Président de la Chambre des communes (Royaume-Uni)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de la Chambre des communes
Speaker of the House of Commons
Image illustrative de l'article Président de la Chambre des communes (Royaume-Uni)
Herse couronnée, symbole du Parlement britannique

Image illustrative de l'article Président de la Chambre des communes (Royaume-Uni)
Titulaire actuel
John Bercow
depuis le

Création 1377
Titre Le très honorable
Mister / Madam Speaker
Mandant Le monarque sur le conseil de la Chambre
Premier titulaire Thomas Hungerford
Résidence officielle Palais de Westminster
Site internet www.parliament.uk/about/mps-and-lords/principal/speaker/
Politique au Royaume-Uni
Image illustrative de l'article Président de la Chambre des communes (Royaume-Uni)





Le président de la Chambre des communes (Speaker of the House of Commons) est l'officier qui préside la Chambre basse du Parlement britannique.

Le président actuel est John Bercow, élu le après la démission de Michael Martin.

Historique[modifier | modifier le code]

La fonction de Speaker a été créée en 1376. Le président de la Chambre des communes devait également rapporter les doléances de ses collègues auprès du monarque. Sept d'entre eux ont été décapités avant 1560 et un huitième a été assassiné[1].

Rôle[modifier | modifier le code]

Le Speaker préside aux débats de la Chambre des communes en accordant le droit de parole aux députés. Il est également responsable du maintien de l’ordre au cours des séances et peut sanctionner les membres de la Chambre qui n’en respectent pas les règles. Conventionnellement, le président de la Chambre des communes n’est pas partisan et renonce à toute affiliation avec son ancien parti politique lorsqu’il entre en fonction.

Il ne prend pas part aux débats ni aux votes excepté pour éviter les égalités – et parfois sur des sujets qui maintiennent son statut de neutralité – bien qu'il soit autorisé à parler à la Chambre. En plus de ses devoirs liés à la présidence de la Chambre des communes, il lui incombe aussi des fonctions administratives et procédurales : il reste le représentant de sa circonscription en tant que Membre du Parlement (Member of Parliament, MP), et il est aussi membre de la Commission de la Chambre des communes (House of Commons Commission) et membre ex officio des quatre commissions de détermination des circonscriptions (pour l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord).

Il ou elle représente la Chambre dans ses relations avec la reine, la Chambre des Lords et les organes non-parlementaires. À l'occasion d'importantes manifestations de l'État (comme, le Jubilé d'or de la reine Élisabeth II en 2002), le Speaker présente une Adresse à la Couronne (Addresses to the Crown) au nom de la Chambre.

Il a le droit et l'obligation de résider au sein du domaine parlementaire, près de Big Ben.

Élection[modifier | modifier le code]

Adjoints[modifier | modifier le code]

Le président de la Chambre est assisté par trois adjoints, tous élus par la Chambre, dont le plus âgé est président des voies et moyens (Chairman of Ways and Means), les deux autres étant respectivement nommés premier et second adjoint du président des voies et moyens.

Normalement, le Speaker ne préside que trois heures par jour, pour le temps restant en séance, l'un de ses adjoints prend la présidence. Pendant le jour du budget (Budget Day), lorsque le chancelier de l'Échiquier fait lecture au gouvernement de la politique des dépenses, le président des voies et moyens préside, plutôt que le Speaker.

Préséance et privilèges[modifier | modifier le code]

Le président est l'un des plus hauts officiel du Royaume-Uni. Par un ordre en conseil voté en 1919, il se place dans l'ordre de préséance au Royaume-Uni avant tous les individus non-royaux, à l'exception du Premier ministre, du Lord Chancelier et du Lord Président du Conseil. En Angleterre et au Pays de Galles, il se place également après les deux archevêques de l'Église d'Angleterre, en Écosse, après le modérateur de l'Assemblée générale de l'Église d'Écosse et en Irlande du Nord, après les archevêques des Église d'Irlande et Catholique, et du modérateur de l'Assemblée générale de l'Église presbytérienne.

Il bénéficie d'appartements officiels dans le Palais de Westminster, et chaque jour avant la séance à la Chambre des Communes, lui et d'autres officiels (le Portier, le Sergent d'armes, le Chapelain et le Secrétaire privé du Président) traversent en procession les appartements jusqu'à la Chambre.

Enfin, les présidents sont nommés au Conseil Privé après leur élection. De plus, les actuels et anciens présidents sont autorisés à se faire appeler « Le très honorable » (The Right Honourable).

Une démission historique[modifier | modifier le code]

L'avant-dernier président, Michael Martin, est entré en fonction en 2000 et fut réélu le à la suite des élections générales. Mais le , Michael Martin annonce sa démission dans le contexte tendu du scandale des notes de frais des membres du parlement du Royaume-Uni. Sa démission est devenue effective le 21 juin 2009.

L'un des premiers candidats à sa succession, le démocrate libéral Sir Alan Beith est lui aussi touché par le scandale financier, quand le Daily Telegraph révèle deux jours plus tard qu'il avait réclamé 117 000 £ pour sa résidence secondaire, alors que son épouse, Diana Maddock réclamait quant à elle la somme de 60 000 £ pour la même résidence.

Le successeur de Michael Martin est le conservateur John Bercow, élu au troisième tour le [2]. Selon le Daily Telegraph, John Bercow, le premier Speaker issu du parti conservateur depuis 1992, a été impliqué lui aussi dans le scandale des notes de frais des parlementaires britanniques[3], et souffrirait d'un manque de popularité dans son propre parti[4].

Présidents de la Chambre des communes depuis 1707[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source :Le Monde du 23 juin 2009
  2. Source : Le Monde du 23 juin 2009
  3. Source : Daily Telegraph
  4. Telegraph du 23 juin 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]