Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (en anglais : Commonwealth Heads of Government Meeting, en abrégé : CHOGM), est une réunion au sommet des chefs de gouvernement de tous les pays du Commonwealth qui se tient tous les deux ans.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La réunion se tient chaque fois dans un État membre différent et est présidée par le Premier ministre ou le Président du pays hôte. La plupart des réunions comprennent une visite de la reine Elisabeth II, qui est le chef du Commonwealth. Les réunions ont commencé avec la première conférence coloniale en 1877 et des réunions périodiques (connues sous le nom de conférences impériales débutées en 1911) des dirigeants de l'Empire britannique. De 1944 jusqu'en 1971, les réunions étaient connues comme les conférences des premiers ministres du Commonwealth (en anglais : Commonwealth Prime Ministers Conferences) qui avaient généralement lieu tous les deux ans à Londres, bien que les dirigeants du Commonwealth se soient réunis à Lagos en 1966. La première réunion du CGHOM a eu lieu en 1971.

Dans le passé, les réunions ont tenté de trouver des politiques communes sur certaines questions controversées ou sujets d'actualité, avec un accent particulier sur les questions touchant les pays membres. Dans le passé, les CHOGMs ont discuté de la poursuite de l'apartheid en Afrique du Sud et des moyens de l'arrêter, des coups d'État militaires au Pakistan et aux Fidji et des allégations de fraude électorale au Zimbabwe. Parfois, les États membres se mettent d'accord sur une idée commune ou une solution, et publient une déclaration conjointe donnant leur avis.

Selon le programme d'action du Commonwealth de Millbrook, chaque sommet est responsable de renouveler le mandat du Comité ministériel du Groupe d'action, dont la responsabilité est de faire respecter la déclaration de Harare sur la base des principes politiques de la Communauté.

Historique[modifier | modifier le code]

Année Date Pays Ville Président
1971 14 janvier24 janvier Singapour Singapour Lee Kuan Yew
1973 2 août10 août Canada Ottawa Pierre Trudeau
1975 29 avril6 mai Jamaïque Kingston Michael Manley
1977 8 juin15 juin Royaume-Uni Londres James Callaghan
1979 1er août7 août Zambie Lusaka Kenneth Kaunda
1981 30 septembre7 octobre Australie Melbourne Malcolm Fraser
1983 23 novembre29 novembre Inde New Delhi Indira Gandhi
1985 16 octobre22 octobre Bahamas Nassau Lynden Pindling
1986 3 août5 août Royaume-Uni Londres Margaret Thatcher
1987 13 octobre17 octobre Canada Vancouver Brian Mulroney
1989 18 octobre24 octobre Malaisie Kuala Lumpur Mahathir bin Mohamad
1991 16 octobre21 octobre Zimbabwe Harare Robert Mugabe
1993 21 octobre25 octobre Chypre Limassol Georges Vassiliou
1995 10 novembre13 novembre Nouvelle-Zélande Auckland Jim Bolger
1997 24 octobre27 octobre Royaume-Uni Édimbourg Tony Blair
1999 12 novembre14 novembre Afrique du Sud Durban Thabo Mbeki
2002 2 mars5 mars Australie Coolum John Howard
2003 5 décembre8 décembre Nigeria Abuja Olusegun Obasanjo
2005 25 novembre27 novembre Malte La Vallette Lawrence Gonzi
2007 23 novembre25 novembre Ouganda Kampala Yoweri Museveni
2009 27 novembre29 novembre Trinité-et-Tobago Port of Spain Patrick Manning
2011  ???? Australie Perth
2013 10 novembre - 17 novembre Sri Lanka Colombo
2015  ???? Maldives Malé

Incidents[modifier | modifier le code]

  • 1978 - Une bombe a explosé à l'extérieur du lieu de réunion de la CHOGM le à Sydney, attentat connu sous le nom de l'attentat de l'hôtel Hilton.
  • 2001 - La réunion, qui devait se tenir à Brisbane du 6 au 9 octobre, a été annulée pour des raisons de sécurité au lendemain des attentats du 11 septembre. La réunion a été reportée à mars 2002, et se tiendra dans la station balnéaire de Coolum, au Queensland.
  • 2003 - Parmi d'autres manifestants, Amnesty International a mené une importante campagne de pression sur les participants de la réunion au sujet des questions relatives aux violations des droits de l'homme, en particulier au Nigeria et au Zimbabwe.
  • 2013 - Le Premier ministre canadien Stephen Harper et le Premier ministre indien Manmohan Singh refusent de se rendre au Sri Lanka pour protester contre les massacres commis par l'armée sri lankaise contre la minorité tamoule pendant la guerre civile qui a pris fin en 2009[réf. nécessaire].