Matrix Reloaded

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Matrix Reloaded

Titre québécois La matrice rechargée
Titre original The Matrix Reloaded
Réalisation Andy et Larry Wachowski
Scénario Andy et Larry Wachowski
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
Silver Pictures
NPV Entertainment
Heineken Branded Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Genre science-fiction
Sortie 2003
Durée 132 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Ducati 996 sur laquelle s'enfuient Trinity et le Maître des clefs.

Matrix Reloaded[1] ou La Matrice Rechargée[2] (The Matrix Reloaded en version originale) est un film de science-fiction australo-américain réalisé par Andy et Larry Wachowski, sorti en 2003. C'est le deuxième volet de la trilogie commencée avec Matrix et terminée avec Matrix Revolutions.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Néo parvient à mieux contrôler ses dons et pouvoirs naturels. Cependant, le temps presse : Sion va être attaquée par 250 000 sentinelles robotiques, programmées pour anéantir les derniers humains.

Morpheus tente de galvaniser les habitants de Sion en leur rappelant la parole de l'Oracle : l'Élu est capable d'arrêter la guerre contre les machines. Alors que tous les espoirs sont sur lui, Neo est confronté à une résistance croissante. De son côté, son ennemi, le programme d'éradication appelé Agent Smith, a perdu sa fonction initiale et devient un programme libre de se propager dans la matrice. Son seul but : contrôler la matrice puis le monde réel, mais il reste un unique obstacle devant lui : Néo.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteurs délégués : Andy et Larry Wachowski, Bruce Berman, David Forbes, Grant Hill, Andrew Mason
Producteurs associés : Phil Oosterhouse, Vicki Popplewell, Steve Richards
Drapeau des États-Unis États-Unis : 7 mai 2003 (avant-première à Westwood)
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau du Canada Canada, Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau de la France France (Festival de Cannes) : 15 mai 2003
Drapeau de la France France, Drapeau : Suisse Suisse romande : 16 mai 2003
  • Classification : accord parental

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Pour Keanu Reeves, ce second film parle de la vie, alors que « le premier film traite de la naissance (...) et le troisième de la mort »[6].

Casting[modifier | modifier le code]

Le rôle de l'Architecte a été proposé à Sean Connery, mais ne comprenant pas trop le concept du film, il l'a refusé[7]. Le personnage de Séraphin (Seraph en V.O.) avait été écrit spécialement pour Jet Li. Mais ce dernier réclame le même salaire que l'acteur principal, Keanu Reeves. Le rôle est alors transformé en personnage féminin et proposé à Michelle Yeoh, mais elle est occupée par un autre projet[7]. C'est finalement Sing Ngai qui obtient le rôle.

Les réalisateurs ont choisi Monica Bellucci pour jouer Persephone après l'avoir vue dans Malèna (Giuseppe Tornatore, 2000)[7]. L'actrice italienne avait déjà tourné avec Keanu Reeves dans Dracula (Francis Ford Coppola, 1992).

La chanteuse Aaliyah avait obtenu le rôle de Zee mais est décédée lors d'un accident d'avion le 25 août 2001. Plusieurs scènes avaient déjà été tournées avec elle, et la production dut organiser un nouveau casting pour le rôle. Alors que des rumeurs annoncaient Eva Mendes, Samantha Mumba, Brandy Norwood ou encore Tatyana Ali, c'est finalement Nona Gaye, fille de Marvin Gaye, qui est choisie pour la remplacer[7]. La production du film a été marquée par un autre décès, celui de Gloria Foster, qui joue l'Oracle. Contrairement à Aaliyah, elle avait tourné toutes ses scènes mais sera finalement remplacée par Mary Alice pour Matrix Revolutions.

Le personnage de Tank joué dans le premier film par Marcus Chong disparaît, il était le seul survivant du vaisseau avec Neo, Morphéus et Trinity. Il est remplacé par le personnage de Link joué par Harold Perrineau Jr..

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de Matrix Reloaded a été combiné à celui du troisième film Matrix Revolutions et a eu lieu entre mars 2001 et le 21 août 2002, soit 270 jours ! Les acteurs ont également tourné des scènes spécifiques pour le jeu vidéo Enter the Matrix (2003)[6]. Le tournage a lieu majoritairement aux Fox Studios de Sydney en Australie.

Pour les besoins d'une scène d'action majeure du film, l'équipe a construit une véritable autoroute, car aucune existante ne correspondait aux attentes des réalisateurs. L'autoroute a donc été construite sur une ancienne base navale, à Alameda en Californie. Longue de 2 miles (environ 3 2 km, elle a nécessité sept semaines de travaux et couté environ à 2,5 millions de dollars. Le tournage de la séquence a duré 45 jours de tournage pour 26 minutes visibles à l'écran[6].

À la fin du tournage, tous les rondins de bois utilisés pour les décors de la scène de l'autoroute sont envoyés au Mexique pour construire une centaine de maison destinées à des familles modestes[6],[7].

Musique[modifier | modifier le code]

The Matrix Reloaded: The Album[modifier | modifier le code]

The Matrix Reloaded: The Album est l'album de la bande originale du film, commercialisé en 2003. C'est un double album qui contient un premier disque avec les chansons rock du film et un second avec le film score de Don Davis.

