Mortier Karl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mortier Karl, ou Karlgerät
Le mortier Karl 041 en action sur le front est en 1944. Le magasin de munitions se trouve à l'extrême droite. Ces mortiers comportent un tube de 540 mm.
Le mortier Karl 041 en action sur le front est en 1944. Le magasin de munitions se trouve à l'extrême droite. Ces mortiers comportent un tube de 540 mm.
Caractéristiques de service
Service front de l'Est
Utilisateurs Wehrmacht, SS
Conflits Deuxième Guerre mondiale
Production
Année de conception 1940-42
Constructeur Rheinmetall (Düsseldorf)
Production 7
Caractéristiques générales
Équipage 20 hommes
Longueur 11,15 m
Largeur 3,15 m
Hauteur 4,78 m
Masse au combat 123 tonnes
Armement
Armement principal mortier 600 mm tube court ou 540 mm tube long
Armement secondaire -
Mobilité
Moteur Daimler Benz MB507
Puissance 580 ch ( kW)
Vitesse sur route 10 km/h
Puissance massique 4,71 ch/tonne
Autonomie 42 km

Le mortier Karl (en allemand : Karlgerät) est la plus grosse pièce d'artillerie automotrice jamais construite.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1939, une commande fut passée par la Wehrmacht pour créer une arme capable de venir à bout des places fortes. Le résultat fut le mortier Karlgerät qui vit le jour à six exemplaires. Ce monstre de 132 tonnes chargé et nécessitant 107 hommes pour sa mise en opération dont quatre pour le déplacer, était capable de démolir 2,5 mètres d'épaisseur de ciment et 45 cm de blindage d'acier. Ne pouvant voyager qu'à 5 km/h, il était monté sur deux chariots ferroviaires, un à l'avant et l'autre à l'arrière - tout comme le canon Léopold - pour franchir les grandes distances. Ce n'est qu'arrivé à destination qu'il pouvait se déplacer par ses propres moyens. Dans ses manœuvres de tir, il devait être accompagné par un transporteur de munitions muni d'un cric capable de charger les projectiles de 2,2 tonnes qu'il utilisait. Ce travail était confié à un châssis de Panzer IV modifié pour cette fonction.

Versions[modifier | modifier le code]

Il a existé deux types de mortiers Karl : le Mörser Gerät 040 de 600 mm et le Mörser Gerät 041 de 540 mm. Les deux armes tiraient des projectiles conçus pour pénétrer le béton. la portée du Gerät 040 était de 6800 m et celle du Gerät 041 de 10500 m. Les obus pouvaient pénétrer entre 2,5 m et 3,2 m de béton armé avant d'exploser très violemment.

Engagements[modifier | modifier le code]

Immeuble de Varsovie touché par un obus de Mortier Karl pendant l'insurrection

Les Karl arrivèrent trop tard pour la ligne Maginot qui était tombée avec le reste de la France en 1940. Le véritable baptême du feu de ces engins eut lieu lors du siège de Sébastopol, qui correspondait tout à fait à leur rôle. Après l’issue victorieuse de ce siège, la plupart des mortiers Karl furent engagés lors de l’insurrection de Varsovie pour démolir le centre-ville et écraser les tireurs embusqués dans les sous-sols.

Véhicules survivants[modifier | modifier le code]

Un seul Karl a survécu à la guerre, il se trouve au musée de Kubinka en Russie.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :