
Pays-Bas Mai 11, 2011
Norvège Mai 26, 2011
Portugal Juin 8, 2011
Roumanie Mai 26, 2011
Russie Mai 18, 2011
Espagne Mai 15, 2011
Suède Mai 12, 2011
Royaume-Uni Mai 1, 2011

Au total, le Samsung Galaxy S II a été commercialisé dans plus de 100 pays, à travers le monde.

Commercialisation de modèles variants[modifier | modifier le code]

Le Samsung GT-i9210 Galaxy S II LTE EU (Samsung Celox) utilise un SoC Snapdragon APQ8060 à 1,5 GHz[14].

En Amérique du Nord (États-Unis et Canada)[modifier | modifier le code]

Modèle variant du Galaxy SII : le Samsung Epic 4 g Touch, commercialisé par l'opérateur américain Sprint.

En Amérique du Nord (États-Unis et Canada), ce sont des modèles légèrement variants de l'original, qui ont été commercialisés, plus tardivement (à partir de septembre 2011). En effet, les opérateurs américains et canadiens Telus, Rogers, Bell Canada, T-Mobile, AT&T et Verizon, très influents dans le marché mondial des télécommunications, ont l'habitude d'imposer aux constructeurs, comme Samsung, la commercialisation d'un modèle propre à chaque opérateur, différent au niveau du design, et souvent, plus performant, pour mieux cerner les demandes du marché des consommateurs nord-américains. Ces modèles incluent donc des fonctionnalités que l'on ne retrouve pas sur les modèles originaux. Dans le contexte actuel, il s'agit, essentiellement, de la compatibilité au réseau 4G, déjà bien développé en Amérique du Nord et encore inexistant, dans la majorité des autres pays occidentaux. Ces modèles portent aussi des noms différents. Dans ces variantes, on peut citer le :

  • Sprint Galaxy S II Epic 4g Touch, commercialisé par l'opérateur américain Sprint, dispose d'un écran de 4,5 pouces, d'une LED de notification, d'une compatibilité avec le réseau WiMax et de quatre touches tactiles de façade (et non pas une touche physique et deux tactiles).
  • T-Mobile Galaxy S II (SGH-T989) Hercules (ou Infuse), commercialisé par l'opérateur américain T-Mobile USA, ayant comme variantes principales son écran de 4,5 pouces, sa compatibilité 4G, sa caméra faciale de 2 mégapixels et quatre touches tactiles de façade.
  • AT&T Galaxy S II Attain, commercialisé par l'opérateur américain AT&T, a pour principale variante, une compatibilité NFC et quatre touches tactiles de façade.
  • Rogers Galaxy S II, commercialisé par l'opérateur canadien Rogers, ayant comme principale variante, une compatibilité au réseau LTE, que l'opérateur Rogers a lancé à Toronto et a pour intention de développer dans tout le Canada.
  • Telus et Koodo Galaxy S II X 4G (SGH-T989D), (ou Samsung Celox), commercialisé chez les opérateurs canadien Telus et Koodo ayant comme variantes principales son écran de 4,5 pouces, sa compatibilité 4G, sa compatibilité 3G améliorée (avec un débit descendant plus rapide), un processeur double-cœur de 1,5 GHz et quatre touches tactiles de façade.
  • Bell Galaxy S II, commercialisé par l'opérateur canadien Bell, identique au Samsung Galaxy S II original au niveau hardware mais avec une ROM spécifique à Bell et un nom de modèle différent, (appelé "Bell Galaxy S II", ou "Samsung i9100M Galaxy S II".)

