Panzerkampfwagen 35(t)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panzerkampfwagen 35 (t)
Panzer 35(t), musée militaire de Belgrade, Serbie
Panzer 35(t), musée militaire de Belgrade, Serbie
Caractéristiques générales
Équipage 4
Longueur 4,9 m
Largeur 2,159 m
Hauteur 2,209 m
Masse au combat 10,5 tonnes
Blindage et armement
Blindage 12 à 25 mm
Armement principal Canon Skoda vz 34 de 37,2 mm (72 coups)
Armement secondaire 2 mitrailleuses ZB 35 ou 37 (1 800 coups)
Mobilité
Moteur Moteur à essence Skoda EPA à six cylindres à refroidissement par eau
Puissance 120 ch (89 kW)
Suspension Ressort à lames
Vitesse sur route 40 km/h sur route
Puissance massique 11,43 ch/tonne
Autonomie 193 km

Panzerkampfwagen 35(t) est le nom donné par les Allemands au char d'assaut tchécoslovaque LT vz 35.

Description[modifier | modifier le code]

Le LT vz 35 est de conception classique pour la fin des années 30, avec un blindage riveté, une tourelle pour deux hommes, et le moteur à l'arrière. Il est armé d'un canon Škoda vz 34 de 37,2 mm manié par le chef de char, et de deux mitrailleuses de 7,92 mm, une coaxiale et une en casemate.

Un moteur Škoda à six cylindres déploie 120 chevaux. Il se situe à l'arrière du char, avec la transmission à six vitesses ; les roues motrices sont les roues arrières. Le tank est porté par huit roues sur quatre essieux, avec une roue libre à l'avant. Détail original, la transmission et la direction sont assistées avec de l'air comprimé, ce qui permet au conducteur de moins se fatiguer. Cependant, ce mécanisme a posé des problèmes quand les Panzer 35(t) ont été déployés dans le froid extrême du front russe.

Histoire de développement[modifier | modifier le code]

L'armée tchèque a commandé un char moyen en 1934. Les deux premiers prototypes du nouveau char, provisoirement nommé S-11-a, sont terminés en 1935. Sa conception rapide mène à de nombreux dysfonctionnements, corrigés après de nombreuses modifications. Le LT vz 35 est produit en masse dans l'usine tchèque Škoda à partir de 1936. En tout 434 chars sont construits, dont 298 pour l'armée tchécoslovaque, 126 pour la Roumanie (sous l'appellation Škoda R-2). L'Afghanistan en commande dix en 1938, mais ceux-ci sont finalement envoyés en Bulgarie par l'occupant allemand, et prennent le nom de T-11.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Les chars LT vz 35 sont employés par l'armée tchécoslovaque de 1937 à 1939. Mais en tout 219 chars LT vz 35 sont capturés par l'Allemagne en mars 1939 et employés par la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils sont d'abord employés, à partir du 5 juin 1939, par la cavalerie sous le nom de LTM 35. Mais après le 16 janvier 1940, ils tombent sous le contrôle de la Panzertruppe, les unités blindées allemandes, sous le nom de Panzer 35(t), la lettre t indiquant leur provenance tchécoslovaque. La 6e Panzerdivision (qui, à l'époque, s'appelait encore 1e division légère de cavalerie) en était équipée au début de la guerre, et les chars ont servi en Pologne en 1939 et en France en 1940. Mais à partir de 1940, il n'y a plus de pièces détachées et les chars doivent être entièrement reconstruits pour rester opérationnels ; il est donc décidé que la campagne de l'été 1941 sera leur dernière. De plus, les Panzer 35(t) se révèlent totalement inadéquats face aux froids extrêmes rencontrés en URSS. Fin novembre 1941, plus un seul n'est opérationnel. Ces faiblesses, en plus de la minceur de leur blindage et du faible calibre de leur canon face aux chars soviétiques, fait que la plupart sont retirés du front et que les 26 fonctionnant encore en 1942 sont vendus à la Roumanie. Le char continue à servir encore un an en Slovaquie et en Roumanie. Certains sont ensuite transformés par l'Allemagne en transporteurs ou tracteurs de munitions.

L'armée slovaque, de son côté, emploie 79 de ces chars contre l'Union Soviétique. La Bulgarie, en plus des 10 chars originellement destinés à l'Afghanistan et équipés d'un meilleur canon A-7 qu'ils ont reçu en 1939, reçoivent 26 de ces chars en 1940. La Roumanie emploie 126 chars contre l'Union Soviétique en 1941 et 1942. Vingt de ces chars sont transformés en chasseurs de chars TACAM R-2 avec un canon de 76,2 mm.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Bishop, WWII: the Directory of Weapons, Greenwich Editions, Londres, 1998 (ISBN 0862881986)