John Curtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Curtin
Image illustrative de l'article John Curtin
Fonctions
14e Premier ministre d'Australie
7 octobre 19415 juillet 1945
Monarque George VI du Royaume-Uni
Prédécesseur Arthur Fadden
Successeur Frank Forde
Biographie
Date de naissance 8 janvier 1885
Lieu de naissance Creswick
Date de décès 5 juillet 1945 (à 60 ans)
Lieu de décès Drapeau : Australie Canberra
Nationalité australienne
Parti politique Parti travailliste australien
Religion Agnosticisme

Signature

John Curtin
Premiers ministres d'Australie

John Joseph Curtin (8 janvier 18855 juillet 1945), était un homme politique australien qui fut le quatorzième Premier ministre d'Australie. Il était à la tête du pays quand celui-ci était sous la menace directe de l'armée japonaise durant la Seconde Guerre mondiale. Il est considéré par beaucoup comme l'un des plus grands Premiers ministres australiens[1]. Le général Douglas MacArthur a dit de lui qu'il avait été « l'un des plus grands chefs d'État pendant la période de guerre »[2]. Son prédécesseur, Arthur Fadden du Country Party a écrit : « À mon avis, il n'y a pas eu de plus grande figure politique australienne pendant mon existence que celle de Curtin. »[3].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Curtin en 1908

Curtin est né à Creswick un village du centre de l'État de Victoria. Son père était un officier de police d'origine irlandaise. Il est allé à l'école primaire puis à partir de l'âge de douze ans, a travaillé en usine à Melbourne. Il rejoignit très jeune le Parti travailliste australien et le Parti socialiste du Victoria, un groupe marxiste. Il écrivit dans les journaux radicaux ou socialistes sous le nom de "Jack Curtin".

En 1911 Curtin fut employé au secrétariat du syndicat des travailleurs du bois et, pendant la Première Guerre mondiale il milita contre la conscription. Il fut candidat du parti travailliste pour la circonscription de Balaklava en 1914. Il fut emprisonné quelques jours pour avoir refusé de passer un examen médical obligatoire alors qu'il savait qu'il serait réformé à cause de sa mauvaise vue. La pression de cette période le conduisit à boire plus que de raison, ce qui nuisit à sa carrière pendant de nombreuses années. En 1917, il épousa Elsie Needham, la sœur d'un sénateur travailliste.

Homme politique[modifier | modifier le code]

Curtin s'installa à Perth en 1918 pour diriger le Westralian Worker, le journal officiel du syndicat. Il apprécia la vie moins stressante de l'Australie-Occidentale et ses vues politiques devinrent moins radicales. Il fut plusieurs fois candidat travailliste aux élections fédérales avant de réussir à obtenir le poste de député de Fremantle aux élections générales de 1928. Il espéra être nommé ministre dans le gouvernement de James Scullin mais son habitude de boire fit qu'il fut mis à l'écart. Il perdit son siège aux élections de 1931 mais le récupéra en 1934.

Quand Scullin démissionna de la tête du parti travailliste en 1935, Curtin fut élu à sa place avec une voix de majorité à la surprise générale. L'aile gauche du parti et le groupe syndical votèrent pour lui pour contrer son rival Frank Forde qui avait soutenu la politique économique du gouvernement Scullin. Le groupe lui fit aussi promettre de ne plus boire ce qu'il fit. Son parti progressa de quelques sièges aux élections de 1937 mais le parti de Joseph Lyons gagna cependant avec une confortable avance; après la mort de Lyons en 1939, la position du parti travailliste s'améliora. Curtin rata de quelques sièges la victoire aux élections de 1940.

Premier Ministre[modifier | modifier le code]

Curtin avec Douglas MacArthur discutant de la guerre en 1942

Curtin refusa la proposition de Robert Menzies de former un gouvernement d'union nationale, en partie par peur de voir le parti travailliste éclater. En octobre 1941 les deux parlementaires indépendants qui avaient soutenus les conservateurs au pouvoir depuis 1940 apportèrent leurs soutiens aus travaillistes et Curtin devint Premier Ministre.

Le 8 décembre, après le bombardement de Pearl Harbour, éclata la guerre du Pacifique qui amena rapidement Curtin à prendre des décisions cruciales pour le pays.

Curtin établit des relations de travail très étroites avec le commandant en chef des forces alliées pour la zone du Pacifique sud-ouest, le général Douglas MacArthur. Curtin pensait que l'Australie serait abandonnée par les alliés si une voix puissante ne se faisait pas entendre pour la soutenir à Washington et il souhaitait que cette voix soit celle du général MacArthur. Il donna le commandement des forces australiennes au général MacArthur, celui-ci recevant ses ordres directement du gouvernement australien.

Buste de John Curtin à Ballarat.

Le gouvernement australien avait accepté que son premier corps d'armée soit transféré depuis l'Afrique du Nord aux Indes orientales néerlandaises. En février, après la chute de Singapour et la perte de la 8e division, Churchill essaya de récupérer le 1er corps d'armée australien pour renforcer les troupes britanniques à Burma et ce sans l'accord des australiens. Curtin exigea le retour de ses troupes en Australie en acceptant tout de même de laisser la plus grande partie de la 6e division à Ceylan.

La menace japonaise se traduisit le 19 février par le bombardement japonais de Darwin, le premier des bombardements aériens que dut subir l'Australie.

À la fin de 1942 après les batailles de la mer de Corail, de la Milne Bay et de la Kokoda Track qui opposèrent les forces japonaises aux forces australiennes à proximité du pays, la population sentit la menace d'invasion japonaise qui pesait sur leur pays. En août, le parti travailliste australien remporta la plus grande victoire électorale de son existence.

Curtin étendit aussi les termes de la loi de Défense pour que les troupes de réserve australiennes puissent être déployées hors d'Australie, dans les pays du sud-ouest du Pacifique que le Gouverneur général considèrerait comme associés à la défense de l'Australie[4]. Ce projet se heurta à l'opposition de la plupart de ses anciens défenseurs de l'aile gauche du parti conduits par Arthur Calwell.

Le stress de cette bataille à l'intérieur de son propre parti provoqua de graves problèmes sur sa santé fragile et au début de 1945, sa santé se dégrada fortement. Il mourut le 5 juillet 1945 à l'âge de 60 ans. Il fut enterré à Perth.

Il fut remplacé pendant un court intervalle de temps par Frank Forde,puis une semaine plus tard, après des élections internes au parti, par Ben Chifley.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « John Curtin », National Archives of Australia (consulté le 2007-04-21)
  2. General Douglas MacArthur, Reminiscences, Heinemann, London, 1967. Page 258.
  3. Foreword by R.J. Hawke to John Curtin - Saviour of Australia, Norman E Lee, Longman Cheshire, 1983. Page 83
  4. National Archives of Australia: National service and war, 1939–45