Autres modèles variants (Brésil, Corée du Sud, Japon, Asie)[modifier | modifier le code]

En dehors des modèles variants d'Amérique du Nord, d'autres modèles, très légèrement différents sont vendus dans d'autres pays du monde, pour satisfaire au mieux, les exigences locales :

  • Au Brésil, en Corée du Sud : le Galaxy SII est vendu avec un tuner tv/radio (fonctionnant via le système de réception T-DMB en Corée du Sud, et avec le système de réception 1seg au Brésil), au lieu d'un simple tuner radio rendant possible la réception des canaux radio mais aussi des chaînes de télévision. Ce tuner est ainsi capable de faire visionner sur l'écran du téléphone, les chaînes de télévision nationales, qui en Corée du Sud et au Brésil, sont diffusée selon une norme de transmission plus propice à une réception optimisée sur des appareils multimédia mobiles.
  • En Corée du Sud : le Galaxy SII est compatible avec le NFC. Ce n'était pas le cas des modèles vendus en Europe et dans le reste de l'Asie jusqu'en septembre 2011. Cependant, depuis ce mois, certains opérateurs européens, notamment au Royaume-Uni ou en France (Orange), proposent des modèles compatibles NFC, même si tous les modèles vendus à l'heure actuelle dans ces pays ne sont toujours pas encore compatibles NFC.
  • Pour le marché asiatique des pays en développement (Chine, pays d'Asie du Sud-Est), il avait été prévu de commercialiser une variante du Galaxy SII, similaire en tous points avec le modèle original, excepté au niveau de l'écran qui aurait été de type Super LCD (en) au lieu d'être Super AMOLED Plus. Ce changement de technologie aurait permis la commercialisation de modèles moins chers, avec, certes, une moins bonne qualité d'écran. Cependant, à l'heure actuelle, ces modèles n'ont toujours pas été commercialisés.
  • Enfin, au Japon, l'opérateur NTT DoCoMo commercialise un modèle variant du Galaxy S II avec une compatibilité NFC, une antenne et un tuner tv/radio (fonctionnant avec le système de réception 1seg) et une compatibilité i-mode.

Modèles variants coréens[modifier | modifier le code]

Tous les modèles coréens de Galaxy S II apportent, en plus d'un tuner T-DMB, des petites améliorations voulues par Samsung ou les opérateurs nationaux, et rendent ainsi ces modèles plus performants.

  • SK Telecom's Galaxy S II (SHW-M250S)

La variante de l'opérateur coréen Sk Telecom dispose d'un système plus performant pour l'envoi et la réception de MMS. Ce modèle qui comporte un tuner tv/radio et une antenne, est du coup, plus épais (8,99 mm au lieu de 8,49 mm).

  • KT's Galaxy S II (SHW-M250K)

La variante de l'opérateur KT dispose, quant à elle, d'un système plus performant pour se connecter à internet via le wi-fi et permet ainsi un débit d'échange d'informations plus conséquent en Wi-fi. Ce modèle qui comporte un tuner tv/radio et une antenne, est du coup, lui aussi, plus épais (8,99 mm au lieu de 8,49 mm).

  • LG U+'s Galaxy S II (SHW-M250L)

Pour s'adapter aux réseaux mobiles coréens, ce modèle variant n'est pas compatible aux réseaux GSM ou CDMA mais fonctionne avec le réseau EV-DO Rev.B. En outre, ce modèle est encore plus épais (9,4 mm).

Ventes et concurrence[modifier | modifier le code]

Réception spectaculaire[modifier | modifier le code]

Rien qu'en Corée du Sud, il s'est vendu plus de 100 000 appareils en moins de 3 jours et plus d'un million en un mois.

Le nombre de réservations et préachats du mobile dans le monde a dépassé la barre des 3 millions en l'espace d'un mois et demi. En 85 jours, plus de 5 millions de Galaxy S II ont déjà été vendus dans le monde. Samsung souhaitait qu'il s'en vende à terme plus de 15 millions en un an (de mai 2011 à a mai 2012), pour dépasser le Samsung Galaxy S. Ce score de 15 millions de ventes a été atteint avant la fin 2011 (soit environ 7 mois)[15].

En octobre 2011, Samsung annonce avoir vendu plus de 30 millions de Samsung Galaxy S et Samsung Galaxy S II (modèles variants inclus).

En février 2012, toujours selon Samsung, ce sont 20 millions de téléphones du seul modèle Galaxy S II qui ont été vendus dans le monde.

En juin 2012, Samsung annonce avoir vendu 50 millions de Samsung Galaxy S et Samsung Galaxy S II.

