Le très honorable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le très honorable (The Right Honourable en anglais) est un préfixe honorifique qui est traditionnellement utilisé par certaines classes de personnes au Royaume-Uni, au Canada et dans d'autres royaumes du Commonwealth.

Droits d'usage[modifier | modifier le code]

Les personnes ayant droit au préfixe dans leur capacité personnelle sont :

  • les barons, comtes et vicomtes (les marquis sont "Le plus honorable" et les ducs sont « Le plus noble » ou « Sa grâce », même s'ils sont membres du Conseil privé) ; et

Dans le but de différencier les utilisateurs de ce préfixe membres du conseil privé de ceux qui ne le sont pas, le suffixe PC est parfois ajouté au titre.

Entités corporatives[modifier | modifier le code]

Le préfixe est parfois ajouté avant le nom de certaines entités corporatives :

  • les très honorables Lords spirituels et temporels (du Royaume-Uni & c.) réunis en Parlement (la Chambre des Lords) ;
  • les très honorables chevaliers, citoyens et bourgeois (la formule est aujourd'hui habituellement : les honorables communes du Royaume-Uni & c.) réunis en Parlement (la Chambre des communes) ;
  • les très honorables Lords commissaires de l'amirauté ; et
  • les très honorables Lords du comité du Conseil privé nommé pour la considération de toutes questions relatifs au commerce et aux plantations étrangères.

Usage du préfixe[modifier | modifier le code]

Le préfixe honorifique est normalement utilisé seulement sur le devant d'enveloppes et autres documents écrits : le très honorable Tony Blair, député, est habituellement appelé simplement M. Blair.

À la Chambre des communes, les membres, au lieu de se nommer entre eux, disent « l'honorable membre de (nom du district électoral que le membre représente) » ou « le très honorable membre de… » s'ils sont membres du Conseil privé. Toutefois, le titre « l'honorable membre » est un terme purement parlementaire et n'est pas utilisé hors de la Chambre.

Hors du Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

De façon générale, à l'intérieur du Commonwealth, les ministres et les juges sont L'honorable à moins qu'ils soient nommés au Conseil privé du Royaume-Uni ; dans ce cas ils sont appelés le très honorable. Ces personnes incluent généralement les Premiers ministres et juges de la Cour d'appel de la Nouvelle-Zélande, et bien d'autres Premiers ministres du Commonwealth.

Australie[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, certains Premiers ministres des colonies australiennes furent désignés membres du Conseil privé du Royaume-Uni et avaient donc droit au titre le très honorable. Après la Fédération en 1901, le Gouverneur général, le juge en chef de la Haute Cour de l'Australie, le Premier ministre et certains ministres seniors détenaient le titre. Il n'y a jamais eu de Conseil privé australien.

En 1972, le Premier ministre travailliste Gough Whitlam déclina l'offre d'une désignation au Conseil privé, mais la tradition fut reprise par Malcolm Fraser en 1975. En 1983, Bob Hawke déclina lui aussi, et la désignation d'Australiens au Conseil privé fut abolie peu après. Le dernier gouverneur général à porter le préfixe fut Ninian Stephen. Le dernier politicien en poste à avoir droit au préfixe fut Ian Sinclair, qui prit sa retraite en 1998.

Les seuls Australiens vivants qui portent le préfixe le très honorable à vie sont :

Les Lords-maires de Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth, Adelaide et Hobart se font appeler le très honorable, mais le préfixe honorifique (qui n'a aucune connexion au Conseil privé) est rattaché à leur poste et non à leur nom, et ils le perdent après avoir quitté le poste.

Canada[modifier | modifier le code]

Article détaillé : honorable.

Au Canada, les membres du Conseil privé de la Reine pour le Canada reçoivent le préfixe l'honorable. Seuls les occupants des plus hauts postes publics sont appelés le très honorable, parce qu'ils étaient auparavant nommés au Conseil privé du Royaume-Uni.

L'honorable et le très honorable sont essentiellement des traductions des expressions anglaises The Honourable et The Right Honourable et sont utilisés par le gouvernement fédéral. Toutefois, pour ce qui est des élus à l'Assemblée nationale du Québec, l'usage est plutôt d'employer Monsieur et Madame.

Bien qu'ils ne soient plus désignés membres du Conseil privé britannique, les personnes suivantes ont droit à vie au préfixe le très honorable :

Les gouverneurs généraux utilisent aussi le prédicat honorifique Son Excellence au cours de leur mandat: Son Excellence le très honorable N, gouverneur général du Canada.

Plusieurs Canadiens éminents (politiciens pour la plupart) sont devenus membres du Conseil privé du Royaume-Uni et ont donc droit au titre Le très honorable, soit pour avoir servi au Royaume-Uni (exemple : ayant servi comme envoyés spéciaux à Londres), soit comme membres du Cabinet de guerre impérial, soit encore à cause de leur éminence dans le cabinet canadien.

1 - Premier ministre.

2 - Tupper fut désigné alors qu'il n'était plus Premier ministre, et Saint-Laurent fut désigné alors qu'il était membre du cabinet de Mackenzie King.

3 - Massey fut nommé Gouverneur général plus d'une décennie plus tard. Il devint Très honorable alors qu'il était Haut commissaire du Canada à Londres.

4 - Juge en chef du Canada.

5 - Gouverneur général du Canada.

6 - Duff ne fut nommé juge en chef qu'en 1933.

La désignation de Canadiens au Conseil privé britannique fut abolie par le gouvernement de Lester B. Pearson. Depuis ce temps, le titre ne peut être donné à vie par le Gouverneur général par des Canadiens éminents qui n'ont pas occupé de poste qui leur donnerait droit au titre. Il a été donné aux individus suivants :

Irlande[modifier | modifier le code]

Le Conseil privé de l'Irlande fut aboli lors de la création de l'État libre d'Irlande en 1922 ; par contre, le Lord-maire de Dublin, comme ses collègues du Royaume-Uni, garde l'usage de l'honorifique ; le Lord-maire de Cork n'a jamais eu droit au titre. Les membres restants de Conseil privé de l'Irlande du Nord ont droit de s'appeler le très honorable.

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre néo-zélandais est habituellement désigné au Conseil privé de la reine et porte le préfixe le très honorable. Toutefois, le Premier ministre actuel, Helen Clark, n'a recommandé aucun nouveau membre au Conseil privé.

Le gouverneur général est aussi habituellement membre du Conseil privé, mais le gouverneur général actuel, Dame Silvia Cartwright, ne l'est pas. De toute façon, le gouverneur général porte le prédicat Son Excellence.

Il n'y a actuellement que deux membres du Conseil privé au Parlement néo-zélandais, les deux nommés par d'anciens Premiers ministres : Helen Clark (désignée par Jim Bolger en devant chef de l'opposition en 1993) et Winston Peters, chef du parti New Zealand First (désigné par Jim Bolger en devenant vice-Premier ministre et trésorier en 1996). Certains anciens membres du Conseil privé ont pris leur retraite récemment, dont l'ancien président de la chambre Jonathan Hung (désigné par Geoffrey Palmer en reconnaissance de services rendus en 1989), qui se retira du Parlement en 2005 pour devenir haut commissaire de la Nouvelle-Zélande au Royaume-Uni, et l'ancien Premier ministre Jenny Shipley (désignée en devenant Premier ministre en 1997), qui quitta le parlement aux élections de 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]