Liste des titres
Disque 1
  1. "Session" de Linkin Park – 2:23
  2. "This Is the New Shit" de Marilyn Manson – 4:19
  3. "Reload" de Rob Zombie – 4:25
  4. "Furious Angels" de Rob Dougan – 5:29
  5. "Lucky You" des Deftones – 4:08
  6. "The Passportal" de Team Sleep – 2:55
  7. "Sleeping Awake" de P.O.D. – 3:23
  8. "Bruises" d'Ünloco – 2:36
  9. "Calm Like a Bomb" de Rage Against the Machine – 4:58
  10. "Dread Rock" d'Oakenfold – 4:39
  11. "Zion"[9] de Fluke – 4:33
  12. "When the World Ends (Oakenfold Remix)" de Dave Matthews Band – 5:26
Disque 2
  1. "Main Title" de Don Davis – 1:30
  2. "Trinity Dream" de Don Davis – 1:56
  3. "Teahouse" de Juno Reactor featuring Gocoo – 1:04
  4. "Chateau" de Rob Dougan – 3:23
  5. "Mona Lisa Overdrive" de Juno Reactor / Don Davis – 10:08
  6. "Burly Brawl" de Juno Reactor vs. Don Davis – 5:52
  7. "Matrix Reloaded Suite" de Don Davis – 17:34

The Matrix Reloaded: The Complete Score[modifier | modifier le code]

The Matrix Reloaded:
The Complete Score

Bande originale par Don Davis
Sortie 27 août 2013
Enregistré 2002—2003
Newman Scoring Stage[10] (Los Angeles)
Durée 153:25
Genre musique de film
Compositeur Don Davis

Bandes originales de Matrix

En plus de The Matrix Reloaded: The Album, un deuxième album est commercialisé. Il contient majoritairement des compositions originales de Don Davis.

Liste des titres

Sortie[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Matrix Reloaded est sorti le 15 mai 2003 dans le monde entier afin d'éviter le piratage et de coordonner une campagne publicitaire de près de 50 millions de dollars sur le sol américain. Le film a coûté 150 millions de dollars et a été tourné en Australie.

La campagne publicitaire commença presque un an à l'avance avec une première bande-annonce lors de la sortie de Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones en mai 2002. Puis une autre bande annonce fut diffusée pendant la finale du Super Bowl en janvier 2003. Les 60 secondes du spot coûtèrent 4 millions. Le film fut également présenté hors compétition au festival de Cannes. À Paris, certaines stations de métro furent couvertes d'affiches du film et certains hologrammes auraient coûté plus de 100 € pièce.

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le premier week-end de sa sortie, il récolte plus de 90 millions de dollars aux États-Unis, ce qui en fait le film ayant le plus rapporté pendant son premier week-end d'exploitation en 2003. Il rapporte au total 738 millions de dollars dans le monde entier[4].

En France, le film réalise 5 701 222 entrées, dont 1 244 895 à Paris[11]. Le film est le 4e film de l'année au nombre d'entrées en France[12].

Distinctions principales[modifier | modifier le code]

Sources et distinctions complètes : Internet Movie Database[13]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Quelques clés de décryptage de l'histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire contient des concepts de la littérature cyberpunk.

Les machines (ordinateurs, robots) dominent le monde. Les humains sont utilisés comme source d'énergie pour les machines, et sont maintenus immobiles dans des sortes de sarcophages, mais pour permettre à leur corps de vivre, leur esprit est stimulé : ils sont connectés à un vaste réseau informatique, la Matrice, qui simule une « vie normale ».

Les machines et ordinateurs sont eux-mêmes reliés entre eux au sein d'un réseau distinct ; pour des raisons de « maintenance », il existe des points de connexion entre les deux réseaux, qui permettent aux machines de paramétrer la Matrice, d'en modifier la programmation, d'y introduire de nouveaux programmes.

Les programmes (logiciels) du réseau des machines sont eux-mêmes des entités conscientes. Du fait des règles de la société des machines, certains logiciels, considérés comme inutiles, sont condamnés à être détruits. Pour éviter cette fin, certains « s'enfuient » et se réfugient dans la Matrice (ils passent du réseau des machines au réseau des humains) de manière clandestine.

Une des opérations de maintenance de la Matrice consiste à la réinitialiser et à recharger complètement les programmes : c'est le reload, thème central du film.

Filmographie Matrix[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Matrix (série de films).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Version en France.
  2. Version au Québec (Canada).
  3. Allmovie. 2010a. The Matrix Reloaded. [Online] Rovi Corporation (Updated 2010) Available at: http://www.allmovie.com/movie/the-matrix-reloaded-v279420 [Accessed 19 February 2010]. Archived at http://www.webcitation.org/5nfH2gABv.
  4. a et b (en) Matrix Reloaded - Box Office Mojo
  5. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  6. a, b, c et d « Secrets de tournage », sur AlloCiné (consulté le 27 juillet 2014).
  7. a, b, c, d et e (en) Anecdotes sur l’Internet Movie Database
  8. a et b (en) Matrix Reloaded: The Album « Various Artists - The Matrix Reloaded: The Album », sur Allmusic (consulté le 27 juillet 2014).
  9. La chanson de Fluke s'intitule initialement "Slap It" mais a été renommée pour le film en référence à Zion (Sion en français).
  10. (en) Don Davis – The Matrix Reloaded (The Complete Score) - Discogs
  11. « Matrix Reloaded - box-office », sur JP's box-office (consulté le 27 juillet 2014).
  12. « Matrix Reloaded - box-office France », sur JP's box-office (consulté le 27 juillet 2014).
  13. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]