Concurrence directe avec l'iPhone d'Apple[modifier | modifier le code]

La commercialisation de masse de ce smartphone se rapproche de celle de l'iPhone.

Le conflit entre les deux firmes a été très violent à ce sujet. Elles mènent de nombreux procès à l'encontre de la firme adverse et ont ainsi mutuellement essayé d'empêcher la commercialisations des modèles de smartphones adverses respectifs (iPhone 4, 4S et Samsung Galaxy S II) dans de nombreux pays, notamment : la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Allemagne, les États-Unis, le Japon, l'Australie et la Corée du Sud (Ces pays représentant les plus gros enjeux stratégiques et commerciaux dans le monde, pour les deux firmes). Apple accuse notamment Samsung de plagiat pour avoir créé un modèle de smartphone présentant un design très proche de celui de l'iPhone (monolithe rectangulaire noir ou blanc, fin, construit autour d'un grand écran tactile). Tandis que Samsung accuse Apple de violer certains de ses brevets concernant la connectivité et les normes de communication (wi-fi, 3 g) ou certaines techniques (écran tactile) avec les iPhone 4 et iPhone 4S.

En octobre 2011, Samsung devient le premier vendeur de smartphones au monde, en dépassant Apple. Le Samsung Galaxy S II, qui représente alors 40 % des ventes de smartphones du constructeur est directement lié à cette très forte progression.

En août 2012, lors d'un procès en Californie opposant Apple et Samsung, la firme coréenne a été déclarée coupable de violation de plusieurs brevets détenus par Apple. Diverses versions du Galaxy S II ont été trouvées en violation de design ou de brevet, notamment en ce qui concerne le brevet qui protège l'action pincer pour zoomer sur un écran tactile, dont une version spécifique est détenue par Apple[16]. Samsung a été condamné à verser 1 milliard et 51 millions de dollars en dommages lors du verdict de ce procès[17]. La firme coréenne a fait appel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samsung Galaxy S II Vue d'ensemble, sur le site samsung.com
  2. Samsung Galaxy S II : une version au rabais vendue sous le même nom (màj), sur le site Clubic.com, 21 février 2012
  3. GT-i9100G, un Galaxy S2 pas si ressemblant, sur le site galaxys2.fr, 1er février 2012
  4. Samsung Galaxy SII GT-i9100G : attention aux "contrefaçons", sur le site androidgen.fr, 1er février 2012
  5. (en) Samsung Galaxy Nexus battery life fully tested, results come out disappointing, sur le site Blog.gsmarena.com, 30 décembre 2011
  6. Le Samsung Galaxy S2 passe officiellement sur Android 4.0.3, myvy.info, 16 mars 2012
  7. Samsung Launches Galaxy S2 in India, sur le site pcworld.in du 25 mai 2011
  8. (en) Samsung Galaxy S II Now Available in Teletec Stores, sur le site androidpakistan.com du 23 juillet 2011
  9. « Samsung Likes Canada More Than US, First The Galaxy S II & Now This? », sur GizmoCrunch.com,‎ 18 août 2011 (consulté le 20 août 2011)
  10. Account supended le 11 septembre 2012, sur le site gizmocrunch.com
  11. (en) « Samsung’s Next Galaxy Phone Set for August U.S. Release », sur Wired.com,‎ 20 juillet 2011
  12. (en) Galaxy S II finally lands on American shores for Sprint, T-Mobile and AT&T, sur le site engadget.com du 30 aout 2011
  13. (en) Samsung Galaxy S II: availability and pricing from operators, sur le site mybroadband.co.za
  14. (en) Samsung GT-i9210 Galaxy S II LTE EU (Samsung Celox) Specs, sur le site pdadb.net
  15. Nouveau record : 3 millions de pré-commandes pour le Galaxy S II, sur le site touchmobile.fr, 9 mai 2011
  16. Après les décisions de justice du procès Apple Vs Samsung, sur le site Ohmymac.fr, 28 août 2012
  17. Apple Vs. Samsung: le verdict final est tombé, sur le site Ohmymac.fr, 25 août 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]