Reform Act 1832

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Reform Act 1832 est une loi anglaise qui étend le suffrage en doublant le corps électoral et abolit certaines pratiques de corruption. Cette loi est à comprendre à l'aune de la libéralisation politique du XIXe siècle au Royaume-Uni qui voit l'extension des droits politiques et ce mouvement se concrétise en 1838 par l'adoption de la Charte du Peuple qui défend l'idée d'une accéleration du mouvement. Cette loi est donc essentiellement une loi électorale.

Elle supprime notamment un certain nombre de sièges dans les bourgs pourris. Cependant, la loi ne visait pas à donner le suffrage à la majorité de la population. La déception suscitée par cette loi, principalement chez les radicaux, contribue à la naissance du mouvement chartiste.