T-Mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

T-Mobile

Description de l'image  T-Mobile-Logo.svg.
Création 1er juillet 1992
Dates clés 1er juillet 1989 : réorganisation Deutsche Bundespost, création Deutsche Bundespost Telekom
1996 : privatisation
Slogan Stick together
Siège social Drapeau : Allemagne Bonn
Direction Hamid Akhavan
Katharina Hollender
Activité Téléphonie mobile
Société mère Deutsche Telekom
Effectif 44 000
Site web www.t-mobile.com
La présence de T-Mobile en Europe
  •      100 % Share
  •      >50 % Share

T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom, est un opérateur mondial de téléphonie mobile, essentiellement présent en Europe (Allemagne, Autriche, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Slovaquie, Croatie ...) ainsi qu'aux États-Unis. T-Mobile est le premier opérateur couvrant le territoire allemand, devant Vodafone.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier réseau de téléphonie mobile, appelé C-Netz, est lancé en 1985. Le C est utilisé car les lettres A et B sont déjà prises par le précédent réseau téléphonique).

Le 1er juillet 1989, la Deutsche Post (entreprise ouest-allemande) scinde ses activités télécommunications en nommant l'entité Deutsche Bundespost Telekom.

Le 1er juillet 1992, la filiale DeTeMobil déploie le réseau GSM. Le service s'appela D1 en référence à la bande de fréquence GSM 900MHz surnommée D-Netz.

En 1995, Deutsche Bundespost Telekom change de nom pour Deutsche Telekom. Deutsche Telekom est privatisé en 1996.

Les sms furent disponibles en 1994 et un service prépayé, Xtra, fut lancé en 1997.

En 1996, Deutsche Telekom instaura le préfixe T- à toutes ses divisions, devenant ainsi T-D1, DeTeMobil, devint T-Mobil. C-Netz fut fermé en 2000. T-Mobil anglicisa son nom en 2002 en T-Mobile pour des soucis d'internationalisation.

En janvier 2014, T-Mobile US rachète des fréquences à Verizon Wireless pour 3,3 milliards de dollars, dont 2,365 milliards de dollars comptant et un transfert de fréquence pour 950 millions de dollars[1].

En février 2014, Deutsche Telekom rachète les 40 % qu'il ne détenait pas dans T-Mobile Czech pour 800 millions d'euros[2].

Système d'exploitation[modifier | modifier le code]

L'opérateur allemand a été le premier à proposer des smartphones utilisant le système d'exploitation mobile Android, le T-Mobile G1 (ou HTC Dream) aux États-Unis.

L'opérateur s'est concerté avec ses homologues européens Orange, Vodafone et O2 afin de créer un système d'exploitation libre leur permettant de redevenir des fournisseurs de contenu, rôle que s'accaparent, en 2012, Google et Apple[3].

Marketing[modifier | modifier le code]

Cet opérateur est particulièrement connu pour ses campagnes publicitaires "gigantesques" faisant appel à des centaines d'amateurs se produisant (danse ou chant) dans des lieux publics. Après la T-Mobile Dance à Liverpool Street Station, 13 500 personnes chantent ensemble “Hey Jude” des Beatles à Trafalgar Square. Aucun participant n’avait connaissance de l’événement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. T-Mobile to buy Verizon Wireless spectrum in $3.3 billion deal, Sinead Carew, Reuters, 6 janvier 2013
  2. Deutsche Telekom buys remainder of T-Mobile Czech unit: source, Reuters, 9 février 2014
  3. (en) Vodafone, Orange and O2 to create own mobile OS?, techradar.com, Gareth Beavis, 17 septembre 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]